Cimetières de Marseille

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

< Retour

Direction des Opérations Funéraires
Division des Cimetières Communaux
380, rue Saint-Pierre
13005 Marseille (France)

Liste des cimetières marseillais

Troisième plus grand cimetière de France (63 hectares)

Liste des noms relevés sur les photos des tombes sur Généanet

4 477 références

Dont : photos illisibles — le dépôt a été noté comme illisible — et photos non indexées

Cartes & Plans

Registres des cimetières

  • Registres des inhumations ou des entrées
  • Registres des concessions

Mode de consultation

Les Registres ne sont pas consultables, et la reproduction des originaux n'est pas autorisée. Une opératrice consulte pour vous les registres et vous communique les renseignements correspondants, date d'inhumation, carré, piquet, numéro, si rien n'est indiqué c'est une inhumation en terre commune.

Numérisation

à compléter

E-service

Demande d'acte de décès sur le site de la Ville de Marseille

Bornes interactives à l'entrée des cimetières

“Important : seuls les décès postérieurs à 1998 sont enregistrés, mais font l'objet d'une mise à jour régulière.”
— site de la Ville de Marseille
“La mairie de la ville a mis en place des bornes à l'entrée du cimetière pour retrouver les tombes des défunts ... A terme, tous les cimetières de la ville doivent être équipés.”
“La mairie de Marseille a décidé d’aller plus loin que la mise à disposition de bornes interactives. En effet, elle souhaite doter et relier les 21 cimetières de la ville par ce système. Elle prévoit aussi de donner accès à la base de données via le smartphone. Si la personne est chez elle, elle pourra aussi y accéder via son PC en se connectant aux services de la ville. Parallèlement, les services de la cité phocéenne continuent à enrichir la base de données des défunts. En 2013, il y avait près de 140 000 noms enregistrés. Le travail de retranscription de l’état civil de chaque personne étant très long car celui-ci se fait manuellement.”
Actualités - 2013 ?
Deux bornes interactives à Saint-Pierre et une à Mazargues.
— Des bornes interactives au cimetière Saint-Pierre — Youtube, LCM, le 22 juil. 2013.
“A ce jour, cinq bornes interactives ont déjà été mises en place à l’entrée des cimetières marseillais de Saint Pierre, de Mazargues et du Canet.”
Une application pour retrouver la sépulture d’un défunt. Pompes funèbres 13. 22/12/2015.

Fonds documentaires / Fonds contributifs

HHistoire.pngistoire

  • 1776 Évolution en cours
“Une ordonnance royale du 10 mars 1776 interdit d’inhumer dans les églises ; elle prévoit que les cimetières devenus insuffisants soient agrandis et que ceux placés dans l’enceinte des habitations soient portés, autant que les circonstances le permettent en dehors de l’enceinte des villes. Cette ordonnance qui supprime le choix du lieu de sépulture dans une église en imposant le cimetière ne fait qu'accélérer une évolution en cours.” [1]

Cimetière des Petites Crottes (1784-1905)

« Le cimetière des Petites Crottes a été construit en 1784 et il a disparu en 1905, explique Anne Richier, archéologue qui travaille sur place avec l’Institut National de Recherche Archéologique Préventive (Inrap). On savait qu’il était situé dans le quartier mais on ne savait pas vraiment où. L’année dernière, 330 tombes avaient été découvertes. Au total, il devrait y en avoir environ 600. On désigne le cimetière comme celui des Italiens parce qu’ils ont fait partie de la vague d’immigrés qui ont vécu dans le quartier. » [2]
“Le quartier des crottes, crotta en provençal, doit son nom, dés le XIIe siècle, à la présence d'auberge ou de caves.”
“En 1905 le cimetière jugé trop exiguë est fermé, quelques corps inhumés dans les rares concessions perpétuelles sont translatés au cimetière du Canet qui ouvre la même année.” [3]

Cimetières Saint-Martin et Saint-Charles (1820-1876)

Sépultures du cimetière Saint-Charles de 1820 à 1876

  • 1800 “Au début du XIXème siècle les derniers cimetières paroissiaux intra-muros sont désaffectés, comme le cimetière des Accoules. On pense d'abord créer trois cimetières au Nord, à l'Est et au Sud, sur le modèle parisien, mais la solution d'une extension du cimetière Saint-Martin s'impose.” [4]
  • 1820 Extension du cimetière Saint-Martin futur cimetière Saint-Charles
“Pour satisfaire cette nouvelle réglementation, la ville de Marseille achète du 9 octobre 1819 au 16 décembre 1820 plusieurs terrains d'une superficie totale de 87 730 m2 pour y créer le cimetière qui prendra le nom de Saint Charles, celui du quartier. C’est alors le seul lieu de sépulture reconnu, les autres, situés près des églises étant simplement tolérés.” [5]
  • 1855 Ouverture du cimetière Saint-Pierre
“Un nouveau cimetière, celui de Saint Pierre, est donc créé en 1855 à partir des jardins de plusieurs bastides et aménagé par Sixte Rey. Il est béni le 25 septembre 1855. Celui de Saint Charles est définitivement fermé par décision municipale du 24 mai 1876, confirmée par arrêté préfectoral du 15 juin 1876.” [6]
  • 1856 Transfert de Saint-Charles vers Saint-Pierre
“Le transfert des dépouilles mortuaires de l’ancien cimetière Saint Charles a lieu de 1856 à 1863 et le préfet Maupas prend un arrêté y interdisant les inhumations le 10 décembre 1863. L’inauguration officielle du cimetière Saint Pierre est effectuée le 30 décembre 1863 par le préfet Maupas et le maire de Marseille Rouvière.” [7]
“On transfera les tombeaux de Saint-Charles à Saint-Pierre. Les concessions furent remises gracieusement aux familles, à charge pour elles de déplacer leurs défunts.” [8]
  • 1863 Interdiction d'inhumer à Saint-Charles
  • 1876 Fermeture du cimetière Saint-Charles
  • 1896 “Démolition du cimetière Saint-Charles (1896-1902)” [9]
  • 1905 “Déblaiement du cimetière Saint-Charles” [10]
  • 1905 “Construction du lycée Victor Hugo (1905-1906)” [11]
  • 1911 “Les travaux de la "nouvelle" faculté des sciences de Marseille, créée par Napoléon III en 1854, débutèrent en 1911 sur les terrains de l'ancien cimetière Saint-Charles, fermé en 1876.” [12]
  • 1921 “Mis à disposition de l'autorité militaire pendant la guerre 1914-1918, les services des trois instituts furent regroupés dans leurs nouveaux locaux à la fin de 1921.” [13]

Informations pratiques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Le Guide pratique des cimetières de la Ville de Marseille, édition 2007
  • Pour une étude géographique des cimetières de Marseille. Bertrand Régis. In: Méditerranée, tome 73, 2-3-1991. Marseille et l'aire métropolitaine hier et aujourd'hui, sous la direction de Lucien Tirone . pp. 47-52. DOI : https://doi.org/10.3406/medit.1991.2717 www.persee.fr/doc/medit_0025-8296_1991_num_73_2_2717

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Galaxie Généanet

Autres sites

Référence.png Notes et références

  1. Wikipédia Cimetière Saint-Charles (Marseille)
  2. Source Inrap à préciser
  3. © Collectif cailloux - Inrap - 2014
  4. Tourisme Marseille
  5. Wikipédia Cimetière Saint-Charles (Marseille)
  6. Wikipédia Cimetière Saint-Charles (Marseille)
  7. Wikipédia Cimetière Saint-Charles (Marseille)
  8. Tourisme Marseille
  9. Tourisme Marseille
  10. Tourisme Marseille
  11. Tourisme Marseille
  12. Aix Marseille Université
  13. Aix Marseille Université
  14. Bertrand Régis. Pour une étude géographique des cimetières de Marseille. In: Méditerranée, tome 73, 2-3-1991. Marseille et l'aire métropolitaine hier et aujourd'hui, sous la direction de Lucien Tirone. pp. 47-52. DOI : https://doi.org/10.3406/medit.1991.2717 www.persee.fr/doc/medit_0025-8296_1991_num_73_2_2717