Canton de Wintzenheim

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour aux cantons du Haut-Rhin
< Retour Anciens cantons du Haut-Rhin

Canton de Wintzenheim
Pays Drapeau de la France    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Arrondissement(s) Colmar-Ribeauvillé
Thann-Guebwiller
Bureau centralisateur /
chef-lieu
Blason Wintzenheim-68374.png    Wintzenheim
Code INSEE 68 16
Nb. communes 35
Population 49 018 hab. (2014)
Superficie 39 309 hectares
Densité 124,69 hab./km²
Point culminant 1362 m (Le Hohneck)
Localisation
250px
        Arrondissement             Canton              Chef-lieu     ?

Après la réforme territoriale de 2015

Commune.png Communes du canton

Le canton de Wintzenheim (Département du Haut-Rhin) est composé des 35 communes suivantes :

220px

Cfr INSEE : Les communes

HHistoire.pngistoire du canton

  • Le canton de Wintzenheim a été modifié en mars 2015, suite au découpage territorial du département du Haut-Rhin (Source :Legifrance). Il regroupe 35 communes, à savoir :
- les 16 communes de l'ancien canton de Munster
- les 10 communes de l'ancien canton de Wintzenhrim
- les 8 communes de l'ancien canton de Rouffach
- 1 commune (sur 12) de l'ancien canton de Kaysersberg, celle de Niedermorschwihr

Repère géographique.png Repères géographiques

Le canton de Wintzenheim depuis 2015
  • Le canton de Wintzenheim se situe dans la quart nord-ouest du département du Haut-Rhin. Il s'étend de la zone périurbaine de Colmar à l'est, jusqu'à la limite départementale des Vosges à l'ouest.
  • Tout comme le canton de Sainte-Marie-aux-Mines ou celui de Cernay, il regroupe les trois paysages typiques de l'Alsace :
- la plaine, sur la fine bande le long de la frange orientale du canton.
- les collines sous-vosgiennes et leur patchwork de vignobles, avec quelques terroirs produisant des grands crus. On peut y découvrir quelques ruines de châteaux, dont certains ont été restaurés comme le Hohlandsbourg.
- un relief montagneux, avec des sommets comme le Hohneck et les hautes chaumes (prairies à l'origine du fameux fromage de Munster...).
  • A Wintzenheim s'ouvre la vallée de Munster qui, au-delà de cette ville (chef-lieu de l'ancien canton de Munster) nous permet d'accéder au département des Vosges via le col de la Schlucht. Cette vallée, aussi appelée "Val Saint-Grégoire", longe le cours de la Fecht qui prend sa source aux alentours de Metzeral.


Blason en attente.png Héraldique

1 Breitenbach haut rhin.png 2 Eguisheim.gif 3 Eschbach au val.png 4 Blason Griesbach-au-Val 68109.png 5 Gueberschwihr.png 6 Gundolsheim.png 7 Gunsbach.png 8 Blason Hattstatt-68123.png 9 Herrlisheim.gif 10 Hohrod.png
11 Blason Husseren-68150.png 12 Luttenbach pres munster.png 13 Metzeral.png 14 Mittlach.png 15 Muhlbach sur munster.png 16 Munster.png 17 Niedermorschwihr.png 18 Obermorschwihr.gif 19 Osenbach.png 20 Pfaffenheim.png
21 Rouffach.png 22 Sondernach.png 23 Blason Soultzbach-les-Bains-68316.png 24 Soultzeren.png 25 Soultzmatt.png 26 Stosswihr.png 27 Blason Turckheim-68338.png 28 Voegtlinshoffen.png 29 Walbach.gif 30 Wasserbourg.png
31 Westhalten.png 32 Wettolsheim.png 33 Wihr au val.png 34 Blason Wintzenheim-68374.png 35 Zimmerbach.png / - 36 X 37 X 38 X 39 X 40 X

Démographie.png Démographie

Année 2016 2021 2026 2031 2036 2041 2046 2051 2056 2061
Population - - - - - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Source : INSEE [ 2016]

Conseillers.png Les conseillers départementaux

Période élective Mandat Prénom(s) NOM Observations
2015 - 2021
(2 élus)
- Lucien MULLER Maire de Wettolsheim. Président de la commission d'appel d'offres. Vice-président/rapporteur de la commission voirie, infrastructures et transports.  
- Monique MARTIN Adjointe au maire de Munster. Vice-présidente/rapporteur de la commission éducation et jeunesse.  
2021 - 2027
(2 élus)
- - -  
- - -  


Avant la réforme territoriale de 2015

Canton de Wintzenheim
Pays Drapeau de la France    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Arrondissement(s) Blason Colmar-68066.png    Colmar (Préf.)
Bureau centralisateur /
chef-lieu
Blason Wintzenheim-68374.png    Wintzenheim
Code INSEE 68 - 2 - 26
Nb. communes 10
Population 19325 hab. (2006)
Superficie 8059 hectares
Densité - hab./km²
Point culminant - m ( )
Localisation
68 - Carte administrative - Canton - Wintzenheim.png
        Arrondissement             Canton              Chef-lieu     ?

Commune.png Communes du canton

Le canton de Wintzenheim (Département du Haut-Rhin) était composé des 10 communes suivantes :

250px

cfr INSEE : La carte & les communes
cfr Conseil Général : Carte interactive dont fiche "canton & conseiller" simultanée Cer.G.)

HHistoire.pngistoire du canton

Les répercussions de la Révolution

  • Beaucoup d'édifices religieux ou de châteaux sont vendus comme biens nationaux :
1) À Herrlisheim : le château des barons de Schauenbourg, qui le rachèteront eux-mêmes ensuite.
2) À Obermorschwihr : le monastère de Marbach, dont les deux tours seront démolies peu après.
3) À Walbach : le castel du XIVe siècle, qui sera racheté en 1800 et deviendra un domaine agricole. (Il est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1946.)
4) Au-dessus de Wettolsheim : le château du Hagueneck, qui appartenait, depuis 1674, « aux riches possessions des chevaliers de Saint-Jean »[1].
5) Sur le ban de Wintzenheim :
- l'ancien prieuré de Saint-Gilles, qui était un lieu de pélerinage.
- la chapelle Notre-Dame de Bon Secours : comme les villageois y tiennent et veulent compenser la perte du prieuré, « elle est rachetée en 1819 par onze propriétaires de Wintzenheim »[2].
  • Les deux anciennes moitiés de Zimmerbach, qui avaient chacune leur prévôt, sont réunies en une commune unique (mais elles seront à nouveau séparées au début du XIXe).
  • En 1791, la corporation des veilleurs de nuit de Turckheim est supprimée.
  • À Eguisheim :
Il y avait une corporation de "gourmets[3]" qui régissaient les transactions sur le vin. « le 17 décembre 1791, une nouvelle législation permit à chaque viticulteur de vendre son vin comme il l'entendait »[4].

Au XIXe siècle

  • Des restaurations, ou démolitions et reconstructions :
1) À Éguisheim :
- on reconstruit l'église Saint-Pierre et Saint-Paul qui datait du XIIIe siècle. « Dans la nouvelle construction commencée après 1807, on a conservé le portail roman de l'ancienne église »[5].
- en 1887 commence, dans l'enceinte octogonale du château, la construction d'une chapelle en l'honneur de saint Léon. « le plan est approuvé par Monseigneur Stumpf et les travaux commencent dès le printemps »[6].
2) En 1822, à Wintzenheim, explose une poudrière royale datant du XVIIe siècle. On finit la démolition, ce qui permet d'agrandir l'usine Haussmann (impression sur étoffes).
3) Le Hohlandsberg (nom de l'époque) est classé Monument Historique en 1840, mais « il fallut attendre le règne de Napoléon III pour voir l'exécution de grands travaux de consolidation »[7].
4) Sur le ban de Wintzenheim, en 1864, on restaure le donjon du Pflixbourg, qui avait été endommagé au XVe siècle et laissé à l'abandon. (Il est inscrit aux Monuments Historiques depuis le 17 décembre 1968).
5) À Husseren-les-Châteaux, on démolit l'ancienne église en 1881 pour y reconstruire Saint-Pancrace, dont « le portail central, orné de deux colonnes jumelées, porte la date de 1884 »[8].
6) À Turckheim, Charles Winckler (l'architecte d'Éguisheim) remanie la Porte de France, ou Porte Basse (la plus ancienne des trois).
  • Les activités dominantes :
- Avec 300 hectares de vignobles pour Wintzenheim et 147 à Husseren, l'activité viticole est prépondérante dans ce canton, mais « la viticulture alsacienne traversa une grave crise dans la seconde moitié du XIXe siècle »[9], à cause de la concurrence des vins du Midi, du développement de la bière, et de certaines maladies dans les vignes.
- Les ouvriers autres que vignerons travaillent à la carrière de quartzite rose de Voegtlinshoffen.
- Par contre, l'activité est terminée à l'ancienne tuilerie d'Éguisheim et celle-ci est vendue en 1857.
  • Les progrès techniques ou industriels :
- Il y a à Turckheim, au bord de la Fecht « l'une des plus importantes papeteries de l'Est de la France »[10]. Son essor va être préservé par l'endiguement de la rivière vers 1830.
- À Wintzenheim, la filature Herzog est reprise et agrandie par le fils Antoine, qui y rajoute une cité pour les ouvriers, agrémentée d'un hôpital.
- Sur le ban de cette commune, au lieu-dit "La Forge", l'ancienne usine métallurgique est transformée en manufacture textile (par Jean Kiener).
- En 1893, à Éguisheim, l'eau courante arrive dans toutes les maisons. En 1900, ce sera le tour de l'électricité.
- « En 1899, un tramway monte de Turckheim jusqu'aux Trois Épis »[11],auparavant lieu de pèlerinage et maintenant but de promenade.

Au XXe siècle

  • En 1902, c'est le 900e anniversaire de la naissance du pape Léon IX : à cette occasion les murs d'enceinte du château d'Éguisheim sont classés Monument Historique, et l'on s'empresse de les restaurer.
  • Lors de la première guerre mondiale, on compte quatorze enfants parmi les victimes d'Herrlisheim.
  • À la fin de la seconde guerre, alors que d'autres cantons sont libérés depuis novembre 1944, les combats continuent dans la "Poche de Colmar", et la ville de Turckheim ne sera libérée que le 4 février 1945.
  • En 1953, la municipalité en question instaure à nouveau la coutume du veilleur de nuit, qui avait été supprimée au début de la guerre.

Repère géographique.png Repères géographiques

  • L'ancien canton était essentiellement centré sur Wintzenheim.
Seules les deux communes de Walbach et Zimmerbach se trouvaient dans la vallée de Munster (dans sa partie inférieure). Les autres communes étaient situées le long du grand axe routier, à la limite plaine/piémont.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Blason en attente.png Héraldique

1 Eguisheim.gif 2 Herrlisheim.gif 3 Blason Husseren-68150.png 4 Obermorschwihr.gif 5 Blason Turckheim-68338.png
6 Voegtlinshoffen.png 7 Walbach.gif 8 Wettolsheim.png 9 Blason Wintzenheim-68374.png 10 Zimmerbach.png

Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population - - - - - - - - - -
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population - - - - - - - - - -
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population - - - - - - - - - -
Année 1982 1990 1999 2006 - - - - - -
Population - - - 19 325 - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cfr INSEE et somme des données des communes grâce à Cassini.

Résumé géo-démographique.png Résumé géo-démographique

*Eguisheim 1548 hab
*Herrlisheim 1586 hab
*Husseren-les-Châteaux 397 hab
*Obermorschwihr 358 hab
*Turckheim 3594 hab
*Voegtlinshoffen 478 hab
*Walbach 930 hab
*Wettolsheim 1692 hab
*Wintzenheim 7180 hab
*Zimmerbach 857 hab

Conseillers.png Les conseillers généraux

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Marie Antoine Charles GRAD 1873 - -  
- - -  
Joseph KUBLER 1885 - 1918 Né à Heiligenberg (près de Molsheim) le 10/10/1848. Décédé à Colmar le 22/11/1935. Notaire à Wintzenheim, puis Colmar. Président du Conseil Général du Haut-Rhin de 1909 à 1918. Député à la chambre basse du Landtag pour Neuf-Brisach/Andolsheim de 1911 à 1918[12].  
- - -  
Joseph ROSSÉ 1935 - 1939 -  
Léon BEYER 1945 - 1949 -  
Émile FLORANC 1949 - 1955 -  
Auguste HAEFFELÉ 1955 - 1960 -  
Robert SIBLER 1960 - 1979 Maire de Wintzenheim  
Pierre KNITTEL 1979 - 2004 Maire de Wettolsheim  
Guy DAESSLÉ 2004 - 2011 Maire de Wintzenheim  
Lucien MULLER 2011 - 2015 - [ Photo]  

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Bérangère GUILBAUD-RABILLER, Le grand Almanach de l'Alsace, La Crèche (79), Geste éditions, 2016, 106 pages, ISBN 978-2-36746-480-0
  • Annuaire de la société d'Histoire et d'Archéologie de Colmar, Riquewihr, 1994 (CDI lycée de Thann)
  • Aux Trois Châteaux, Annuaire de la société d'Histoire d'Éguisheim et environs, Tome 1, Éguisheim, Éditions de la Société, 1990, 189 pages, ISBN 2-9504380-9-1 (CDI collège de Lutterbach)
  • Guy TRENDEL, Les chemins de l'insolite en Alsace, Strasbourg, Éditions COPRUR, 1988, 347 pages, ISBN 2-903297-19-3 (CDI collège de Lutterbach)
  • Les Vosges, 1/2012, revue éditée par la Fédération du Club Vosgien, février 2012, 40 pages (CDI collège de Lutterbach)
  • Le Patrimoine des communes du Haut-Rhin, Tome II, Charenton-le-Pont, FLOHIC Édition, décembre 1998, ISBN 2-84234-036-1 (consulté sur place)
  • La route du vin d'Alsace, Ingersheim, Éditions SEEP, 1987, 62 pages, ISBN 2-85669-135-8 (Collège Victor Hugo Colmar)
  • Armand DURLEWANGER, Colmar et le Val Saint-Grégoire, Édition des DERNIERES NOUVELLES, 1967, 55 pages (CDI collège de Lutterbach)
  • Les Vosges, 3/2015, revue éditée par la Fédération du Club Vosgien, septembre 2015, 40 pages (CDI collège de Lutterbach)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Communes du Haut-Rhin, Cantons du Haut-Rhin

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. "Sur la route des 5 châteaux", semaine 25, in Bérangère GUILBAUD-RABILLER, Le grand Almanach de l'Alsace, La Crèche (79), Geste éditions, 2016, 106 pages, ISBN 978-2-36746-480-0
  2. Page 22, dans l'article de Benoît JORDAN intitulé "Saint-Gilles de Wintzenheim", pages 7 à 25, in Annuaire de la société d'Histoire et d'Archéologie de Colmar, Riquewihr, 1994
  3. « Le gourmet est un dégustateur expert en vins [...] cet officier assermenté avait pour mission de veiller aux intérêts du vendeur et de l'acheteur, d'inscrire les ventes [...] » Page 76 dans la source indiquée en référence suivante
  4. Page 79, dans l'article de Bernard PIERROT intitulé "Les gourmets à Éguisheim au XVIIIe", pages 73 à 81, in Au pied des Trois Châteaux, annuaire de la société d'Histoire d'Éguisheim et environs, Tome 1, Éguisheim, Éditions de la Société, 1990, 189 pages, ISBN 2-9504380-9-1
  5. Page 254, dans l'article intitulé "La vallée de Munster, depuis la route des 5 châteaux", pages 250 à 255, in Guy TRENDEL, Les chemins de l'insolite en Alsace, Strasbourg, Éditions COPRUR, 1988, 347 pages, ISBN 2-903297-19-3
  6. Page 134, dans l'article de Claude MULLER intitulé "Le journal paroissial de l'abbé Eugène ANDLAUER, curé d'Éguisheim (1875-1906)", pages 105 à 188, in Au pied des Trois Châteaux, annuaire de la société d'Histoire d'Éguisheim et environs, Tome 1, Éguisheim, Éditions de la société, 1990, 189 pages, ISBN 2-9504380-9-1
  7. Page 24, dans l'article de Christian WILSDORF intitulé "Le Hohlandsbourg, le château qui surveillait Colmar", pages 22 à 25, in Les Vosges, 1/2012, revue éditée par la Fédération du Club Vosgien, février 2012, 40 pages
  8. Page 1325, in Le Patrimoine des communes du Haut-Rhin, Tome II, Charenton-le-Pont, FLOHIC Édition, décembre 1998, ISBN 2-84234-136-1
  9. Page 6, in La route du vin d'Alsace, Ingersheim, Éditions SEEP, 1987, 62 pages, ISBN 2-85669-135-8
  10. Page 39, in Armand DURLEWANGER, Colmar et le Val Saint-Grégoire, Édition des DERNIERES NOUVELLES, 1967, 55 pages
  11. Page 11, dans l'article de Guillaume BROCKER intitulé "Traverser les Vosges au fil des siècles (deuxième partie : le XIXe)", pages 8 à 13, in Les Vosges, 3/2015, revue éditée par la Fédération du Club Vosgien, septembre 2015, 40 pages
  12. François IGERSHEIM, L'Alsace des notables 1870-1914, la bourgeoisie et le peuple alsacien, Strasbourg, bf éditions, 1981, 318 pages