Drôme, Les Infrastructures

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour aux communes de la Drôme
< Retour au département de la Drôme

Les Infrastructures

Les Trains

Les gares et trains en vallée du Rhône se divisent entre :

  • Les lignes régionales, avec les TER (trains express régionaux)
  • Aouste-sur-Sye
  • Beauvallon
  • Crest
  • Die
  • Donzère
  • Etoile-sur-Rhône
  • Livron
  • Loriol
  • Luc-en-Diois
  • Lus-la-Croix-Haute
  • Montélimar
  • Montoison
  • Pierrelatte
  • Romans-Bourg-de-Péage
  • Saillans
  • Saint-Rambert-d'Albon
  • Saint-Vallier-sur-Rhône
  • Tain-l'Hermitage
  • Tournon
  • Valence-Ville
  • Les lignes nationales et transfrontalières avec les TGV (trains à grande vitesse).
  • Valence TGV

Liste des anciens chemins de fer secondaires

Compagnie des chemins de fer de la Drôme (C.D.) de 1893 à 1922 - Régie Départementale des chemins de fer et Autobus de la Drôme (CFAD) à partir de 1922.

Valence - Bourg-de-Péage : 33 km
Tain-l'Hermitage - Bourg-de-Péage : 20 km
Bourg-de-Péage - Pont-en-Royan : 38 km
Clérieux - St-Donat : 9 km
(Valence) - St-Martin - Crest : 27 km
St-Vallier - Le-Grand-Serre : 31 km
Pont-de-Quart - Châtillon-en-Diois : 8 km
Montélimart - Dieulefit : 29 km

Compagnie du Chemin de fer Taulignan-Grignan-Chamaret (TGC) de 1907 à 1925

Section : Taulignan - Chamaret

Régie Départementale des chemins de fer et Autobus de la Drôme (CFAD) à partir de 1925.

Section : Valence - Saint-Péray

Les Ports

Le port de commerce de Portes-lès-Valence

Depuis 1978, créée, exploitée, gérée et aménagée par la CCI de la Drôme
Plate-forme logistique multimodale (fer, fleuve, mer, route) de Rhône-Alpes Sud

Port de l'Epervière

Premier port de plaisance fluvial de France, il dispose de plus de 420 places.
C’est plus particulièrement avec la création du port de plaisance dans les années 1970 que le site de l’Épervière acquiert sa notoriété et que la ville de Valence se reconnecte à son fleuve.

Les Routes

  • 133 km de routes nationales (3 RN : RN7, RN102, RN532)
  • 4247 km de routes départementales (RD)

Le Département a labellisé 15 routes remarquables, 15 itinéraires touristiques pour découvrir le « cœur » de la Drôme.

  1. RD 123/323/184 Châtillon-St-Jean/St-Bonnet-de-Valclérieux, une découverte tout en douceur de la Drôme des collines
  2. RD 518 Les Petits Goulets et le tunnel des Grands Goulets, la route historique du maquis du Vercors
  3. RD 76 Combe Laval, une route vertigineuse et un point de vue exceptionnel
  4. RD 199 Col de la bataille, un passage suspendu entre le cirque d’Omblèze et la vallée de Bouvante
  5. RD 539 Les gorges des Gâts (Teschenu-Creyers), un canyon profond aux parois calcaires
  6. RD 70/136 Le pas de Lauzens, l’entrée secrète de la forêt de Saoû
  7. RD 135 La vallée de la Roanne, la route qui dévoile les formations géologiques du Diois
  8. RD 93 Le Claps, le chaos rocheux qui joue à saute-mouton avec la rivière Drôme
  9. RD 86 Le défilé et le pont du Robinet (Donzère), un passage sur le Rhône déjà bien connu de Mme de Sévigné
  10. RD 619 Venterol/Vinsobres, une balade entre vignes et oliviers
  11. RD 571/471 Clansayes/Chantemerle-lès-Grignan, escapade au pays de la lavande
  12. RD 65/170 Les cols de Perty et de St-Jean (Laborel), une montée en lacets et la récompense d’une vue panoramique sur le Mont Ventoux et les Baronnies
  13. RD 72 Reilhanette/Pierrelongue, promenade à l’ombre du Mont Ventoux
  14. RD 159 Les gorges de Toulourenc (Aulan), des gorges pittoresques et sauvages, les pieds dans l’eau
  15. RD 542/63 Les cols de Malaucène et de l’Homme mort, l’extrême sud de la Drôme dans toute son authenticité

Les Autoroutes

  • 134 km d’autoroutes
  • Autoroute A7 (Lyon - Marseille)
  • Autoroute A49 (Valence - Grenoble),

Les Aéroports et Aérodromes de la Drôme

Les Ponts

La Drôme gère plus de 2000 ponts (ne sont pas comptabilisé les ponts gérés par les villes et villages).

  • Le pont sur la Vière à Glandage dans le Diois construit au 19ème siècle. L'ouvrage présente des faiblesses, il est surveillé de près par le Département.
  • Le pont sur le Cholet à Saint-Laurent-en-Royans ne voit plus passer de voiture depuis fin 2017
  • Le pont de Robinet, pont suspendu néoclassique de 300 mètres a été construit sur le Rhône en 1847 dans l'esprit des ponts à péage "en fil de fer" (selon la technique Seguin) et a connu bien des vicissitudes : la crue de 1856, le mistral de 1901, les bombardements de 1944.
    Chaque fois reconstruit, il est aujourd'hui classé à l'inventaire des Monuments historiques (Donzère)
  • Le pont de Nyons, pont Roman inauguré en 1409 par l'évêque de Vaison. Le pont relie les deux rives de l'Eygues avec une seule arche de 43 m et domine la rivière de plus de 18 m.

Les hôpitaux et cliniques

Centre Hospitalier
  • de Montélége
  • de Saint-Vallier
  • de Nyons
  • de Crest
  • de Valence
  • de Die
  • Le Valmont Site de Montélimar
  • de Romans-sur-Isère
  • de Dieulefit

Centre Hospitalier Local (CHL)

  • de Buis-les-Baronnies

Groupement Hospitalier

  • Portes de Provence de Montélimar

Clinique

  • Les Rieux Clinique de Pneumologie de Nyons
  • Clinique La Parisière de Bourg-de-Péage
  • Clinique Kennedy (Ramsay - Générale de Santé) de Montélimar
  • Hôpital Privé Drôme Ardèche Site Générale (Ramsay - Générale de Santé) de Valence

Le réseau électrique

Les Syndicats Intercommunaux d’Electrification

Dans la Drôme, les premiers Syndicats Intercommunaux d’Electrification (S.I.E.) sont ceux de Crépol (8 communes) et de Beauregard-Baret (8 communes) en 1921, puis de Montségur-sur-Lauzon (5 communes), Saint-Pantaléon-les-Vignes (3 communes) et Puygiron (14 communes) en 1923.

Centrale nucléaire

La production d’électricité devient une spécialité drômoise avec l’implantation du nucléaire à partir des années 1960.
La Drôme accueille une centrale nucléaire (Tricastin) sur la commune de Saint-Paul-Trois-Châteaux et en jouxte une autre (Cruas-Meysse en Ardèche) implanté sur les communes de Cruas et de Meysse.

L’hydro-électricité

L’hydro-électricité, développée d’abord dans le Vercors et sur l’Isère, connaît son apogée après la Deuxième Guerre avec l’équipement du fleuve roi par la Compagnie Nationale du Rhône, fondée en 1921.

  • L'usine hydroélectrique Henri Poincaré est implantée sur la commune de Châteauneuf-du-Rhône, à l'est de la ville
  • La micro-centrale hydroélectrique du Claps, âgée de 26 ans aujourd’hui, sur la commune de Luc-en-Diois.
  • Bouvante, une centrale hydroélectrique en milieu rural
    Un lac artificiel a été crée à Bouvante-le-Haut au début du 20e siècle pour alimenter une usine hydroélectrique à 4,6km en aval de la rivière Lyonne
  • La centrale-écluse de Gervans appartient, avec le barrage amont d'Arras, à l'aménagement de Saint-Vallier mis en service en 1972.
    La centrale de 110 m de long (gros-œuvre en béton) est équipée de quatre groupes de type bulbe et dotée d'un évacuateur des corps flottants accolé en rive droite.
  • Aménagement hydroélectrique de la Balme de Rencurel sur les communes de Rencurel (38) et Saint-Julien-en-Vercors (26)

Parc éolien