Claude MARTIN

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher
Portrait du Major MARTIN
Street art, rue du Major MARTIN

Il était une fois un jeune lyonnais doué, Claude MARTIN (janvier 1735 à Lyon - septembre 1800 à Lucknow (Inde) ) qui partit sous Louis XV, tenter sa chance aux Indes. Après le retrait français, il resta là-bas au service des Anglais et auprès des rois beaux, les Anglais le firent major général, les Indiens lui permirent d'amasser une immense fortune.

Esprit éclairé, digne du siècle des lumières, il légua ses biens aux enfants des deux sexes de Calcutta,Lucknow et Lyon, pour qu'ils reçoivent une instruction de qualité. Son testament demandait que ces écoles portent son nom et honorent sa mémoire. Il existe ainsi des Martinières en Inde, avec lesquelles nous sommes en excellente relation.

École de la Martinière

Il y eut donc (en ce tout début du XIXe siècle qui fut le temps de la révolution industrielle) une Martinière à Lyon, qui s'installa dans un ancien cloître des Augustins derrière la place des Terreaux. Elle existe toujours : nous l'appelons La Martinière Terreaux. Elle s'ouvrit aux filles peu après et, à l'étroit dans ses murs au début du XXe siècle alla jusqu'aux bâtiments de l'actuel lycée J. Moulin à Fourvière. Cette école fournit durant des décennies une très forte proportion des cadres de l'industrie lyonnaise.

Après la seconde guerre mondiale La Martinière Terreaux essaima deux fois : les filles partirent dans le nouveau quartier de la Duchère, entraînant les sections tertiaires et biochimiques. En 1967 dans le 8e sur un ancien terrain industriel, on bâtit notre lycée avec les sections de génie civil et la classe préparatoire aux arts, les 2 lycées deviennent indépendant en 1978. La Martinière Monplaisir fut dirigée par M. LAMENDIN, puis par M. CHAPELLE.L'actuel proviseur est depuis 1996 M. J.L. COPPÉRÉ, ancien élève de Cachan, agrégé d'histoire.


Voir aussi