Discussion:Guerre 1914-1918 ~ Le Clergé et les Congrégations dans la Grande Guerre

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arrêter de copier indéfiniment, ayez le respect du travail effectué par les souscripteurs du site :

Geneawiki :

Le sous-lieutenant CORDONNIER, des Rédemptoristes, a 413 heures de vol de lignes, trente-trois combats, cinq avions à son compte Au bois des Grands-Usages (16 avril 1917), il attaque un drachen à 200 mètres d'altitude, et, malgré les mitrailleuses et les canons qui croisent leurs feux sur lui, il l'abat en flammes. Il descend presque à ras du sol pour bombarder un train en arrière des lignes ennemies et les cantonnements. Le 5 septembre 1917, il part de nuit sur un appareil de chasse, descend à 1400 mètres au-dessus de son objectif et fait exploser le dépôt de munitions de Thourout. Ces périlleuses descentes, ces attaques au sol des rassemblements ennemis, il s'en fait une spécialité. Le 30 mars 1918, il abat un avion allemend dans ses lignes. Le 20 avril, troisième victoire. Le 4 mai, au Nord-Est de Montdidier, il attaque six monoplans et abat son 4e avion qui tombe en flammes. Après dix-huit mois de combat ininterrompus et une cinquième victoire, il est tué en l'air le 28 juillet 1918, dans un combat contre quatre adversaires


http://asoublies14-18.cosadgip.com/default.asp?357332D3741663E62613340332D36D4726033D166E6236233D077462396331233DE6

"Mais les morts! Le sous-lieutenant Cordonnier, des Rédemptoristes, a 413 heures de vol sur les lignes, trente-trois combats, cinq avions à son compte. Au bois des Grands- Usages (16 avril 1917), il attaque un drachen à 200 mètres d’altitude, et, malgré les mitrailleuses et les canons qui croisent leurs feux sur lui, il l’abat en flammes. Il descend presque au ras du sol pour bombarder un train en arrière des lignes ennemies et les cantonnements, Le 5 septembre 1917, il part de nuit sur un appareil de chasse, descend à 400 mètres au-dessus de son objectif et fait exploser le dépôt de munitions de Thourout, Ces périlleuses descentes, ces attaques au sol des rassemblements ennemis, il s’en fait une spécialité. Le 30 mars 1918, il abat un avion allemand dans ses lignes. Le 20 avril, 3ème victoire. Le 4 mai, au Nord-Est de Montdidier, il attaque six monoplans et abat son 4ème avion qui tombe en flammes, Après dix-huit mois de combats ininterrompus et une cinquième victoire, il est tué en l’air le 28 juillet 1918, dans un combat contre quatre adversaire"

--Zazoult (discussion) 11 juillet 2016 à 11:49 (CEST)Zazoult

  • Bonjour Madame, ce site a fait comme moi recopier les pages du livre d'or paru en 1922, source cité en bas de page.
Vous avez oublié de noter cette phrase :
Pour consulter les 22 999 suivantes : Livre d'Or du Clergé et des Congrégations
A travers cette forêt de notices quelques noms de :
en autre la notice de : Le sous-lieutenant CORDONNIER
Madame vous ne voulez pas qu'on touche à votre travail, ne vous occupez pas de celui des autres CBJ (discussion) 11 juillet 2016 à 13:49 (CEST)