Cité de refuge

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

< Retour à "Le Corbusier"


La cité de refuge
La cité de refuge (Rue Cantagrel, Paris) est une réalisation de Le Corbusier pour l'armée du Salut. Les travaux démarrent en 1929 grâce à la générosité de la princesse Winaretta Polignac-Singer (héritière des machines Singer) et de 20.000 donateurs. Le refuge est destiné à accueillir de 500 à 600 sans-abris parisiens (logés dans de grands dortoirs).

Ce bâtiment est construit en ciment armé : ossature de poteaux et planchers de béton, avec hourdis de terre cuite. Les poteaux reposent sur des pieux de béton armé, enfoncés dans le sol jusqu'à une profondeur de 12 à 15 m.

C'est le premier bâtiment d'habitation entièrement hermétique, qui comporte en particulier un vitrage de mille mètres carrés sans ouvrant. L'intérieur est muni d'un système d'air pulsé pour le chauffage et l'aération en été.

La cité été inaugurée le 7 décembre 1933.

Proche de la gare d'Austerlitz, la cité de refuge est gravement endommagée par les bombardements de la seconde guerre mondiale. Complètement ruinée, la façade est transformée après la guerre par l'adjonction d'un brise soleil selon les plans de Le Corbusier (qui ne supervisera néanmoins pas les travaux et contestera le choix des couleurs).

La cité de refuge a été entièrement restaurée ses dernières années en respectant les aménagements initiaux pour l'extérieur ou les parties communes. Les dortoirs ont eux été transformés en chambres individuelles et les chambres réaménagées. 200 sans-abris sont aujourd'hui accueillis. Il subsiste une chambre "témoin" et la "chambre princesse" (réservée lors de la construction à la princesse Winaretta Polignac-Singer).


Voir aussi



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.