Canton d'Altkirch

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour aux cantons du Haut-Rhin
< Retour Anciens cantons du Haut-Rhin

Canton d'Altkirch
Pays Drapeau de la France    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Arrondissement(s) Blason Altkirch-68004.png    Altkirch (S-Préf.)
Bureau centralisateur /
chef-lieu
Blason Altkirch-68004.png    Altkirch
Code INSEE 68 01
Nb. communes 64
Population 47576 hab. (2013)
Superficie 43 323 hectares
Densité 110 hab./km²
Point culminant 760 m (Lucelle)
Localisation
250px
        Arrondissement             Canton              Chef-lieu     ?

Après la réforme territoriale de 2015

Commune.png Communes du canton

Le canton d'Altkirch (Département du Haut-Rhin) est composé des 64 communes suivantes :

220px

Cfr INSEE : Les communes

HHistoire.pngistoire du canton

  • Le canton d'Altkirch a été modifié en mars 2015, suite au découpage territorial du département du Haut-Rhin (Source : Legifrance). Il regroupait alors 67 communes, à savoir :
- 25 communes (sur 27) de l'ancien canton d'Altkirch
- 29 communes (sur 30) de l'ancien canton de Ferrette
- 13 communes (sur 24) de l'ancien canton de Hirsingue
  • Ce nouveau canton se trouve maintenant doté de deux villes moyennes :
- Altkirch, qui dès 1790 « devient chef-lieu d'un district »[3], puis d'arrondissement.
- Ferrette, ville d'importance historique déjà du temps des comtes de Ferrette (de 1125 à 1310).

Repère géographique.png Repères géographiques

Le canton d'Altkirch depuis 2015
  • Le nouveau canton d'Altkirch se situe dans l'arrondissement du même nom, donc au sud du département du Haut-Rhin (dans le Grand Est).
  • Avec la réforme territoriale, le canton s'est fortement agrandi vers le sud, en prenant plus ou moins la forme d'un triangle : sa base se confond avec la frontière franco-suisse, sa limite Ouest jouxte les nouveaux cantons de Masevaux et Kingersheim, et sa limite Est voisine avec ceux de Brunstatt et Saint-Louis.
  • Le canton est traversé par l'Ill (affluent du Rhin) qui prend sa source à Winkel, par le Feldbach, et de nombreux autres cours d'eau ou ruisseaux.
  • Nous sommes ici dans la région alsacienne du Sundgau (= le comté du sud), au relief de collines boisées et de vallons, et parsemée d'innombrables étangs. Ces pièces d'eau, pour la plupart, sont l'oeuvre des moines de Lucelle (qui avaient besoin de poisson les jours de jeûne ou de carême). Certains de ces étangs datent du XIIe siècle. « Ce sont des étangs "baignoires" qui peuvent être vidés par un système de vidange appelé "moine" »[4].


Blason en attente.png Héraldique

1 Blason Altkirch-68004.png 2 Aspach.png 3 Bendorf.png 4 Berentzwiller.png 5 Bettendorf.png 6 Bettlach.png 7 Biederthal.png 8 Bisel.png 9 Bouxwiller.png 10 Carspach.png
11 Courtavon.png 12 Durlinsdorf.png 13 Durmenach.png 14 Emlingen.png 15 Blason Saint-Bernard-68081.png 16 Feldbach.png 17 Blason Ferrette 68090.png 18 Fislis.png 19 Franken.png 20 Froeningen.png
21 Hausgauen.png 22 Heidwiller.png 23 Heimersdorf.png 24 Heiwiller.png 25 Hirsingue.png 26 Hirtzbach.png 27 Hochstatt.png 28 Hundsbach.png 29 Illfurth.png 30 Jettingen.png
31 Kiffis.png 32 Koestlach.png 33 Levoncourt.png 34 Liebsdorf.png 35 Ligsdorf.png 36 Linsdorf.png 37 Lucelle.png 38 Luemschwiller.png 39 Lutter.png 40 Moernach.png
41 Muespach.png 42 Muespach le haut.png 43 Blason en attente.png 44 Blason Oberlarg-68243.png 45 Obermorschwiller.png 46 Oltingue.png 47 Raedersdorf.png 48 Riespach.png 49 Roppentzwiller.png 50 Ruederbach.png
51 Schwoben.png 52 Sondersdorf.png 53 Blason en attente.png 54 Steinsoultz.png 55 Tagolsheim.png 56 Tagsdorf.png 57 Vieux ferrette.png 58 Waldighoffen.png 59 Walheim.png 60 Werentzhouse.png
61 Willer.png 62 Winkel.png 63 Wittersdorf.png 64 Wolschwiller.png X X X X X X

Démographie.png Démographie

Année 2016 2021 2026 2031 2036 2041 2046 2051 2056 2061
Population - - - - - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Source : INSEE [ 2016]

Conseillers.png Les conseillers départementaux

Période élective Mandat Prénom(s) NOM Observations
2015 - 2021
(2 élus)
Nicolas JANDER Adjoint au maire d'Altkirch  
Sabine DREXLER Première adjointe au maire de Durmenach  
2021 - 2027
(2 élus)
- - -  
- - -  

Avant la réforme territoriale de 2015

Canton d'Altkirch
Pays Drapeau de la France    France
Département 68 - Blason - Haut-Rhin.png    Haut-Rhin
Arrondissement(s) Blason Altkirch-68004.png    Altkirch (S-Préf.)
Bureau centralisateur /
chef-lieu
Blason Altkirch-68004.png    Altkirch
Code INSEE 68 - 1 - 01
Nb. communes 27
Population 23668 hab. (2006)
Superficie 15 615 hectares
Densité - hab./km²
Point culminant - m ( )
Localisation
68 - Carte administrative - Canton - Altkirch.png
        Arrondissement             Canton              Chef-lieu     ?

Commune.png Communes du canton

Le canton d'Altkirch (Département du Haut-Rhin) était composé des 27 communes suivantes :

250px

Cfr. INSEE : La carte & les communes
Cfr Conseil Général : Carte interactive dont fiche "canton & conseiller" simultanée

HHistoire.pngistoire du canton

  • En 1790, Altkirch devient chef-lieu d'un district du département du Haut-Rhin tout juste créé (les deux autres districts étant ceux de Belfort et Colmar).
  • De 1792 à 1795, la région est en proie à de nombreux désordres, conséquences d'un système politique proche de la dictature et de la réorganisation du clergé :
1) « À la tête de la commune, se trouvait sous la Terreur une municipalité et un organe dépendant directement du comité de Salut Public : le comité de surveillance »[5]. Les élus possédaient de nombreux pouvoirs et quelques uns n'hésitaient pas à en abuser. Ce fut une période de suspicion, dénonciations et arrestations. La municipalités d'Illfurth, par exemple, fut destituée en 1795. À Spechbach-le-Haut, après une sévère lutte, le maire du village et six autres personnes furent arrêtées.
2) Sur le plan religieux, la nouvelle organisation provoqua remous et violences. Les raisons en étaient les différences d'opinion, les relations maintenues avec des prêtres réfractaires, les pèlerinages non autorisés ou la confiscation des biens de l'Église. En voici quelques exemples :
- « François Scherrer, maître d'école à Luemschwiller était apprécié [...] Seulement il refusait d'assister aux offices des prêtres assermentés »[6]. Il fut arrêté et emprisonné.
- « À Eglingen, le curé jureur obligea tous les citoyens du village à s'engager par écrit à suivre ses offices et à recevoir ses sacrements sous peine d'être dénoncés comme suspects »[6].
- « Une trentaine de personnes endimanchées furent arrêtées à Carspach au printemps 1794 »[6]. On supposait qu'elles se rendaient en pèlerinage, et trois d'entre elles furent emprisonnées.
- Enfin, dans d'autres villages du canton voisin, comme Wolschwiller, certains emprisonnements se terminèrent par des exécutions.
  • Sous l'Empire, « les districts sont remplacés par les arrondissements d'Altkirch et de Belfort »[7], puis le secteur est envahi par des allemands, suisses et russes, jusqu'en 1814.
  • Au XIXe siècle, la région, de tradition rurale, découvre petit à petit l'industrie. À cette période se développe une tuilerie-briquetterie très importante, un tissage et une fabrique de métiers à tisser, la confection de rubans de soie réputés à Tagolsheim, des brasseries, des ateliers de typographie et de lithographie, ...
  • L'année 1824 voit le début de la construction du canal du Rhône au Rhin (portion entre Besançon et Mulhouse).
  • « En 1857, après une longue lutte, Mulhouse supplante Altkirch comme chef-lieu d'arrondissement »[8].
  • Pendant la domination du Reichsland, le district est bien sûr annexé à l'Allemagne.
  • Lors de la première guerre mondiale, l'évacuation de la population de nombreux villages est décrétée. Il en sera de même pour la seconde guerre mondiale.
  • Dans ce canton, la libération commence dès le mois de novembre 1944.
  • Avec la réforme de 2015 :
- 25 communes se retrouvent dans le nouveau canton d'Altkirch, et deux d'entre elles ont fusionné en une nouvelle commune le 1er janvier 2016 (Spechbach).
- 2 communes (Ballersdorf et Eglingen) sont intégrées dans le nouveau Canton de Masevaux.

Repère géographique.png Repères géographiques

  • L'ancien canton d'Altkirch était deux à trois fois plus petit que le nouveau, et s'étalait plutôt au nord de son chef-lieu, avec une petite pointe des côtés est et ouest.
  • Il occupait la partie nord-est de l'arrondissement d'Altkirch, avec pour cantons voisins, à l'ouest, et du nord au sud : ceux de Dannemarie, d'Hirsingue et de Ferrette, qui n'existent plus désormais.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Blason en attente.png Héraldique

1 Blason Altkirch-68004.png 2 Aspach.png 3 Ballersdorf.png 4 Berentzwiller.png 5 Carspach.png 6 Eglingen.png 7 Emlingen.png 8 Franken.png 9 Froeningen.png 10 Hausgauen.png
11 Heidwiller.png 12 Heiwiller.png 13 Hochstatt.png 14 Hundsbach.png 15 Illfurth.png 16 Jettingen.png 17 Luemschwiller.png 18 Obermorschwiller.png 19 Blason Saint-Bernard-68081.png 20 Schwoben.png
21 Spechbach le bas.png 22 Spechbach le haut.png 23 Tagolsheim.png 24 Tagsdorf.png 25 Walheim.png 26 Willer.png 27 Wittersdorf.png 28 X 29 X 30 X

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population - - - - - - - - - -
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population - - - - - - - - - -
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population - - - - - - - - 17 541 18 595
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2015 - - - -
Population 19 586 20 167 21 943 23 668 - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. INSEE et somme des données des communes grâce à Cassini & Population avant 2006.

Résumé géo-démographique.png Résumé géo-démographique

Altkirch 5386 hab Hausgauen 381 hab Saint-Bernard 472 hab
Aspach 981 hab Heidwiller 601 hab Schwoben 255 hab
Ballersdorf 719 hab Heiwiller 181 hab Spechbach-le-Bas 625 hab
Berentzwiller 313 hab Hochstatt 1876 hab Spechbach-le-Haut 618 hab
Carspach 1620 hab Hundsbach 224 hab Tagolsheim 662 hab
Fglingen 247 hab Illfurth 1959 hab Tagsdorf 312 hab
Emlingen 270 hab Jettingen 502 hab Walhheim 746 hab
Franken 288 hab Luemschwiller 682 hab Willer 303 hab
Froeningen 606 hab Obermorschwiller 424 hab Wittersdorf 690 hab


Conseillers.png Les conseillers généraux

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Raymond MULLER 1967 - 1979 Maire d'Altkirch  
Louis UHLRICH  ? - 1992 Président de la société d'Histoire de Masevaux, fondée le 2 mai 1948 par Jacques ANDRÉ et Joseph BREITSCHMITT  
Jean-Luc REITZER 1992 - 2004 Maire de Niederbruck depuis 1989. À ne pas confondre avec son homonyme, maire d'Altkirch  
Alphonse HARTMANN 2004 - 2011  

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • André Munck, Marc Glotz, Gabrielle Claerr Stamm, Société d'Histoire Sundgauvienne, Le guide du Sundgau, Strasbourg, Éditions Coprur, 1989, 297 pages, ISBN 2-903297-25-1, (emprunté au CDI du collège de Lutterbach)
  • Isabelle Dumielle, Sur les canaux d'Alsace, collection "Itinéraires de découverte", Rennes, Éditions OUEST-FRANCE, 2015, 119 pages, ISBN 978-2-7373-5876-0
  • Annuaire de la Société d'Histoire Sundgauvienne, 1988, (consulté au CDI du lycée de Thann)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Légifrance
  2. Légifrance
  3. Pages 21 et 22, in A. Munck, M. Glotz, G Claerr-Stamm (Société d'Histoire Sundgauvienne), Le guide du Sundgau, Strasbourg, Éditions Coprur, 1989, 297 pages, ISBN 2-903297-25-1
  4. Page 20, in Isabelle Dumielle, Sur les canaux d'Alsace, collection "Itinéraires de découverte", Rennes, Éditions OUEST-FRANCE, 2015, 119 pages, ISBN 978-2-7373-5876-0
  5. page 213 dans l'article de Christian Sutter "Troubles révolutionnaires dans le district d'Altkirch, 1792-1795", pages 213 à 226, in Annuaire de la Société d'Histoire Sundgauvienne, 1988
  6. 6,0 6,1 et 6,2 Pages 221, 222, et 223 dans l'article de Christian Sutter, "Troubles révolutionnaires dans le district d'Altkirch, 1792-1795", pages 213 à 226, in Annuaire de la Société d'Histoire Sundgauvienne, 1988, 288 pages
  7. Page 23, in A. Munck, M. Glotz, G. Claerr Stamm, Société d'Histoire Sundgauvienne, Le guide du Sundgau, Strasbourg, Éditions Coprur, 1989, 297 pages, ISBN 2-903297-25-1
  8. Page 24, in A. Munck, M. Glotz, G. Claerr Stamm, Société d'Histoire Sundgauvienne, Le guide du Sundgau, Strasbourg, Éditions Cprur, 1989, 297 pages, ISBN 2-903297-25-1