Dictionnaire des termes du Blason - F

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

< Retour au dictionnaire des termes du blason

Dictionnaire des termes du blason

Accueil - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Voir aussi : Héraldique - Blasons des régions et départements français ou des anciens pays et anciennes provinces français


  • Failli: Se dit par exemple d'un pal, qui partant du bord supérieur, n'atteint pas le bord opposé et s'en arrète à peu de distance. Un tel pal serait failli en pointe. On se sert aussi de ce terme par rapport à des lignes de partition qui n'atteingent pas le bord opposé de l'écu.


  • Falot : Corbeille de fer destinée à contenir des matières inflammables qu'on allumait afin de donner des signaux. On en avait avec un manche pour être portées à la main, et sans manche pour être attachées aux créneaux d'une tour.


  • Fanal : Falot haussé sur un échafaudage.


  • Fanon : Synonyme de "Manipule".


  • Fasce : Pièce héraldique, consistant en l'espace compris entre deux lignes horizontales.


  • Fascé : Couvert de fasces en nombre pair. Le fascé ordinaire est de six pièces, ce qui n'est pas nécessaire d'énoncer. S'il y en a plus ou moins, il faut l'indiquer. Le fascé ne peut avoir plus de huit pièces ; au dessus de ce nombre on l'apple "burelé". On trouve des fascés dont chaque fasce est d'un autre émail.


  • Fasce (en) : Se dit :
1) d'objets placés côte à côte dans la direction propre à la fasce
2) d'une pièce longue posée horizontalement.


  • Fasce en divise : Fasce retrécie, posée en chef de l'écu.


  • Fascé nouées : Fasces qui s'élargissent sur le milieu. On trouve des fasces doublement nouées.


  • Faucille : Petit instrument aratoire, figuré dans sa forme ordinaire, quelquefois on la rencontre ayant le rangier denché au lieu d'être coupant.


  • Faucon : Communément, il porte un chaperon qui lui couvre les yeux, des longes et des grillets aux pattes.


  • Faux écu : Voir "Écu".


  • Fer de lance : La forme commune et usitée est celle d'un fer aigu, mais dans quelques armoiries allemandes on en rencontre qui on l'aspect de couronnes antiques à trois rayons. C'étaient les fers dont les lances de tournoi étaient munies dans les joutes quand il s'agissait d'abattre un cimiers de l'adversaire. Leur forme les fit appeler petites couronnes, "Krönlein", en anglais, "Coronels".


  • Fer de moulin : Anille d'une forme spéciale que l'on ne trouve que dans les armoiries des Pays-Bas. Dans les descriptions anciennes, ils sont appelés "fer de moulin en sautoir, alésés, pattés, anchés et ouvers en losange" - Voir "Anille".


  • Fermail : Les fernaux sont de diverses espèces : ronds, ovales, carrés ou en forme de losange.


  • Fers de prisonnier : Barre de fer, avec deux demi-anneaux pour contraindre les mains du prisonnier.


  • Feuillé : Indique l'émail des feuilles d'un arbres ou d'une plante.


  • Feuille de Nénuphar : Ce sont les fleurs d'une plante aquatique. Il est à présumer qu'en plusieurs cas l'ignorance des dessinateurs en a fait des cœurs, des bouterolles, etc.


  • Fiché : Se dit de meubles tels que croix, pals, etc. dont le pied est aiguisé et principalement de petites croix dont le pied est effilé.


  • Figuré : Se dit des unes et croissants qui portent des traits d'un visage humain et des besants qui montrent l'empreinte.


  • Fil : Voir "Lambel".


  • Filet : Nom qui s'applique aux bandes barrées ou croix réduites à leur moindre épaisseur. Alors on dit "filet en bande", "filet en croix".


  • Filière : Diminutif de la bordure, dont elle n'a que le quart.



  • Flancs : Ce sont les bords de l'écu, à dextre et à senestre.


  • Flanqué en rond : Cette partition est produite par l'écartelé en sautoir dont les deux flancs sont arrondis et séparés, au lieu de finir en pointes qui s’entre-touchent au cœur de l'écu.


  • Fleur de lis : Les fleurs de lis sont représentées de diverses manières, en conservant toujours leurs caractéristiques principaux une feuille érigée, accostée de deux feuilles recourbées, le tout réuni par une bandelette horizontale, qui laisse visible les pieds des trois feuilles. Pour la "fleur de lis épanouie", voir "Épanoui". La fleur de lis est dite "héraldique" lorsqu'il est nécessaire de la distinguer du lis naturel ou du lis de jardin. Dans les armoiries allemandes et anglaises, on trouve des exemples de fleurs de lis héraldiques tigées et feuillées et quelques fois même la tige montre des racines comme si elle étaient arrachées de la terre. Voir "Batons fleurdélisés".


  • Fleur-de-néflier : Fleur en forme d'étoile, à cinq feuilles ondoyantes.


  • Fleurdelisé : Se dit d'une pièce des extrémités de laquelle semble sortir une fleur-de-lis.


  • Fleuri : Se dit des plantes dont les fleurs sont d'un autre émail que le feuillage.


  • Fleuronné et Florencé : Se dit des croix dont les extrémités se terminent en forme de fleur-de-lis et les fasces et trécheurs ornées à l'entour de fleurs-de-lis alternativement debout et renversées.


  • Foi : Nom héraldique qu'on donne à deux mains.


  • Fontaine : Édicule de distribution d'eau pouvant comporter une ou plusieurs vasques, un bassin, figuré avec une ou plusieurs chutes d'eau. Lorsque les gerbes d'eau sont d'un émail différent, on dit que la fontaine est jaillissante.


  • Forces : Ciseaux dont de servent les tondeurs de drap et les tondeurs de moutons. Pour ces derniers les forces ont des bouts carrés, tandis que pour les premiers ils ont des pointes. Ce sont presque exclusivement les forces aux bouts carrés qu'on voit dans les armoiries.


  • Foudre : Du genre masculin en langage héraldique. Le foudre est représenté en forme de faisceau de flammes montantes et descendantes, avec quatre dards en sautoir, dont les branches sont à angles rentrants et saillants. Dans les armes de l'Empire français, le foudre sur lequel l'aigle était perchée, avait la forme d'un tortil posé en fasce, entouré de deux ou trois anneaux sur le milieu.


  • Fourché : Se dit de la queue du lion lorsqu'elle est fendue en deux bouts, ce qui n'est pas essentiel et n’est autre chose, en effet, qu'une manière d'ornementation des anciens peintres héraldistes. Les lions à une seule queue ou à une queue fourchée ont la même valeur et peuvent être représentés indifféremment de l'une ou de l'autre manière.


  • Fourcheté : Se dit d'une croix dont les bras se terminent en fourche.


  • Fourrure : Dans quelques armoiries, spécialement allemandes, on trouve des pièces héraldiques ou des objets de fourrures qui ne sont pas des fourrures héraldiques (hermine et vair) mais qui ont la forme naturelle. Dans ce cas, il faut en spécifier la couleur.


  • Franc-quartier : Pièce carrée qui occupe l'un des angles supérieurs de l'écu, généralement celui à dextre et qui a trois parties de largeur et trois partie et demi de hauteur, des sept parties de la largeur de l'écu. Presque sans exception le franc-quartier est chargé d'une ou plusieurs figures.


  • France : Voir "Chef de France" et "Semé de France".


  • Fretté : Le fretté se compose de trois bandes et trois barres passantes les unes au-dessus et au-dessous des autres en forme de treillage, de manière à laisser des espaces vides qu'on appelle "clairevoies". Des pièces longues par exemple des lances peuvent également être frettées, c'est-à-dire entrelacées à la manière d'un fretté.


  • Fruité : Se dit d'un arbre chargé de fruits d'un autre émail que le feuillage.


  • Furieux : Terme pour le taureau et la licorne, dressés sur leurs pieds. On peut tout aussi bien dire "rampant".


  • Fusée : Losange allongée et effilée.


  • Fuselé : Se dit lorsque l'écu ou une pièce est entièrement couverte de fusées entre lesquelles il ne reste pas d'espace. D'ordinaire la direction du fuselé est verticale, mais il y a des fuselés en bande et en barre.


  • Fusil : Voir "Toison".


  • Fûté : Indique l'émail du fût d'un arbre ou du bois d'une flèche.


Dictionnaire des termes du blason

Accueil - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Voir aussi : Héraldique - Blasons des régions et départements français ou des anciens pays et anciennes provinces français