Dictionnaire des termes du Blason - A

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour au dictionnaire des termes du blason

Dictionnaire des termes du blason

Accueil - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z


Voir aussi : Héraldique - Blasons des régions et départements français ou des anciens pays et anciennes provinces français


Abaissé : Se dit :

1° d'une figure posée au-dessous de la place qui lui est propre dans l'écu ;
2° des ailes d'un oiseau dont le bout se dirige vers la pointe de l'écu ;
3° d'une épée, bâton ou autre objet pareil, dirigé par celui qui le tient, vers le sol ou vers la pointe de l'écu.

Abeille : Cet insecte est représenté montant, les ailes tantôt closes, tantôt étendues. Dans ce cas, l'abeille est "volante".

Abîme : Nom du centre de l'écu.

Abouté : Se dit de losanges, fusées, mâcles et figures pareilles qui s’entre-touchent de leurs bouts aigus.

Accolé : Se dit :

1° de deux écussons qui se joignent, comme par exemple ceux de deux époux ;
2° de losanges, fusées et mâcles qui se touchent de leurs flancs ;
3° d'un cep de vigne rampant contre son échalas, d'une colonne environnée d'un serpent ou d'un rameau de laurier ou d'olivier, d'une épée environnée d'un rameau...
4° des animaux qui ont un collier ou une couronne autour du cou.

Accompagné : Se dit de pièces qui en ont d'autres près d'elle, et dans ce cas principalement d'une pièce placée au centre de l'écu.

Accorné : Exprime l'émail des cornes des animaux et principalement de celles du bétail, quand cet émail est autre que celui du corps. Pour le cerf, on dit ramé.

Accosté : Se dit :

1° d'une figure placée entre deux ou plusieurs autres ;
2° de deux figures placées côte à côte.

Accroupi : Terme pour les animaux sauvages quand ils sont assis, ainsi que pour les lièvres et écureuils au repos. On peut se servir aussi bien des termes assis et couché.

Acculé : Se dit :

1° d'un cheval cabré, qui paraît s'abaisser pour mieux s'élancer ;
2° d'une licorne assise qui lève ses pattes de devant ;
3° de deux croissants posés l'un sur l'autre, dont le premier est montant et le second versé ;
4° de deux canons sur une même ligne, dont l'un est tourné à dextre et l'autre à senestre.

Adextré :

1° ce terme s'emploie des figures qui en ont une ou plusieurs autres à leur côté dextre ;
2° nom d'une section héraldique excessivement rare qui produit un pal s'unissant au flanc dextre de l'écu.

Adossé : Se dit :

1° de deux animaux ou objets tels que lions, poissons, faux, haches,... qui se tournent le dos ;
2° de deux clés dont les pannetons sont tournées en dehors ;
3° de deux demi-vols dont les dossiers sont tournées l'un vers l'autre.

Affaissé : Se dit d'une fasce ou bande, courbée vers le bas de l'écu.

Affronté : C'est le contraire "d'adossé". On le dit d'animaux ou objets qui se font face l'un à l'autre.

Affuté : Se dit de l'émail de l'affût d'un canon.

Agité : Terme qui s'emploie d'une mer lorsque l'ombre des vagues est d'un autre émail que celui de l'eau.

Agneau : Cet animal, d'ordinaire passant, prend le nom "d'agneau pascal" ou "Agnus Dei" lorsqu'il tient une bannière, ou quelquefois un gonfanon, d'argent chargé d'une croix de gueules. Lorsque ces émaux sont autres, on doit l'indiquer.

Aigle : En langage héraldique, est du genre féminin. Sous sa forme naturelle, l'aigle est assez rare en armoiries ; on la nomme aigle de profil, de ce qu'on la met toujours de profil. L'aigle héraldique, celle qui s'appelle aigle tout court, est représentée le corps érigé, les ailes ouvertes et étendues des deux côtés, la tête de profil, les pattes écartées, la queue descendante verticalement et ornée de plumes ondoyantes. Lorsqu'elle a deux têtes, elle reçoit le nom d'aigle éployée. Il est absolument indifférent si le bout des ailes d'une aigle soit tourné vers le chef ou vers la pointe de l'écu, ce qui dépendait du goût régnant à telle ou telle époque et des habitudes des peintres ou des sculpteurs d'autrefois. Aux temps chevaleresques, l'aigle avait toujours les ailes abaissées ; aujourd'hui elle les porte levées et dirigées vers le chef de l'écu.

Aigle (Demi-) : Qui figure dans presque toutes les armoiries frisonnes, est la moitié (presque sans exception la moitié dextre) d'une aigle dont le corps serait coupé en sens vertical, tandis que la tête et le col sont restés libres, ce qui fait qu'elle serait plutôt la moitié d'une aigle éployée. Cependant il est convenu de la considérer comme la moitié d'un aigle simple.

Aigle (Main d') : C'est ainsi qu'on appelle la patte d'aigle, la griffe en bas, à la cuisse de laquelle se trouve attachée une aile d'aigle. Il est probable que cette aile soit une invention des anciens peintres héraldistes qui auront façonné en ailes les touffes de plumes dont la cuisse d'une aigle est revêtue.

Aigle d'Autriche : C'est une aigle éployée de sable, becquée et membrée d'or, surmontée d'une couronne impériale et tenant de sa griffe dextre une épée et un sceptre et de sa senestre un monde. Elle porte sur son estomac un écusson aux armes de la maison impériale.

Aigle de Brandebourg : Aigle de gueules, becquée et membrée d'or, tenant de sa griffe dextre un sceptre et de sa senestre une épée. Chaque aile est chargée d'un demi-cercle tréflé d'or.

Aigle de l'Empire : Cet emblème de l'ancien Empire Germanique était une aigle éployée de sable chaque tête diadémée d'or. Le Nouvel Empire Germanique porte l'aigle de Prusse en champ d'argent, chargé sur sa poitrine d'un écusson aux armes de Hohenzollern, qui sont écartelées d'argent et de sable.

Aigle de Prusse : Aigle de sable, becqué et membré d'or, sommée d'une couronne royale, chaque aile chargée des lettres F R entrelacées d'or, surmontées d'une couronne du même émail.

Aigle de Russie : Telle qu'elle paraît dans les armoiries, est une aigle éployée de sable, becquée et membrée de gueules, chaque tête sommée d'une couronne impériale, tenant de ses griffes dextres un sceptre et de sa senestre un monde. Elle porte sur son estomac un écusson aux armes de Moscovie et souvent sur ses ailes huit écussons aux armes des royaumes soumis à l'autorité de l'empereur de Russie. Elle est surmontée d'une troisième couronne impériale.

Aiguière : Vase aillant un bec, et sur le côté senestre une anse. L'aigluière ressemble en général à une pignate agrandie.

Aiguisé : Se dit du pal et de la croix dont le pied est effilé.

Ailé : Se dit de tout objet qui a des ailes contre nature, tel qu'un cerf ailé, un cœur ailé et des animaux volatiles quand leurs ailes sont d'un autre émail que leur corps.

Ailes : Les ailes d'oiseau portent le nom vol et demi-vol. Celles des anges conservent le nom d'ailes.

Aire : Presque toujours le pélican est représenté avec ses petits en nombre de trois dans son nid, appelé "aire", tressé de branches souples. Le sang qui découle des blessures que le pélican se fait à la poitrine est appelé sa "pitié".

Ajouré : Se dit des fenêtres carrées ou rondes d'une tour ou autre édifice lorsqu'elles sont d'un émail différent de celui de la bâtisse. On trouve encore des armoiries dont le champ est ajouré, des croix dont le centre est ajouré en carré, etc.

Ajusté : Se dit d'une flèche posée sur la corde d'un arc tendu.

Alérion : Petit aigle sans bec ni pattes.

Alésé : Se dit des pièces héraldiques raccourcies de manière à ce qu'elles ne touchent pas les bords de l'écu.

Aleyon : Oiseau chimérique, représenté à peu près comme un cygne dans son nid, ballotté par les vagues de la mer.

Allumé : Indique l'émail des yeux des animaux et des flammes des bûchers, des flambeaux et des bombes et grenades de guerre.

Amphiptère : Serpent ailé.

Ancolie : Fleur à-peu-près en forme de clochette, toujours avec la tige en haut.

Angenne : Les auteurs ne sont pas d'accord sur la forme précise de cette fleur. Suivant les uns, elle a celle d'une rose à quatre feuilles; suivant d'autres, celle d'une quintefeuille aux feuilles arrondies. En tout cas, ce n'est pas une fleur réelle, mais une rose d'atour ou d'ornement faite de rubans et de broderie. Si elle existe en armoiries, elle est de la dernière rareté. A vrai dire, nous n'en connaissons aucun exemple car ce qu'on appelle quelquefois angenne n'est autre chose qu'une quintefeuille, privée des pointes et tiges qui terminent ses feuilles.

Anges : On les représente sous la forme de jeunes filles, revêtues de longues robes dites dalmatiques. Leurs ailes sont presque toujours abaissées, c'est-à-dire tournées vers le bas. On ne dit jamais vol, en parlant des ailes d'un ange.

Anglé : Se dit de la croix ou du sautoir, accompagné de figures longues ou pointues mouvantes de leurs angles.

Anille à l'antique : Nom que l'on donne à une barre de fer crochue qui sert à maintenir la solidité d'une maçonnerie.

Anilles : Ce sont les fers de meule de moulin, ayant la forme de deux sections de cercle adossées, réunies au moyen de deux traverses. Les fers-de -moulin dans les armes néerlandaises et belges ont une autre forme. Voir Fer-de-moulin.

Animé : Terme employé quelquefois au lieu d'allumé, pour indiquer l'émail des yeux des animaux.

Annelet : Petit anneau qui diffère de la bague en ce qu'elle est plate et de largeur égale sur toute sa circonférence. On trouve des annelets entrelacés. (Voir bagues et Vires).

Antelope héraldique : Cet animal chimérique, dont on ne trouve d'exemples que dans des armoiries anglaises, est représenté avec une tête de dragon, des cornes presque droites, le corps d'un cerf et la queue relevée au-dessus du dos.

Appaumé : Indique qu'on voit la peau d'une main ouverte.

Appointés : Se dit d'objets qui se touchent de leurs pointes, tel qu'épée, chevron,...

Aquilon, Borée, Eole : Représentations des vents sous la forme d'une tête d'enfant souffrant avec violence.

Arc-en-ciel : Il faut l'exprimer lorsqu'il est composé d'autres émaux que d'or, de gueules, de sinople et d'argent.

Arche de Noé : Représentée sous la forme d'une maisonnette flottante sur les vagues. Dans quelques armoiries polonaises elle a l'aspect d'une espèce de galère avec un seul mât, la proue et la poupe façonnées en tête de lion.

Archières : Embrasures des châteaux servant aux archers pour tirer leurs flèches.

Ardent : Se dit d'un charbon allumé.

Argent : L'un des deux métaux employés en armoiries, indiqué en gravure par une surface unie sans aucune hachure.

Argus : Représenté sous la forme d'une tête d'homme couverte d'yeux humains et posée de front. Ce meuble se trouve dans les armes de Santeuil, en Ile-de-France.

Armé : Se dit de l'émail des ongles des animaux sauvages et des oiseaux de proie. Ce terme est encore employé pour désigner l'émail du fer, des flèches, piques et lances lorsqu'il diffère de celui du fût, ainsi que pour indiquer qu'un chevalier ou homme d'armes est revêtu d'une cuirasse, ou qu'un bras est couvert de brassards, ou une jambe de cuissards et jambières. Ainsi de toutes pièces veut dire qu'un chevalier est revêtu d'une armure complète, y compris le casque, dont il faut indiquer si la visière est levée ou baisée.

Armes (Aux) de l'écu : Signifie que les armoiries entières sont répétées sur un objet quelconque, un buste, un écran, une bannière, le collier d'un chien, etc. Dans un vol aux armes de l'écu, les armoiries sont répétées sur chaque aile (voir Écusson des armes).

Armes pleines : Ainsi s'appellent les armes dans lesquelles aucune brisure n'a été introduite.

Arraché : Se dit des arbres et de leurs troncs dont on voit les racines, et des têtes d'animaux qui ne sont pas coupées net, mais laissent pendre des lambeaux de chair et semblent arrachées avec force.

Arrêté : Se dit d'un animal qui, ne faisant aucun mouvement, est posé sur ses pattes sans que l'une avance devant l'autre.

Arrête de lance : Désigne une partie de la lance de Tournois.

Arrière-main : Main dont on voit le dos. Terme très-peu en usage.

Arune : Signifie que les armoiries entière sont sont répétés sur un objet quelconque, un buste, un écran, une bannière, le collier d'un chien,... Dans un cel aux armes de l'écu les armoiries sont répétées sur chaque aile.

Autruche : Cet oiseau tient presque toujours au bec un fer-à-cheval, les bouts en bas.

Avant-bras : La partie antérieure du bras, sans le coude.

Avant-mur : Pan de muraille attenant à une tour ou un château.

Azur : Nom héraldique de la couleur bleue, représentée en gravure par des traits horizontaux.