Discussion:Administration royale

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Généralité c'est juste mis au dessus, donc déja défini

--Zazoult 30 janvier 2013 à 10:16 (CET)Zazoult

Le royaume est divisé en autant de divisions différentes qu'il y a de diverses espéces de régimes et de pouvoirs

çà veut dire quoi cette phrase à la noix, arrêtez de copier les bêtises de wikipedia !!!!

J'ai lu çà à ma mère, elle a rigolé, arrêté de faire n'importe quoi...

Il y a un pouvoir c'est le Roi et les autres sont ces vassaux...

--Zazoult 7 février 2013 à 18:22 (CET)Zazoult


Donc mes sources sont erronées, mais quelles sont les votres pour les 293 Provinces de La France,
C'était d'ailleurs la même chose pour les paroisses ma source était bidon ??, vous citez au moins 3 fois le mot paroisse dans vos explications ???
Je n'ai pas copié sur wikipédia, on doit donc avoir les mêmes sources ???
Vous pouviez les lire dans dans des livres cités en références que vous avez gentiment effacés de la Bibliographie.
  • Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France : Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842) — Paris, 1816
  • L'Univers: histoire et description de tous les peuples : G.L. Domeny De Rienzi
  • Provinces, départements, régions: l'organisation administrative de la France : Par Jean-Louis Masson


CBJ 8 février 2013 à 08:33 (CET)
Mes sources :
J'ai lu :
L'emploi si malencontreux du mot province a vraisemblablement pour origine la décision prise par la Constituante d'adopter les provinces pour base de la répartition des départements, mais il faut bien entendre que c'était là un simple procédé de travail, et non la reconnaissance du fait que la France était divisée en provinces. Nous avons déjà vu que le Comité de constitution donna, à cette époque, une définition toute différente des divisions de la France. Il faut remarquer, d'ailleurs, que le Décret du 26 fevrier-4 mars 1790, relatif à la division de la France en 83 départements, ne mentionnerait pas moins, à ce titre, de 90 provinces, et ce chiffre est très loin des 32 à 40 Provinces communément enseignées.
Aussi
La définition la plus claire, celle aussi qui se rapprocherait le plus de la vérité, serait, en définitive, sous les réserves que nous avons faites, celle qui a été donnée en septembre 1789 par le Comité de constitution et citée plus haut: "Le royaume est divisé en autant de divisions différentes qu'il y a de diverses espèces de régimes et de pouvoirs: en diocèses sous le rapport ecclésiastique, en gouvernements sous le rapport militaire, en généralités sous le rapport administratif, en bailliages sous le rapport judiciaire." Examinons donc brièvement l'état, en 1789, de ces quatre régimes ou pouvoirs.

Paroisse sous l'ancien régime

En dehors des villes, au statut particulier, la paroisse jusqu'à la Révolution était l'entité de base du royaume. Non seulement son origine et sa nature religieuse n'empêchaient pas les élites et les administrations de la considérer comme la circonscription de base, mais le curé était estimé comme le personnage et l'interlocuteur essentiel, le clergé et de rares notables étant parfois les seuls à posséder quelque instruction.

De ce point de vue administratif, la paroisse était l'unité fiscale

Elle a également donné son nom à une subdivision administrative dans plusieurs pays, la paroisse civile. Vue dans Wikipedia

CBJ 30 janvier 2013 à 11:30 (CET)

Election:
C'était une étendue de pays qui comprenait plusieurs paroisses qui payaient la taille, la gabelle, et les aides et sur lesquelles les élus exerçaient leur juridiction.

Alors pourquoi votre remarque ??????

CBJ 30 janvier 2013 à 11:58 (CET)


Il faut de la Bibliographie, vous n'avez pas pêcher çà tout seul ....

--Zazoult 30 janvier 2013 à 14:46 (CET)Zazoult


  • Provinces, départements, régions: l'organisation administrative de la France : Par Jean-Louis Masson

ce livre est en vente actuellement et répondant au droit d'auteur, vous l'avez lu ?

et il parle surtout de la loi de Napoléon I et du découpage des provinces en département, il parle du rôle du comité public et de l'assemblée constituante, qui ne voulait pas des provinces de l'administration royale dans l'état où elle était

Mais comme vous n'avez repris que la bibliographie du site copié sans vous préoccuper de quoi parlait du livre, vous avez cité ce livre...

Les provinces, départements et régions, c'est l'ère révolutionnaire et le pré Napoléonnien, rien à voir avec l'ancien régime...

--Zazoult 8 février 2013 à 12:43 (CET)Zazoult