Dictionnaire des termes du Blason - L

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour au dictionnaire des termes du blason

Dictionnaire des termes du blason

Accueil - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Voir aussi : Héraldique - Blasons des régions et départements français ou des anciens pays et anciennes provinces français


Lacs d'amour : Cordon ployé en forme circulaire, les bouts traversant la circonférence à dextre et à senestre. Cependant on trouve des lacs d'amour de forme différente, en sorte qu'il est utile de décrire la direction ou les contours.


Lambel : Pièce de longueur, consistant en une traverse horizontale, appelé "fil", à laquelle sont suspendues des pièces triangulaires nommées "pendants". On n'exprime le nombre de ses pendants que lorsqu'il y en a plus ou moins de trois. Le lambel servait de brisure aux fils ainés du vivant de leur père, usage qui ne s'est maintenu que dans quelques maisons souveraines. Comme brisure sa place ordinaire est en chef de l'écu, ce qui n'est pas nécessaire d'exprimer, mais on trouve quelques cas très rares que le lambel, soit seul, soit en nombre, est employé comme meuble, et alors il faut indiquer sa position précise dans l'écu. Un seul lambel, dans ce cas, est posé au milieu de l'écu, comme toute autre pièce. Au Moyen Âge, les pendants étaient assez longs, ils n'étaient pas triangulaires mais conservaient la même largeur, et le fil se perdait dans les flancs de l'écu.


Lambrequins : (Probablement le mot flamand "lamferkyns", petites bandelettes, diminutif de "lamfer", bandelette flottante). Pièces d'étoffe découpées qui ornent le casque à dextre et à senestre. À divers époques, les lambrequins avaient des formes différentes. En peinture, on donne généralement la couleur principale de l'écu à leur côté extérieur le côté intérieur est revétu du principal métal qui se trouve dans les armes. Ceci est purement une affaire de goût, et on trouve beaucoup d'exemples où l'ordre contraire est observé. Autrefois, il était d'usage fréquent de parsemer les lambrequins de figures semblables à celles qui se trouvaient dans l'écu, lorque c'étaient des figures héraldiques subordonnées, telles que billettes, hésants, annelets, fleurs-de-lis, etc. Cependant on employait aussi des figures d'animaux, tels que lions, etc.


Lampassé : Indique l'émail de la langue des animaux sauvages et principalement du lion.


Lampe : Meuble en forme de vase allongé, avec un bec et une anse. C'est la forme la plus usitée mais il y en a qui diffèrent de celles-ci.


Lance de tournoi : c'est une lance dont les chevaliers se servaient aux tournois. Vers la poignée elle était munie d'une plaque dite "arrêt de lance", dont le but était de protéger la main du combattant contre les coups de son adversaire.


Langué : Se dit de l'émail de la langue des oiseaux et des animaux domestiques.


Larmes : Gouttes dont la partie supérieure est effilée et ondoyante.


Légende : Espèce de devise qui se met dans un listel au dessus du cimier et dont la nature n'est pas très bien définie. Composée de peu de mots, la légende tient à la fois du cri et de la dévise.


Léopard : Nom héraldique du lion passant qui a la tête posée de front. Quelquefois on trouve des "léopards naturels", surtout comme supports.


Léopard (Tête de) : Voir "Tête de léopard".


Léopard lionné : Nom héraldique d'un lion rampant qui a la tête posée de front.


Levé : Se dit

1° de l'ours dressé sur ses pieds ou rampant
2° des ailes d'un oiseau qui a le vol ouvert, le bout des ailes dirigé vers le chef de l'écu.


Lévrier : Espèce de chien présenté de profil, toujours orné d'un collier dont il faut indiquer l'émail. Il peut être représenté courant, rampant ou passant. S'il ne possède pas de collier, il est nommé levron (jeune lévrier).


Licorne : Animal chimérique représenté sous la forme d'un cheval ayant une longue corne sur le front, une barbe de bouc et des sabots fourchus.


Lié : Se dit d'un ou plusieurs objets entourés d'un ruban ou autre lien.


Limaçon : Toujours représenté sortant de sa coquille et montrant les cornes.


Lion : Dans la plupart des cas, il est "rampant", c'est-à-dire dressé sur ses pieds ce qui ne s'exprime pas, vu que c'est son attitude ordinaire. Au Moyen Âge, le lion ne montrait pas de langue et portait le bouquet de la queue tourné en dedans ; depuis la période de la Renaissance, il est devenu la coutume de tourner ce bout en dehors et déjà plus tôt on avait commencé à le représenter avec une langue fort allongée.


Lion (Ombre de) : Les armoiries offrent deux ou trois exemples d'un lion tracé et peint d'une manière si transparente que les meubles de l'écu, qu'il couvre de son corps, restent visibles avec leurs émaux et contours. Seulement, les parties où le corps du lion passe, sont d'une teinte plus foncée. Un tel lion s'appelle "ombre de lion".


Lion de Saint-Marc : Lion couché avec une auréole d'or, qui tourne la tête vers le spectateur et tient entre ses pattes un livre ouverts inscrits des mots "Pax tibi, Marce Evangelista".


Lion léopardé : Nom héraldique du lion passant qui a la tête posée de profil. Souvent on emploie le seul nom de "lion passant".


Lis de jardin : Plante de lis naturelle.


Liséré : Se dit de l'émail des bords d'un casque ou d'une armure.


Listel : Ruban sur lequel on inscrit le cri, la légende ou la devise.


Longé : Terme pour les faucons ou les éperviers qui ont des liens aux pattes.


Loré (Lorré) : Se dit d'un poisson pour désigner l'émail de ses nageoires.


Losange : Pièce carrée, un peu allongée. Dans quelques armoiries hollandaises on voit des losanges pommelées, c'est-à-dire qu'elles sont ornées d'un bouton à chaque angle.


Losangé : Se dit d'un écu ou d'une pièce entièrement couverte de losanges entre lesquelles il ne reste point d'espace. D'ordinaire la direction du losangé est verticale, mais il y a des losangé en bande et en barre.


Loup : Il est quelquefois difficile de distinguer le loup d'avec le renard, mais le signe distinctif du premier est de porter la queue levée.


Loup-cervier : On trouve rarement dans les armoiries cette créature chimérique qui a une tête de lynx posée de front, les oreilles dressées, un corp de panthère tachetée et une queue de chat ; la couleur générale est brunâtre, moins foncée sur la poitrine.


Lune : C'est la pleine lune. On la représente comme un visage humain.


Lunel : Terme pour une figure composée de quatre croissants appointés en forme de rose à quatre feuilles.