Couvent des Ursulines - 17300 - La Rochelle

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page de La Rochelle
< Retour à la page des édifices religieux de La Rochelle

L'église du couvent, rue des Augustins

Histoire

L'établissement des Augustins à la Rochelle daterait de 1205, il est cependant certain qu'ils y sont présents entre 1322 et 1355. Ils se mirent peu à peu à occuper le pâté de maison entre les actuelles rue des Augustins, rue Saint-Yon et rue Dupaty. Entre 1387 et 1394, les Augustins édifièrent sur la rue Saint-Yon une église sous vocable de Saint-Yves (ou peut être Saint-Yon). Mais avec la conversion, presque entière, de la ville au protestantisme les religieux durent quitter les lieux en 1562. L'église Saint-Yves fut détruite en 1568 et les restes du couvent qui subsistaient furent employés par les huguenots. L'ancien réfectoire devint un temple, c'est dans celui-ci que Jean GUITON fut baptisé.

Les Augustins, réformés en 1595, furent rappelés à La Rochelle par lettre patente du 29 octobre 1629. Ils reprirent possession des lieux et durent attendre 25 ans afin de rassembler les ressources nécessaires à la reconstruction de leur maison. La première pierre de la nouvelle église fut posée le 21 décembre 1654 et fut d'abord sous le vocable de saint Nicolas de Tolentino. Elle fut construite à l'emplacement de l'ancien chapitre et des anciens dortoirs du couvent (qui servirent respectivement de salle aux consuls des marchands et de consistoire aux huguenots). Thomas DE VILLENEUVE ayant été canonisé en 1658, Monseigneur Jacques Raoul DE LA GUIBOURGERE imposa le patronage du nouveau saint. Cette nouvelle église longe sur son coté nord la rue des Augustins, son mur sud formant une partie du cloître. Le mur rue des Augustins est un mur nu de pierre de tailles percé de trois baies, à son extrémité Est se trouve l'entrée publique surmontée d'une baie en plein cintre. Au dessus de cette entrée se trouvent plusieurs cœurs percés par deux flèches en sautoirs, symbole que l'on retrouve sur les armes des Augustins d’Espagne, ordre auquel Saint Thomas DE VILLENEUVE (alors saint patron de l'église) avait appartenu. La tribune de l'entrée sera construite en 1671.

Les Augustins quittent la ville en 1791 et en 1804 le couvent est racheté par les Ursulines, elles sont remplacées en 1835 par les Ursulines de Jésus de Chavagnes (Petites Ursulines). Elles y établiront l’institution Sainte Eustelle qui enseigne aux jeunes filles, l'éducation, la religion, l'arithmétique, la langue française, etc... Cette institution reçoit des pensionnaires et des externes et tient une classe pour les indigents. Le 25 Juillet 1858, Mgr Landriot bénit la cloche de l'église. Aujourd'hui la chapelle est sous le patronage de Sainte Eustelle et l'institution et les sœurs ont quitté les lieux, dont les locaux furent transformés en logements. Le site est inscrit aux Monuments Historiques depuis le 29 décembre 2015[1].

Héraldique

  • de gueules à une image de sainte Ursule d'argent

Religieuses

  • Catherine Félicité ROUGÉ, née en 1744 à La Rochelle et fille de André ROUGÉ (ancien conseiller du Roy) et de Geneviève BILLAUD, décédée le 10 Janvier 1814 à La Rochelle au Couvent des Ursulines[2].

Novices

Employés du Couvent

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • La Rochelle et ses environs avec un précis historique de A. de Quatrefages - Louis-Marie Meschinet de Richemond, Quatrefages - Ed. Charier, 1866

Visuel sources.png Sources

Référence.png Notes et références

  1. Le couvent des Augustins est inscrit aux Monuments Historiques (Base Mérimée)
  2. Acte de décès n°42 de l'an 1814 de la Rochelle, 2 E 312/ 532*, Collection du greffe, Etat civil, Décès, 1814, vue 28/227.