Discussion:26121 - Espeluche

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Espeluche

Bonjour, J'ai commencé à compléter les informations du monument aux morts de la commune. Le MM est actuellement dans les notables. Le modèle MM devra être appliqué. Puis-je le faire?
Par ailleurs, que faire avec les titulaires de la Légion d'honneur? Faut-il tout transférer dans le tableau prévu? Je crains que certaines cellules soient trop longues vu les informations existantes. Cordialement. Paulbellier (discussion) 20 août 2018 à 07:01 (CEST)

Bonjour, Pas de soucis, vous pouvez faire la mise à jour pour le monument. Pour la légion d'honneur cela n'ira en effet pas dans le modèle. Je suggère de laisser ainsi. Une page a part peut-être envisagé par contre. Jérôme GALICHON (discussion) 20 août 2018 à 11:13 (CEST)

Monument aux morts

Je vous suggère d'utiliser le modèle Légion d'Honneur en n'y mettant que l'essentiel et en ajoutant dans la colonne obs. un lien avec ancre vers la section correspondante d'une nouvelle page à créer correspondant à la personne décorée. --Sandy-Pascal ANDRIANT (discussion) 20 août 2018 à 11:48 (CEST)

  • La page monument aux morts est finalisée, sur la base des informations trouvées. Des photos (vue globale et vues détaillées) du monument seraient les bienvenues. Je travaillerais sur la partie Légion d'honneur ultérieurement. Merci à Pascal pour ses conseils. Je pensais aussi aller dans le même sens. Paulbellier (discussion) 20 août 2018 à 13:12 (CEST)
  • Il est possible de prendre les photos si elles existent sur Geneanet. Je pense que c'est préférable à une page blanche... Cordialement --Jpg (discussion) 20 août 2018 à 13:15 (CEST)
Légion d'honneur

Le paragraphe "Légion d'honneur" a été repris et se trouve actuellement dans mon brouillon. C'est une proposition avec application du tableau adéquat. Sauf erreur de ma part, toutes les informations ont été reprises. En principe, il n'est fait mention que des personnes nées dans la commune. Aussi, il faudra déplacer les lignes concernant M. Jules Victor SAUVETON dans sa commune de naissance. Vos remarques - suggestions sont les bienvenues. Paulbellier (discussion) 23 août 2018 à 07:47 (CEST)


Légion d'honneur (ancienne version) - A conserver un certain temps

Louis Marius BAUME
Chevalier de la Légion d'honneur par décret du 26 juillet 1919
né le 24 mai 1860 à Espeluche
de Augustin BAUME (marchand) et de son épouse Julie PIALLAT (ménagère)
Résumé des Services
Entré dans l'administration des Lignes Télégraphiques en qualité de stagiaire, au bureau de Montélimar (Drôme) le 4 septembre 1876.
Nommé employé auxiliaire au même bureau à partir du 1er janvier 1877.
Classé n° 2 sur 325 candidats, reçus au concours du Surnumérariat en février 1877
Nommé Surnuméraire (employé de l'administration non titulaire) à Montélimar à dater du 1er 1877.
Gérant du bureau de télégraphique de Nyons (Drôme) du 1er août 1878 au 1er mai 1879.
Nommé Commis des Postes et Télégraphes à partir du 1er janvier 1879, commis à Lyon du 21 octobre 1879 au 16 mai 1884, à Paris du 16 mai 1884 au 16 juin 1891.
Détaché à Turin (Italie) en mission officielle (novembre, décembre 1886, janvier, février 1887) pour installer l’appareil multiple imprimeur "Baudot" devant desservir la ligne télégraphique Paris-Rome.
Élève à l'école professionnelle supérieure des Postes et Télégraphes (1er section) en 1888-1889.
Breveté de l'Ecole supérieure en 1889.
Nommé Commis principal à Paris le 13 août 1889.
Sous Inspecteur à Besançon à dater du 16 juin 1891 ; Inspecteur du 1er octobre 1894 ; inspecteur à Mâcon; inspecteur à Valence (Drôme) du 11 février 1898 au 1er décembre 1900
Directeur de l'Eure le 11 juin 1913 ; directeur de l'Isère le 1er septembre 1913.

(Abel) Jean Du PAC de MARSOLIES de BADENS

Président de la Chambre Française de Commerce et d'Industrie de Marrakech (Maroc)

né le 12 décembre 1892 à Espeluche 1892
de Du PAC de MARSOLIÉS de BADENS Henri Guy , Capitaine au 3e Régiment d'Infanterie de Marine et REVILLI0D Marguerite Marie Angèle Léonie sans profession (Publication de mariage en date du 31 août 1891 à Chambéry Entre : M. le comte du Pac de Marsoliès de Badens Henri-Guy, lieutenant d'infanterie de marine, domicilié à Saïgon (Cochinehine française), et Mlle Revilliod Marguerite - Marie - Angèle - Léonie, sans profession, demeurant à Saigon, domiciliée de droit à Chambéry.)
marié, à Charenton-le-Pont (Seine), le 6 septembre 1919 avec Jeanne PÉRITCHAT.
décédé le 12 janvier 1950 à Marrakech (Maroc)

Lettre du Général d'Armée JUIN (Commissaire Résident Général de la République Française au Maroc)

Vous avez bien voulu, par lettre du 13 Octobre dernier, me déléguer les pouvoirs pour recevoir dans notre Ordre National M. Jean Du Pac de MARSOLIES de BADENS, nommé chevalier de le Légion d'honneur par décret du 25 Août 1949.
La date de la remise des insignes avait été fixée au 13 Janvier 1950 à Marrakech. Mais M. Du PAC étant décédé subitement le 12 Janvier, je n'ai pu qu'épingler la croix sur son cercueil, le 14 Janvier.
Dans ces conditions, je vous renvoi, ci-joint, en blanc, le procès-verbal de réception que vous m'aviez adressé.
Signé : JUIN
  • Savoir.jpg À savoir sur son père : le Comte du Pac de Marsoliès de Badens Henri-Guy,, maire d'Espeluche
Montélimar, 20 mars 1876 - Les intransigeant de l'arrondissement ont fondé, il y a bientôt un an, une petite feuille hebdomadaire, le Progrès, qui se fait remarquer par le ton acerbe de sa prose. Ce journal insulte tout.
Ces jours-ci, l'honorable comte du Pac, maire d'Espeluche, fut pris à partie à son tour par le rédacteur du Progrès, un marchand de liqueurs nommé Roux, qui promettait de lui administrer une splendide volée de bois vert; M. du Pac lui dépêcha aussitôt deux de ses amis, MM. Fontaine de Logères. capitaine de cavalerie en retraite, et L. de Planta de Wildenberg, ancien officier d'infanterie.
M. Roux protesta devant ces messieurs du respect qu'il professait pour M. du Pac et rédigea la note suivante :
Je déclare en mon âme et conscience n'avoir jamais eu l'intention d'injurier l'honorable M. du Pac, mais notamment dans un article du Progrès de Montélimar du 11 mars 1876.
Ce qui a pu paraître blessant ou provocateur dans le dit journal n'était qu'un simple appel à une discussion et à une polémique ordinaire où la personne de M. du Pac ne se trouvait nullement en jeu.
Je regrette cette interprétation tout à fait contraire à ma pensée.
signé Roux
Les témoins de M; du Pac n'avaient qu'à se retirer.

Henri Victor SELVET

Chevalier de la Légion d'honneur (octobre 1921)

né le 29 avril 1870 de
Victor SELVET (cultivateur) et de Sophie Philomène CHAIX (ménagère)
marié le 27 juillet 1911 à Paris 3e arrondissement avec Gabrielle Marie Lucie REIGNIER

Lieutenant au 91e Régiment d'Infanterie

29 ans de services militaires , 5 campagnes ( 1 blessure)

Citation : Ordre de la Brigade n° 21.463 "D" Extrait du 8 Août 1919.
En exécution des dispositions de l'additif N) 7374 M. du 1er Mai 1918, à l'instruction du 13 Mai 1915, le Maréchal de France Commandant en Chef les Armées Françaises de l'Est, cite à l'% de la Brigade.
SELVET henri Victor, Lieutenant de Térritorial, 18e Compagnie du 45e Régiment d'Infanterie Territorial.
« Officier très brave et d'un grand dévouement. Blessé le 23 Août 1914, à son poste de combat, à Longwy, en résistant à une attaque ennemie, n'a pas quitté sa section, qu'il a maintenue en place sous un feu particulièrement violent. »

Au Grand Quartier Général le 8 Août 1919 - Signé PÉTAIN

Jules Victor SAUVETON

Capitaine au 140e Régiment d'Infanterie

né le 25 septembre 1857 à Salles (Drôme)
marié le 07 mai 1898 à Espeluche avec Marie Cécile Adèle COSTADAU
décédé le 23 mars 1914 à Espeluche (Drôme)

Nommé Chevalier de la Légion d'honneur d'honneur par décret du 11 juillet 1902