Deux axonais compagnons de Champlain

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à Trosly-Loire
<Retour à La Bouteille


Martin Béguin et Lyevin Lefranc, deux compagnons de CHAMPLAIN lors de la fondation de Québec en 1608

Nés respectivement à Trosly-Loire et à La Bouteille, Martin Béguin et Lyevin Lefranc sont installés à Paris rue Saint-Antoine, lorsqu'ils sont recrutés en février 1608, pour participer à la fondation de Québec. Le premier est un jardinier employé par un grand de la noblesse ou par une communauté religieuse' et le deuxième travaille comme charpentier sur le chantier de la place des Vosges.
En compagnie de Champlainet d'au moins seize autres ouvriers engagés à Paris, Martin et Lyevin quittent Honfleur le 13 avril à bord de la Levette. Leur navire arrive à Tadoussac le 3 juin et Lefranc est presque immédiatement employé à la construction d'une barque devant transporter les hommes et le matériel jusqu'à la pointe de Québec.
Champlain qui a déjà reconnu l'endroit en juin 1603, veut y construire une habitation afin d'empêcher les européens de remonter le Saint-Laurent et de se réserver les fourrures acheminées par les Algonquins depuis le région des grands lacs.
Ses hommes atteignent leur destination le 3 juillet et, dans les semaines qui suivent, tandis que Martin Beguin crée des jardins potagers, Lyevin Lefranc œuvre à la construction d'un magasin et de trois logis.
Les deux hommes ne participent pas au complot fomenté par le serrurier Jean Duval contre Champlain. En revanche, ils ne sont pas épargnés par les épreuves subies par les français durant le premier hiver vécu à Québec. Ils souffrent peut être de la dysenterie provoquée par la consommation d'anguilles mal fumées, mais sont sûrement emportés par le scorbut qui sévit de février à avril 1609. Lorsqu'un ravitaillement arrive de France le 5 juin seuls Champlain et sept de ses hommes ont survécu à l'avitaminose C. Les autres ont été enterré dans le premier cimetière de la colonie. Celui ci est situé au haut de la côte de la montagne, dans la partie sud de l'actuel parc de Monmorency, et son existence est aujourd'hui rappelé par une croix rouge et blanche et une plaque.
Là repose probablement Martin Béguin et Lyevin Lefranc.

  • Source : résumé de M. Éric THIERRY préparé pour la Société historique de Haute-Picardie.