Discussion utilisateur:Yafel45

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mausolée Letenneur (Roncey) Manche

Bonjour, je rentre de quelques jours de vacances et j'ai découvert un monument original, le Mausolée Letenneur. je mets le texte ci-dessous. Ce monument dont la commune de Roncey fait la promotion touristique, pourrait être insérer sur 50437 Roncey à moins que vous souhaitiez le mettre ailleurs. une autre article est en préparation sur la statue de l'amiral Tourville à Tourville-sur-Sienne.


Si vous le souhaitez, je me charge du transfert sur la page communale concernée. Cordialement --Jpg (discussion) 16 septembre 2017 à 06:57 (CEST)


Notes et références

Si vous le souhaitez, je me charge du transfert sur la page communale concernée. Cordialement --Jpg (discussion) 16 septembre 2017 à 06:57 (CEST)


Bonjour,

J'ai vu ce que cela donnait, ça me convient bien. Je veux bien que vous l'intégriez dans la rubrique de la commune et vous en remercie. Pour ce qui concerne les annuaires de 1929, je les ai dépaginés (c'est un nouveau mot !) et j'ai finalement décidé de les scanner pour les partager avec tous. Cela va être un peu long. Quel format faut-il utiliser : pdf ou jpeg, pour moi ce serait plus gérable en jpeg.

Je vais également mettre en ligne le livre édité par ma commune de résidence et qui est libre de droit puisqu'offert aux cérémonies de mariage. J'en ai informé le Maire (ami) qui trouve la démarche intéressante.

Bien cordialement Yafel45

J'ai transféré celui ci en mofifiant légèrement sur la page Roncey.
Réponses : Pour l'annuaire, voir le message de Jérôme et traiter ce point avec lui.
Livre sur la commune, vous pouvez le scanner en jpeg, ceci ne posera pas de problème.
Cordialement --Jpg (discussion) 16 septembre 2017 à 13:24 (CEST)

Ps/ Pour les prochains contact, il est préférable de mettre les nouvelles discussion en tête de page.

Moulin

Bonsoir, je voudrais rentrer un texte concernant un moulin se trouvant à quelques km de ma commune de résidence. Il s'agit du Moulin Gaillardin à Chapelon (Loiret) et l'agrémenter si possible de 3 photos, je ne me rappelle plus comment envoyer les photos !
Voici le texte

CHAPELON
Moulin Gaillardin
Il est attesté dès 1457 et dénommé " Moulin de Nuisement ". Il était probablement situé au Sud Est du bourg, non loin du chemin de Beaune. Dans un acte de 1574, il est désigné "Moulin de Chapelon". Le nom de "Moulin Gaillardin" apparaît au cours du 17ème siècle. Acquit par différents propriétaires, il est déplacé vers l'Ouest du bourg. Le moulin cessera progressivement de moudre entre 1890 et 1895. Haut de 25 mètres, 4 mètres de large et pesant 40 tonnes, son rendement était de 100 kg/3 heures, il en sortait 60 kg de farine. Pour ce faire, la vitesse au vent nécessaire est de 5 à 8 m/s.
Ses ailes seront abattues par une tempête, puis brûlées par les Allemands, en 1940. Le moulin délabré servira ensuite de séchoir à noix. Il a été donné en location pour 60 ans à l'association des « Amis du Moulin Gaillardin ». En 1980, c'est cette même association qui entreprend de le restaurer avec l'aide de l'ARAM Beauce (ASS REGION AMIS MOULINS BEAUCE). Il est déplacé au lieu-dit « La Claye ». Les travaux vont lui permettre de tourner de nouveau grâce à un équipement complet : ailes Berton, escalier, bluterie...Ses ailes dont chacune mesure 8 mètres, ont été remontées en juin 1982. C’est le dernier moulin à pivot du Gâtinais. Ce moulin est protégé par les Monuments Historiques depuis le 26 décembre 1976.

Le plus simple: vous me faite passer sur mon adresse mail dédiée au Wiki les trois photos et je vous fait la mise place. Cordialement --Jpg (discussion) 19 août 2017 à 09:08 (CEST)

Merci pour votre envoi, veuillez trouver la page ou il est ouvert. Vous pouvez compléter, modifier si vous le souhaitez. Je mettrais a jour la page de la commune dans les jours qui viennent . Cordialement --Jpg (discussion) 19 août 2017 à 11:39 (CEST)

Curés et notaires sur 45103 Corbeilles

J'ai rentré tout ce que j'ai pu. il faut reclasser chronologiquement les curés, ce sont les principaux qui sont marqués, issus d'un livre intitulé : "Histoire du comté de Corbeilles en Gâtinais" écrit par des historiens locaux sur diverses époques : l'abbé Boibien 1928/1952, Yves de Tarade et Paul Gache. Il me manque une ligne pour inscrire un notaire en début de liste et une ligne pour un curé en dernière ligne, dernier connu à ce jour (l'historien). Est-ce que je peux télécharger le livre de Paul Gache et est-ce possible en PDF.
Merci de votre aide
Concernant le livre qui a 25 pages, vous pouvez le charger sur le site. Je vous aiderai à faire le lien avec la page de votre commune car pour les fichiers "pdf" c'est un peu moins simple que pour les photos. Cordialement --Jpg (discussion) 17 août 2017 à 06:13 (CEST)

Normalement j'ai complété le tableau et indexé le "livret" dans la rubrique bibliographie. Si vous souhaitez compléter encore votre commune avec par exemple, les photos des monuments en compléments aux cartes postales (église, mairie, monuments aux morts, châteaux, croix remarquables etc) et décrire leur histoire et particularités architecturales , ne pas hésiter. Vous pouvez aussi à me solliciter pour cela. De même si vous souhaitez dépouiller le monuments aux morts. Cordialement --Jpg (discussion) 18 août 2017 à 07:07 (CEST)

Bonjour et merci pour votre aide précieuse. J'ai rajouté le dernier curé connu de moi, trouvé dans différentes sources. L'indexation du "livret" n'est pas correcte car il existe également : "Histoire du comté de Corbeilles en Gâtinais" par Messieurs l'abbé Boibien, Paul Gache, Yves de Tarade.
Celui que j'ai envoyé en PDF a comme intitulé, la page de garde. Je pourrais peut-être mettre en ligne "Histoire du comté de Corbeilles en Gâtinais" mais je dois auparavant prendre des garanties auprès de la mairie qui en est le dépositaire et sourtout il faut le scanner (231 pages), c'est un livre en format A5, en le scannant en JPEG on pourrait le lire plus facilement. Par la suite je travaillerais sur des textes locaux. Il y a une rubrique "moulins" pourquoi n'y a t'il pas une rubrique "pigeonniers", pour le Loiret il existe un livre très complet intitulé "Pigeonniers du Loiret". Pour le Monument aux Morts, le livre d'Or a l'air d'être réalisé, est-il complet ? A voir.
Encore merci.

Concernant le livre la rectification est faite.
Vous pouvez très bien mettre des "pigeonniers" sur votre commune. En faire une entrée sur chaque département, ceci est intéressant mais pour le moment n'est pas retenu car les contributeurs ne sont pas suffisamment nombreux à mon avis pour que le "projet" décolle. Pour les moulins par exemple, nombre de département n'ont aucune contribution. Vous pouvez emmètre l'idée à Jérôme si vous vous sentez prêt a écrire un article sur les "pigeonniers".
Toujours à votre disposition , cordialement--Jpg (discussion) 18 août 2017 à 11:59 (CEST)
Pour faciliter le contact sur les prochains sujets pensez à mettre le sujet sur ma page (discussion)

Bonjour,
Ce n'est pas très grave, mais il mmanque le "i" majuscule en début du texte ! On comprend quand même. je pense avoir réussi à supprimer le Fichier:Moulin de Chapelon délabré après 1940.jpg que j'avais créé par erreur.

Je pose des questions probablement basiques mais je voudrais mieux comprendre le fonctionnement du site :
Que veut dire modifier le wikicode ?
Pourquoi rajouter (CEST) est-ce en rapport avec le fuseau horaire ?
A l'instar de Généanet où l'on connait le nombre d'utilisateurs, a-t-on les mêmes infos pour GénéaWiki au niveau des contributeurs ?
C'est un site intéressant, mais beaucoup de pages paraissent inutiles ou créées de manière désordonnées, ce n'est pas une critique pour les modérateurs, je ne permettrais pas, mais une constatation.
Merci
Bien cordialement

J'ai fait un correctif pour le i manquant (problème de copier/coller...)
Pour les questions technique j'ai fait une réponse directe sur votre mail.
Le nombre de participant à Geneawiki figure sur la page d'accueil du site , concernant les utilisateurs ayant fait des modifications dans les 30 jours vous l'avez ici.
Votre perception sur les "pages paraissant inutiles ou créées de manière désordonnées" nous intéresse car c'est le meilleur moyen pour améliorer l'image du wiki, sa présentation , son contenu et sa logique. Pourriez vous nous faire une rapide "critique constructive" . Cordialement --Jpg (discussion) 19 août 2017 à 13:39 (CEST)


Ajouts de lignes ou autres sujets

Si vous avez besoin d'un avis, d'une modification que vous ne savez faire, d'un conseil etc, nous sommes là pour vous aidez. mettez un mot sur notre page de discussion. Bonne poursuite --Jpg (discussion) 16 août 2017 à 16:55 (CEST)

Bonjour, Oui je suis un peu largué dans tous vos termes, vos accolades, wikicode, CEST et compagnie.
Pour l'instant je souhaite mettre à jour ce qui concerne ma commune de résidence depuis 20 ans et définitivement. Je vais donc sur 45103 Corbeilles. Vous avez classé les cartes postales que j'ai fait passé par Jerôme Galichon, c'est parfait. J'ai modifié à partir de documents fiables la liste des maires et j'attaque celle des notaires récupérée sur le site. Je voudrais rentrer aussi tous les curés (22) depuis 1394 (source très fiable) mais je ne sais pas comment créer de nouvelles lignes, j'attends donc à chaque fois que l'on me valide celles que j'ai remplies.
J'espère arriver un jour à discuter, mais je ne comprends pas tous les méandres de GénéaWiki, ça va venir.....

  • Pour discuter, il faut mettre un mot en début de page sur ma page (discussion)
  • je vais vous mettre les 22 lignes nécessaires à votre complément.

Cordialement --Jpg (discussion) 16 août 2017 à 18:15 (CEST)

Cartes postales de Corbeilles

Jérôme m'a demandé de prévoir des chapitres pour les CPA mis en ligne sur la commune ci dessus. Si le découpage ne vous satisfait pas ou si des erreurs ont été commise, vous pouvez faire évoluer cette "partition". Cordialement --Jpg (discussion) 13 août 2017 à 06:32 (CEST)

Annuaires téléphoniques

Bonjour, Je suis nouveau depuis quelques minutes sur le site et j'espère que je m'y prends bien.

Je possède des annuaires téléphoniques plus ou moins anciens que je souhaite conserver mais qui contiennent des renseignements qui peuvent peut-être intéresser des généalogistes. Il y a : • Côte d’Or à Isère de 1929 • Haute-Saône à Yonne de 1929 • Seine et Marne de 1963 • Seine et Oise de 1963 De plus j’ai un « Dictionnaire des Postes et Télégraphes » de 1913 répertoriant les communes et de nombreux hameaux de France continentale, Corse et Algérie, sont indiqués notamment le nombre d’habitants et des renseignements télégraphiques. Comment diffuser l’info au plus grand nombre ? Bien cordialement Yafel45

  • Si vous souhaitez les numériser, nous pouvons ensuite les héberger sur Geneanet (et donc les mentionner sur cette page au final). Pour cela, n'hésitez pas a me contacter à arbre@geneanet.org pour que je vous donne les détails Jérôme GALICHON (discussion) 26 juillet 2017 à 16:38 (CEST)

Statue de l'amiral Tourville (1642 – 1701) à Tourville-sur-Sienne

Bonjour, Voici un article concernant la statue de l'amiral Tourville et qui devrait être intégré dans l'histoire de la commune de 50603 Tourville-sur-Sienne. Merci Bien cordialement


Statue de l’amiral Tourville (1642 – 1701)

Statue de l'amiral Tourville (1642 – 1701)

Vue de face


Anne Hilarion de Costentin plus connu sous le nom d’amiral Tourville, ne naquit pas à Tourville-sur-Sienne, mais à Paris. Cependant il conserva des propriétés en Cotentin et donna à la paroisse d’origine de sa famille la cloche en bronze de l’église. Tourville est contemporain de Louis XIV et du développement de la flotte française par le ministre Colbert. Capitaine de vaisseau dès 1666, il croise d’abord en Méditerranée où sévissent les pirates barbaresques. Il enchaîne les succès pendant la guerre de Hollande et est nommé commandant de la Marine royale en 1689. En 1690, il remporte la bataille du Cap Béveziers face aux Anglais jusque-là réputés invincibles sur les mers.

Le 29 mai 1692, sa flotte, très inférieure en nombre, résiste à celle de l’amiral Russel au large de Barfleur ; mais le brouillard et des courants contraires l’immobilisent : 15 vaisseaux, dont le fameux « Soleil Royal », sont détruits lors de cette bataille de la Hougue. Héros malgré la défaite, la ténacité de Tourville, sa carrière exemplaire et son investissement dans les progrès de la marine, il est élevé au grade de maréchal de France le 27 mars 1693.
Il remporte une victoire navale contre les Britanniques et les Espagnols lors de la bataille du cap Saint-Vincent, au large du Portugal en février 1693.
En juin 1693, il détruit partiellement le convoi anglo-hollandais de Smyrne à Lagos pour une trentaine de millions de livres. Sa flotte s'élève alors à 190 bâtiments dont 94 vaisseaux de ligne.

Il travaille ensuite à la fortification des côtes françaises puis se retire à Paris. Il est enterré en l'église Saint-Eustache de Paris.
Cette statue en marbre le représente encore jeune mais déjà en commandant. Réalisée en 1827 par Joseph Charles MARIN pour le pont de la Concorde à Paris, longtemps dans la cour d’honneur de Versailles, elle fut transférée à Tourville-sur-Sienne en 1931. En effet avec la Restauration et le retour des Bourbons, le gouvernement substitua au projet napoléonien du pont de la Concorde un nouveau programme représentant douze gloires militaires et civiles de l'Ancien régime. Les statues furent installées en 1828.
Dès 1832, Louis-Philippe demanda leur enlèvement et les œuvres furent déposées dans une cour du château de Versailles. En 1931, l'administration prit la décision de déposer les statues dans les communes ayant un lien avec les personnages représentés. Le maréchal de Tourville est destiné à Tourville-sur-Sienne qui avait abrité le fief et le manoir de la famille. Tourville, coiffé d'un chapeau empanaché tient une épée et le bâton de commandement. La statue a été exécutée en 1816 par le sculpteur Joseph-Charles Marin. Exécutée dans le marbre de Carrare, elle mesure 4,26 m et est l'un des chefs-d’œuvre du néo-classicisme préromantique, elle est protégée au titre des Monuments historiques depuis le 18 juillet 2006[1].

Statues D’autres statues célèbrent Tourville, sur la façade de l'hôtel de ville de Paris, au jardin des plantes de Coutances depuis 1907 (statue de bronze fondue pendant la Seconde guerre mondiale dont il ne subsiste que le socle), remplacée par une statue de pierre provenant du Trocadéro à Paris et offerte par l'État en 1952, au château de Versailles (sculpture de 1781 de Jean-Antoine Houdon) et au musée national de la céramique à Sèvres (Hauts-de-Seine) toujours Houdon, 1783.

Références

Commentaires avant transfert éventuel

  • Je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit, mais le nommage de vos photos n'est pas correcte si vous souhaitez que celle ci soient conservées en l'état. En effet des vues de dos ou de face, il y en a autant que de communes... et donc elles seront un jour écrasées par erreur par un autre contributeur. Si je transfère votre contribution je les nommerais de la façon suivante: Fichier:50603 - Tourville-sur-Sienne_TOURVILLE_Vue de face ... Pour les prochains envois mettre sur votre DD de PC un nommage du type Code INSEE - Commune_Titre.
  • Petites questions concernant l'origine des textes et des photos. Il me semble qu'il y derrière ces contributions des copier/coller. Si tel est le cas, je ne transfère pas la mise en forme faite par mes soins et je vous laisse personnaliser les textes.
  • Petit rappel, si vous souhaitez de l'aide (et nous sommes là pour cela) mettre un mot sur notre page de discussion , c'est plus facile pour suivre.

Cordialement --Jpg (discussion) 17 septembre 2017 à 08:46 (CEST)

Pas facile pour moi, décidemment de tout bien comprendre, en début de ma proposition j’indique que : « un article concernant la statue de l'amiral Tourville et qui devrait être intégré dans l'histoire de la commune de 50603 Tourville-sur-Sienne ». je pensais que ça suffisait….
Mais je prends note pour le futur. Pour ce qui est des copier/coller, il y a le texte de la base Mérimée, sinon j’ai photographié le meuble touristique (en ciment) près de la statue et j’ai recopié une partie du texte qui s’y trouve. La seule photo téléchargée d’internet est celle de la façade de l’Hôtel de ville de Paris sur Wikimanche, les 3 autres proviennent de mon appareil photo. Je vous laisse faire si vous voulez bien. Merci Bien cordialement

J'ai renommer les photos pour éviter les possibles erreurs citées ci dessus. Concernant le copier/coller, il faut éviter autant que faire ce peut. Pour mettre en évidence ce passage copier nous le mettons en italique (ce que j'ai fait). Je vais donc transférer le texte. Bonne poursuite et cordialement --Jpg (discussion) 18 septembre 2017 à 07:44 (CEST)

Le Grand Hiver à 45103 Corbeilles. Témoignage du curé de l'époque

Bonjour,

J'ai découvert dans le livre mis en ligne sur ma commune 45103 Corbeilles, un passage sur "le Grand Hiver". Je l'ai recopié tel quel donc mis en italique, je propose qu'il soit intégré dans l'artcicle concerné sur le site comme un témognage de plus.

Le grand hiver à 45103 Corbeilles

Un témoin de l’époque, le curé de Corbeilles, Mathieu Roger, en a laissé cette description : 'cette année 1709 commença avec le plus cruel, le plus grand et le plus désolant froid qu’on ait jamais vu en France. Dans cette paroisse, il ne resta point de blé du tout, en sorte qu’il n’y eut pas un demi boisseau (6 décalitres) de blé de dîme, encore ce blé avait-il été fait en mars. Les noyers qui couvraient tout ce pays et qui avaient, la plupart plus de 200 ou 300 ans, gros comme des tonnes, furent tous gelés et mis en cordes pour brûler. Il y en avait 301 dans les terres de la cure (à Chantemillant). Pour vivre on ressema de l’orge qui valut jusqu’à 15 livres la mine (= 6 boisseaux) et 10 jusqu’après la moisson. Le blé valait jusqu’à 25 francs (= livres) la mine (quintuple du prix ordinaire). Il en fut même vendu jusqu’à 90 francs le sac en Beauce. L’avoine qui était, avec la vesce et les sœurs (racines de fougères), la nourriture des pauvres, valut jusqu’à 5 francs la mine, mais la Providence eut pitié des habitants de la terre qui mouraient de faim, car les grains commencèrent au début de l’année nouvelle à bien diminuer, de sorte qu’après Pâques suivant (1710), le blé vint à 6 francs la mine, l’orge à 1 écu 10 sols et l’avoine 40 sols la mine. Malgré cela, depuis la Toussaint 1709, la mortalité commença à Montargis et se répandit dans tout le pays. On en enterra jusqu’à 25 à 28 par jour à Montargis. Elle attaqua cette paroisse (Corbeilles) en mars 1710 et il mourut plus de 60 personnes depuis 20 ans et au-dessus et, y compris les pauvres, plus de 100 (1/7 de la population, et elle dura jusqu’à la St Martin d’hiver (11 novembre) suivant. Il mourut aussi cette année plus de 15 curés dans le diocèse de Sens. Les riches contractèrent les maladies des pauvres qui vinrent dans le Gâtinais chercher du pain, le regardant comme le meilleur et le plus abondant en orge quoique cette paroisse n’ait recueilli que la moitié de ce qu’elle devait, le amazodes (camomilles) les ayant étouffés en partie à cause des pluies continuelles qui régnèrent dans tout le printemps jusqu’à la moisson. En un mot, par un coup du Très Haut, on vit le blé à 25 francs et 3 francs la mine se suivre en 18 mois à Corbeilles. Les vignes gelèrent en 1708, 1709 et 1710.'Texte en italique

Merci bien cordialement

Fait ici --Jpg (discussion) 19 septembre 2017 à 17:03 (CEST)

Moulins du Loiret

Bonjour, Je souhaiterais intégrer un article dans les moulins du Loiret concernant ma commune. Une partie est reprise d'un livre que j'ai fait mettre en ligne donc marqué en italique dans mon texte, il n'y a pas de photos puisque plus aucun moulin n'existe. Voici le texte ci-dessous Les moulins à Corbeilles

A sud du bourg il y avait deux retenues d'eau, l'une au confluent du Maurepas et de la Rolande, l'autre au Petit Mousseau, à usage de viviers et de moulins à eau qui durèrent jusqu'à la guerre de Cent ans, car on s'en souvenait encore au début du XVI e siècle, la ferme, comprise dans le déversoir voisin prit le nom de Chuteau (la chute d'eau). Il y a eu ensuite deux phases destructrices de la « Guerre de cent ans » 1358-1360 et 1427-1438 dont il est souvent difficile de faire la part respective, mais le château-fort du Tilloy est détruit (à la 2 e phase), pêcheries et moulins perdus dans la tourmente. Il fallut reconstruire des moulins à vent, dont quatre fonctionnement encore avant 1500 : • Le Moulin Vieux (au Nord de la Fosse Reuillère, dans la maison Rifflet précisait l'abbé Boibien), moulin seigneurial du Châtelet. • Le Moulin Seigneurial de La Lande (à mi-pente à 300 mètres à l'Ouest de Maison Rouge) : détruit en 1625, il est rétabli sur un meilleur site, le long du chemin Verville-Maison Rouge au bois du Paradis par les frères Bourbon. Moulin Vieux et Moulin Bourbon tourneront jusqu'au tiers du XIXe siècle, "Entre les deux moulins" désignant Montgressier. • Le Moulin de la Brigandière (à 300 mètres au Nord-Ouest de La Grande Maison), moulin seigneurial de La Motte Lhuillier, il devient, reconstruit après 1652, le Moulin Chevallier, puis le Moulin Marchais, dessiné sur un plan de 1724, et servira jusqu'en 1880. • Le Moulin du Liard (dans la dernière maison du hameau, un peu à l'écart vers Chapelon), construit pour Alexandre de Rogre qui vient d'édifier le manoir du Liard, un peu à l'Est de l'ancienne motte. La population augmentant au XVIe siècle, un 5e moulin, le Moulin du meunier Hérault (1539), édifié près de la Croix de Bréau, finira comme Moulin Haut sous Napoléon 1er. Entre temps Corbeilles, comme la région, subit la Fronde (1648-1653) pendant la retraite de l'armée des princes vaincue à Bléneau, 18.000 hommes, surtout étrangers incendient des villages alentours. Corbeilles est pillée (14 ans de registres du notaire Loyer disparaissent), le comte Dolac brûle le moulin de la Brigandière et son meunier, Robert Chevallier, est enlevé par les hommes du comte de Neuville-aux-Bois. Il pourra en réchapper et reconstruire le moulin ainsi que noté ci-dessus, devenant ensuite le Moulin Chevallier, puis le Moulin Marchais.

Merci, cordialement