Dictionnaire des termes du Blason - R

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour au dictionnaire des termes du blason

Dictionnaire des termes du blason

Accueil - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Voir aussi : Héraldique - Blasons des régions et départements français ou des anciens pays et anciennes provinces français


Rabat : Collerette de l'habit d'une figure d'homme


Rais : Ainsi s'appellent les pointes d'étoiles et les rayons de l'escarboucle.


Ramé : Indique l'émail du bois d'un cerf.


Rampant : Terme pour indiquer l'attitude érigée du lion et d'autres animaux.


Ramure : C'est le bois du cerf entier, composé des deux cornes. Une seule corne s'appelle "demi-ramure".


Ranchier : Nom ancien du fer de faux.


Rangé en bande, en barre, en croix, en fasce, en sautoir : Se dit d'objets disposés dans la direction qui est propre à ces pièces.


Rangé en chef, en pointe : Se dit d'objets rangés côte à côte dans la partie supérieure ou dans la partie inférieure de l'écu.


Ravissant : Se dit du loup ou du renard emportant une proie.


Rebattements : Nom que l'on donne aux divisions régulières de l'écu au moyen d'un nombre de traits. Elles s'appellent rebattements de ce que leurs émaux étant toujours opposés, ils semblent se rebattre les uns sur les autres. Tels sont le palé, le fascé, le bandé, le barré, le chevronné, le losangé, le fuselé, l'échiqueté, etc.


Rebrassé : Se dit de l'émail des revers aux manches d'un habits.


Recercelé : La croix est appelé ainsi lorsqu'elle est ancrée et que ses crochets se retournent sur eux-mêmes. La queue des porcs est dite recercelée lorsqu'elle est nouée.


Redorte : Branche d'arbre feuillée, nouée en double sautoir.


Refente : Espace entre les feuilles d'un trèfle, d'une tiercefeuille, quartrefeuille ou quintefeuille, etc.


Regardant : Se dit des animaux qui regardent en arrière ou qui tiennent les yeux fixés sur un objet tel qu'une étoile, comète, etc.


Rempli : Se dit de pièces héraldiques qui ont été vidées et puis remplies d'un autre émail que celui du champ.


Renard : Il se distingue du loup par sa queue qu'il porte pendante.


Renchier : Cerf de la plus haute taille. Sa ramure aplatie et couchée en arrière est de beaucoup plus longue que le bois de cerf ordinaire, plus plate et plus large que celle du daim.


Rencontre : Terme servant à qualifier les têtes d'animaux posées de front (à l'exception des têtes de léopard auxquelles cette position est naturelle), rencontre de bœuf, rencontre de cerf.


Renversé : Se dit des figures dont la partie qui devrait se trouver en haut est dirigée en bas. Les étoiles et les molettes à cinq rais sont renversées lorsque les rais se trouvent en haut. Pour les croissants, dont les corps sont dirigés vers le bas de l'écu, on se sert du terme "versé".


Repotencé : Se dit d'un epièce dont les extrémités potencées forment elles-mêmes une potence.


Resarcelé : Se dit de la croix accompagnée d'un trait parallèle à chacune de ses branches.


Réseau : Espèce de filet étendu sur toute la surface de l'écu, formé de diagonales à dextre et à senestre qui produisent des clairevoies en losange.


Retrait : Se dit des pals, bandes et barres qui sortant du chef ou de la pointe, de l'écu, s'arrêtent déjà à peu de distance de leur point de départ. On dit alors : retrait en chef, ou retroit en pointe.


Retroussé : Se dit de l'émail du bord relevé d'un chapeau ou bonnet.


Rivières : Les rivières ont la couleur naturelle de l'eau et se présentent tantôt sous la forme d'une bande ondée, tantôt sous celle d'une fasce ondée. Quelques fois, elles occupent la position naturelle d'une eau, à la pointe de l'écu, en direction horizontale. Par conséquent, une indication précise est toujours nécessaire.


Roc : C'est une masse de pierre qui tient à la terre, plus petite que le rocher qui est plus escarpé, plus haut et peut être isolé. Plus escarpé également que la montagne ou le mont, il faut indiquer le nombre de coupeaux du rocher.


Roc d'échiquier : Meuble fort antique en armoiries qui, par ignorance de sa signification, a été façonné de manière les plus diverses. Il est probable qu'il représente une tour des échecs d'où vient son nom français de "roc d'échiquier". Sa forme est celle d'une tour, sauf que la partie supérieure est figurée comme la branche d'une croix ancrée.


Roue ou Rone: Ce meuble se représente comme la roue des chars antiques, avec six ou huit rais (A préciser). On trouve d'autres sortes de roue :

Roue de Moulin munies d'augettes (nombre de pièces à préciser), moyeu percé en carré, nombre de rayon de quatre (à préciser s'il n'est pas quatre).
Roue d'horlogerie: Quatre raies, moyeu percé en carré, nombre de dents carrés à préciser.
Roue d'engrenage en général à six raies, au moyeu rond et comportant des dents carrées (nombre à préciser).
Roues de Sainte Catherine, instruments de torture dont la jante est munie de rasoirs


Rompu : On appelle rompu les chevrons dont l'une ou l'autre jambe présente une solution de continuité.


Ronant : Se dit du paon qui fait la roue. Dans cette attitude, il est posé de front, avec la tête de profil.


Rone : On trouve quatre sortes de roues dans les armoiries :

1° les roues ordinaires à quatre, cinq, six ou huit rayons, quoique leur nombre soit chose indifférente.
2° les roues d'engrenage ou à dents
3° les roues de moulin, munies de douze ou seize augettes destinées à élever l'eau :
4° les roues de Sainte Catherine, instruments de torture dont la jante est munie de rasoirs.


Rose : La rose héraldique est représentée sans tige et montre cinq feuilles. On en trouve d'un plus grand ou d'un moindre nombre de feuilles. Elle est dite "boutonnée" lorsqu'il s'agit de l'émail du cœur, et "barbée" par rapport aux brins, d'ordinaire de sinope, qu'on voit entre les feuilles. Quelques fois la rose héraldique est tigée et feuillée. La rose des jardins, soutenue d'une tige avec ou sans feuilles, s'appelle "rose naturelle".


Ruste : Nom d'une losange dont le cendre rond évidé laisse voir le champ de l'écu.