Canton d'Ensisheim

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour aux cantons du Haut-Rhin
< Retour Anciens cantons du Haut-Rhin

Canton d'Ensisheim
Pays Drapeau de la France    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Arrondissement(s) Colmar-Ribeauvillé
Thann-Guebwiller
Bureau centralisateur /
chef-lieu
Blason Ensisheim-68082.png    Ensisheim
Code INSEE 68 06
Nb. communes 38
Population hab. (2015)
Superficie hectares
Densité hab./km²
Point culminant 231m (Ensisheim)
Localisation
250px
        Arrondissement             Canton              Chef-lieu     ?

Après la réforme territoriale de 2015

Commune.png Communes du canton

Le canton d'Ensisheim (Département du Haut-Rhin) est composé des 38 communes suivantes :

Fichier:68 - Carte administrative - Villages - Ensisheim N.png

Cfr INSEE : Les communes & Carte et communes des cantons (fichier pdf) (Conseil départemental du Haut-Rhin)

HHistoire.pngistoire du canton

  • Le canton d'Ensisheim a été modifié en mars 2015, suite au découpage territorial du département du Haut-Rhin (Source : Legifrance).
Des 17 communes de l'ancien canton, celle de Pulversheim a été rattachée au canton de Wittenheim. Aux 16 communes restantes, ont été rajoutées 16 communes de l'ancien canton de Neuf-Brisach, et 6 de l'ancien canton d'Andolsheim.
  • Le bureau centralisateur reste situé à Ensisheim.

Repère géographique.png Repères géographiques

Le canton d'Ensisheim depuis 2015
  • Le nouveau canton d'Ensisheim a conservé sa position centrale dans le département du Haut-Rhin, mais s'est étendu au Nord, jusqu'à jouxter le canton de Colmar-2 et le département du Bas-Rhin. La lisière "est", le long de la frontière franco-allemande s'en est trouvée également allongée.
  • Passée la lisière nord de la forêt de la Hardt (à la hauteur de Roggenhouse et Blodelsheim), les bois se raréfient pour laisser place à la plaine, d'abord celle la basse terrasse rhénane, puis la plaine alluviale tout au bord du fleuve.
  • Cette zone de plaine est traversée par quatre cours d'eau (dont deux seulement sont naturels), d'ouest en est : l'Ill, le canal du Rhône au Rhin déclassé, le Grand Canal d'Alsace et enfin le Rhin. Par ailleurs, c'est dans ce canton que la nappe phréatique est la plus profonde : « 200 à 250 mètres »[1].
  • Au sud-ouest du canton, les axes de circulation convergent vers Ensisheim, tandis qu'au nord-est, ils convergent vers Neuf-Brisach, chef-lieu de l' ancien canton du même nom, qui occupe une position de carrefour sur la rive gauche du fleuve, en vis à vis de son homologue allemande Breisach-am-Rhein.


Blason en attente.png Héraldique

1 Blason Algolsheim-68001.png 2 Appenwihr.png 3 Artzenheim.png 4 Balgau.png 5 Baltzenheim.png 6 Biesheim.png 7 Blason Biltzheim-68037.png 8 Blason Blodelsheim-68041.png 9 Dessenheim.png 10 Durrenentzen.png
11 Blason Ensisheim-68082.png 12 Blason Fessenheim-68091.png 13 Geiswasser.png 14 Heiteren.png 15 Hettenschlag.png 16 Blason Hirtzfelden-68140.png 17 Kunheim.png 18 Logelheim.png 19 Blason Meyenheim-68205.png 20 Blason Munchhouse-68225.png
21 Blason Munwiller-68228.png 22 Nambsheim.png 23 Blason Neuf-Brisach-68231.png 24 Blason Niederentzen-68234.png 25 Blason Niederhergheim-68235.png 26 Blason Oberentzen-68241.png 27 Blason Oberhergheim-68242.png 28 Obersaasheim.png 29 Blason Réguisheim-68266.png 30 Blason Roggenhouse-68281.png
31 Blason Rumersheim-le-Haut-68291.png 32 Blason Rustenhart-68290.png 33 Urschenheim.png 34 Vogelgrun.png 35 Volgelsheim.png 36 Weckolsheim.png 37 Widensolen.png 38 Blason Wolfgantzen-69379.png 39 X 40 X

Démographie.png Démographie

Année 2016 2021 2026 2031 2036 2041 2046 2051 2056 2061
Population - - - - - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Source : INSEE [ 2016]

Conseillers.png Les conseillers départementaux

Période élective Mandat Prénom(s) NOM Observations
2015 - 2021
(2 élus)
2015 - (2021) Michel HABIG Maire d'Ensisheim. 3e Vice-Président du Conseil Départemental.  
2015 - (2021) Betty MULLER Maire de Geiswasser  
2021 - 2027
(2 élus)
- - -  
- - -  

Avant la réforme territoriale de 2015

Canton d'Ensisheim
Pays Drapeau de la France    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Arrondissement(s) Blason Guebwiller-68112.png    Guebwiller (S-Préf.)
Bureau centralisateur /
chef-lieu
Blason Ensisheim-68082.png    Ensisheim
Code INSEE 68 - 3 - 06
Nb. communes 17
Population 25 209 hab. (2006)
Superficie 26 624 hectares
Densité 94 hab./km²
Point culminant 243 m (Pulversheim)
Localisation
68 - Carte administrative - Canton - Ensisheim.png
        Arrondissement             Canton              Chef-lieu     ?

Commune.png Communes du canton

Le canton d'Ensisheim (Département du Haut-Rhin) était composé des 17 communes suivantes :

68 - Carte administrative - Villages - Ensisheim.png

cfr INSEE : La carte & les communes
cfr Conseil Général : Carte interactive dont fiche "canton & conseiller" simultanée

HHistoire.pngistoire du canton

  • Quinze jours après la prise de la Bastille, les élus d'Ensisheim se réunissent pour mettre au point les réformes. Ils décident alors, dès le 30 juillet 1789, de créer une milice. « Le commandement était confié à Monsieur le Baron de Cointet »[2] . La municipalité fait démolir des croix dans les cimetières, fondre des cloches d'églises et interdire les cultes religieux.
  • C'est dans ce contexte que le curé d'Hirtzfelden cherche à sauver le mobilier de son église dont la Vierge de Pitié : « On rapporte qu'elle fût hâtivement barbouillée en 1789 de bleu, blanc rouge »[3]. Par contre, la paroisse de Niederentzen a dû céder deux cloches : « Sainte Agathe et Saint Maur »[4].
  • Le 29 juin 1794, « le comité de Salut Public fit arrêter de Conseil Municipal (d'Ensisheim) et le fit conduire à la prison de Colmar »[2]. Il sera libéré le 13 octobre et pourra reprendre ses fonctions.
  • À cette époque commence la construction du canal du Rhône au Rhin. (Il sera achevé au milieu du XIXe siècle et utilisé jusqu'en 1920, où il nécessitera des améliorations).
  • Dans les zones rurales de la Hardt, la situation n'est pas brillante. La pauvreté entraîne des dérives et on observe une augmentation de la contrebande qui pousse les autorités à réagir. En 1808, « Le maire de Blodelsheim, Schillinger, est arrêté à son domicile pour faits et complicité de contrebande »[5]. À Rumersheim-le-Haut c'est l'adjoint au maire, Blaise Renner, qui se fait arrêter pour les mêmes raisons.
  • Les terres de la Hardt sont ingrates, c'est bien connu. Et les inondations du Rhin n'arrangent rien, mais les cultivateurs se résignent. « Face à l'apathie des masses paysannes, l'autorité administrative [...] cherche à stimuler et à moderniser »[6], en instaurant des comices agricoles : un dans chaque canton, à partir de 1834. Au début, on se rencontre, on discute, sans plus. Puis, sous l'impulsion des conseillers généraux (dont Auguste-Amédée Delaville, maire de Meyenheim), s'organisent des concours cantonaux qui accordent de belles primes, et en conséquence, connaissent un franc succès.
  • Vers 1841, les travaux de "domestication" du Rhin nécessitent une forte main d'œuvre. La commune de Blodelsheim vend des terrains aux nouveaux arrivants. « La population maximum d'environ 1600 personnes est atteinte autour de l'année 1850 »[7], alors qu'elle était de 900 habitants en 1801. Parallèlement, les villageois retrouvent une meilleure santé et l'agriculture offre un meilleur rendement.
  • Pour la partie ouest du canton, le début du XXe siècle est lié à l'histoire de la potasse : après les débuts prometteurs du puits Amélie I à Wittelsheim dans le canton voisin, se crée en 1910 la société des Mines de Kali Sainte-Thérèse, qui se met à exploiter les puits Ensisheim I et Ensiheim II vers 1912, puis Ensisheim III un peu plus tard, tandis que des consortiums allemands en exploitent d'autres, qui seront repris plus tard par les Mines de Potasse d'Alsace (MDPA), tels que le puits Théodore sur le ban de la commune de Pulversheim. En tout, ce seront 24 puits qui seront exploités.
  • La grande guerre n'a pas trop affecté ce secteur, du moins pas directement, car les combats ont plutôt eu lieu sur les sommets.
  • En 1939, lorsque l'évacuation est décrétée, les habitants du canton sont dirigés vers l'ouest de la France :
- ceux de Fessenheim et Rustenhart à Mirande, dans le Gers
- ceux de Blodelsheim et Munchhouse, aussi dans le Gers, mais à Gimont
- ceux de Roggenhouse et Hirtzfelden, dans les Landes
- ceux de Rumersheim-le-Haut à Fauillet en Aquitaine
  • À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, cette zone est libérée lors de la première quinzaine de Février 1945.

Repère géographique.png Repères géographiques

L'ancien canton d'Ensisheim se situait dans l'arrondissemnet de Guebwiller, à peu près au centre-est du département du Haut-Rhin, dans l'ancienne région d'Alsace. Sa lisière orientale se confond avec le Rhin et la frontière franco-allemande.
Avant la réforme, ses cantons limitrophes étaient, dans le sens des aiguilles d'une montre, et en partant du Sud : le canton d'Illzach, une petite partie de celui de Wittenheim et une pointe de celui de Cernay, puis à l'ouest, le canton de Soultz-Haut-Rhin et celui de Rouffach, enfin au nord, une pointe du canton de Wintzenheim, celui de Colmar-Sud puis celui de Neuf-Brisach.
Les communes de ce canton s'étalent sur la basse terrasse rhénane, et à la limite de la plaine alluviale pour les villages le plus à l'est. La commune de Pulversheim s'est épanouie grâce à l'exploitation des mines de potasse et les terrils en font le point culminant du canton.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Blason en attente.png Héraldique

1 Blason Biltzheim-68037.png 2 Blason Blodelsheim-68041.png 3 Blason Ensisheim-68082.png 4 Blason Fessenheim-68091.png 5 Blason Hirtzfelden-68140.png 6 Blason Meyenheim-68205.png 7 Blason Munchhouse-68225.png 8 Blason Munwiller-68228.png 9 Blason Niederentzen-68234.png
10 Blason Niederhergheim-68235.png 11 Blason Oberentzen-68241.png 12 Blason Oberhergheim-68242.png 13 Blason Pulversheim-68258.png 14 Blason Réguisheim-68266.png 15 Blason Roggenhouse-68281.png 16 Blason Rumersheim-le-Haut-68291.png 17 Blason Rustenhart-68290.png

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population - - - - - - - - - -
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population - - - - - - - - - -
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population - - - - - - - - 16 795 18 818
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2015 - - - -
Population 19 924 21 327 23 167 25 209 - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. [ INSEE] et somme des données des communes grâce à Cassini.

Résumé géo-démographique.png Résumé géo-démographique

Commune 1968 1975 1982 1990 1999 Superf. Alt. bas. Pt culm.
  (1) Biltzheim 162 154 153 314 334 715 ha 199 m 206 m
  (2) Blodelsheim 980 1 125 1 198 1 318 1 409 2 069 ha 205 m 219 m
  (3) Ensisheim Blason Ensisheim-68082.png 5 191 5 685 5 780 6 164 6 640 3 659 ha 213 m 231 m
  (4) Fessenheim 896 1 653 2 002 2 000 2 097 1 840 ha 201 m 215 m
  (5) Hirtzfelden 559 561 741 848 981 2 210 ha 206 m 217 m
  (6) Meyenheim 1 080 1 041 1 003 884 957 1 278 ha 206 m 213 m
  (7) Munchhouse 818 903 937 1 216 1 429 2 405 ha 214 m 227 m
  (8) Munwiller 247 229 236 367 436 674 ha 203 m 209 m
  (9) Niederentzen 226 263 312 320 322 881 ha 201 m 209 m
  (10) Niederhergheim 717 802 801 852 921 1 251 ha 194 m 202 m
  (11) Oberentzen 428 455 509 536 511 881 ha 201 m 211 m
  (12) Oberhergheim 894 903 957 1 071 1 102 1 986 ha 197 m 207 m
  (13) Pulversheim 1 876 2 130 2 006 2 021 2 266 854 ha 222 m 243 m
  (14) Réguisheim 1 239 1 304 1 612 1 536 1 660 2 387 ha 209 m 219 m
  (15) Roggenhouse 205 231 317 377 396 645 ha 213 m 219 m
  (16) Rumersheim-le-Haut 690 790 773 838 947 1 667 ha 210 m 224 m
  (17) Rusternhart 587 589 587 665 759 1 222 ha 203 m 210 m
  Canton d'Ensisheim 16 795 18 818 19 924 21 327 23 167 26 624 ha 194 m 243 m

Conseillers.png Les conseillers généraux

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Auguste-Amédée DELAVILLE 18 novembre 1833 - 1836 Fils de Jean-Baptiste DELAVILLE et de Victorine WOLLAND. Né le 23/09/1788 à Moranges (Ain). Marié le 16/04/1825 avec Thérèse STACKLER. Conseiller de l'arrondissement de Colmar en 1831. Élu conseiller général au 2e tour avec 51,3 % des voix  
Jacques Frédéric TITOT 1836 - 1842 Né en 1781 à Montbéliard (90). Maire d'Ensisheim en 1835. Décédé en 1865  
Auguste-Amédée DELAVILLE 1842 - 1848 Maire de Meyenheim du 30/07/1846 au 30/07/1848  
Auguste-Amédée DELAVILLE 1848 - 1852 Les résultats sont controversés, on parle de falsification, mais « par un jugement du 25 septembre 1848, le Conseil de préfecture du contentieux électoral valide son élection »[8]  
Octave MÉGARD 1852 - 1858 Magistrat à la Cour d'Appel de Colmar  
Octave MÉGARD 1858 - 1862 Il décède en 1862  
Auguste-Amédée DELAVILLE 1862 - Il démissionne un peu plus tard...Il décède le 15/11/1868 à Meyenheim.  
- -  
Jean-Baptiste RUDOLF 1873 - 1891 Né à Battenheim le 18/06/1824. Décédé au même lieu en 1893. Viticulteur. Maire de Battenheim de 1881 à 1893. Député au Landesausschuss de 1874 à sa mort.  
Joseph RUDOLF 1891 - 1918 Frère de Jean-Baptiste. Propriétaire viticulteur. Né à Battenheim le 1er/11/1847. Décédé à Ensisheim le 23/02/1935. Président du comice agricole de Guebwiller. Député au Landesausschuss de 1893 à 1911.  
- -  
Louis EGLOFF 1983 - 1988 Maire d'Ensisheim (1983-1988)  
Vincent BIRR 1988 - 1992 Maire d'Ensisheim (1989-1995)  
Michel HABIG 1992 - 2015 Maire d'Ensisheim (1995-)  

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Haut-Rhin magazine n°45, janvier 1014, édité par le Conseil Général du Haut-Rhin et distribué à tous les Hauts-Rhinois
  • Jean-Marie BLOSSER, feu François DEYBER, feu Guy PARIS, Gérard PETER, Jean-louis PETER et René SCHMIDT, Ensisheim, un voyage dans le temps, collection "Mémoire de vies", Strasbourg, Carré Blanc Éditions, 2016, 248 pages, ISBN 2-84488-183-1
  • Gilbert POINSOT, Alain HAUSS, Olivia LIND, Michèle SCHNEIDER-BARDOUT, Canton d'Ensisheim, collection "Images du patrimoine", Illkirch (67), Le Verger éditeur, 1990, 72 pages, ISBN 2-908367-19-X
  • Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, n° 12, 1999, 150 pages, ISSN 0990-6894
  • Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, n° 14, 2001, 122 pages, ISSN 0990-6894
  • Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, n° 19, 2006-2007, 126 pages, ISSN 0990-6894
  • Mi Dorfn° 6, juin 1986, bulletin municipal aimablement mis à ma disposition par Madame Thuet, mairie de Blodelsheim
  • François IGERSHEIM, L'Alsace des notables 1870-1914, la bourgeoisie et le peuple alsacien, Strasbourg, bf éditions, 1981, 318 pages (CDI collège de Lutterbach)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Carte page 22, dans un article de Pascal Herrscher intitulé "La nappe phréatique rhénane", pages 21 à 23, in Haut-Rhin magazine n° 45, janvier 2014, édité par le Conseil Général du haut-Rhin et distribué à tous les Hauts-Rhinois
  2. 2,0 et 2,1 Page 37, in Jean-Marie BLOSSER, feu François DEYBER, feu Guy PARIS, Gérard PETER, Jean-Louis PETER et René SCHMIDT, Ensisheim, un voyage dans le temps, collection "Mémoires de vie", Strasbourg, Carré blanc Éditions, 2016, 248 pages, ISBN 2-84488-183-1
  3. Page 33, in Gilbert POINSOT, Alain HAUSS, Olivia LIND, Michèle SCHNEIDER-BARDOUT, Canton d'Ensisheim, collection "Images du patrimoine", Illkirch (67), Le Verger éditeur, 1990, 72 pages, ISBN 2-908367-19-X
  4. Page 74, dans l'article de Georges BORDMANN, intitulé "Les cloches de Niederentzen", pages 71 à 88, in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, n° 12, 1999, 150 pages, ISSN 0990-6894
  5. Page 127, dans l'article d'Olivier CONRAD intitulé "La contrebande au début du XIXe siècle dans la Hardt : un fléau inévitable ? ", pages 119 à 134, in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, n° 19, 2006-2007, 176 pages, ISSN 0990-6894
  6. Page 67, dans l'article d'Olivier CONRAD, intitulé "Les concours agricoles dans la Hardt : éléments sur l'agriculture locale au milieu du XIXe siècle", pages 67 à 81, in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried, n° 14, 2001, 122 pages, ISSN 0990-6894
  7. Page 3, dans l'article d'Émile Decker intitulé "La situation démographique au XIXe siècle", in Mi Dorf n° 6, juin 1986, bulletin municipal aimablement mis à ma disposition par Madame Thuet, mairie de Blodelsheim
  8. Page 62, dans l'article d'Olivier CONRAD intitulé "L'itinéraire d'un notable de la Hardt : Auguste-Amédée Delaville (1788-1868)", pages 59 à 64, in Annuaire de la Société d'Histoire de la Hardt et du Ried n°14, 2001, 122 pages, ISSN 0990-6894