Cimetière et camp du Struthof

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour Nécropoles et cimetières militaires du Bas-Rhin
Retour Nécropoles et cimetières militaires en France

Cimetière du Struthof
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 67 - Blason - Bas-Rhin.png    Bas-Rhin
Situation
Adresse -
Commune Natzwiller
Informations pratiques
Téléphone
Logo internet.png Site Web
Horaires
Coordonnées ° / ° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Liens complémentaires
Localisation
Carte France Département 67.png

Etat du projet

Photographies en cours de la nécropole par Alain Dubus (novembre 2018) Nécropole en travaux pour 9 mois minimum à compter de novembre 2018...

Pictos recherche.png Voir les photos sur Geneanet

Le camp

Photo M. POLLET

La commune de Natzwiller reste attaché à la Seconde Guerre mondiale, puisque le seul camp de concentration Allemand situé sur le territoire français était implanté au Struthof, un lieu-dit qui surplombe la commune [1].

Le camp est officiellement ouvert le 21 avril 1941. Environ 80 SS en assurent l'encadrement et l'administration. Prévu initialement pour recevoir un total de 2 000 prisonniers, le camp-souche du KL en compte près de 7 000 à la fin du mois d'août 1944.

Il comprend aussi environ 70 kommandos, camps annexes répartis en Alsace, en Moselle, et surtout en Allemagne.

Dirigé d'octobre 1942 à mai 1944 par Joseph Kramer, de sinistre réputation, le Struthof est avec Mauthausen l'un des camps les plus meurtriers du système concentrationnaire nazi, avec un taux de mortalité de plus de 40 %.

Le Struthof fonctionne jusqu'à son évacuation par les SS au début du mois de septembre 1944.



La nécropole

Le 23 juillet 1960, le “Mémorial aux Héros et Martyrs de la Déportation” est officiellement inauguré par le général de Gaulle alors président de la République française. “Phare” de Mémoire haut de 40 m et visible depuis la vallée, il représente une flamme et arbore la silhouette émaciée d’un déporté. Le corps du déporté inconnu, symbole de toutes les victimes de la déportation est placé à l’intérieur du caveau au pied du Mémorial, ainsi que 14 urnes renfermant de la terre symbolique ou des cendres anonymes provenant des camps de concentration situés en Allemagne. La Nécropole Nationale regroupe 1 118 tombes de Français et Françaises morts en déportation, au KL-Natzweiler ou dans d’autres camps (Buchenwald, Dachau, Flossenburg, Mauthausen, Ravensbrück, Neuengamme, Sachsenhausen).

  • 88 893 m²
  • 1118 morts
  • Tombes individuelles : 1118
  • 39-45 : 1118 Français

Éléments remarquables

  • Mémorial de la Déportation dont le caveau renferme le Déporté Inconnu.
  • Tombe in memoriam du général Frère, mort pour la France et disparu au Struthof le 14 juin 1944.
  • L'enceinte en barbelés, les miradors, le four crématoire, quelques baraquements, sont conservés et entretenus depuis 1953.
  • Un musée est installé dans une baraque-dortoir.

Photos

Logo internet.png Liens utiles (externes)

  • Base Mistral