COTTALORDA

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

COTTALORDA est un patronyme qui a son berceau dans le village de Breil sur Roya (Alpes Maritimes° Tous ceux qui portent le nom de COTTALORDA ont un ancêtre natif de Breil sur Roya.

Le nom COTTALORDA apparait pour la première fois dans un brevet royal signé le 12 octobre 1283 par Arnaud d'Entravènes, chevalier, sénéchal de Provence :

COTTALORDA "Barthélémy est agréé par Charles, comte de Provence, roi de Jérusalem et de Sicile, de sorte que le roi lui même l'affranchit de tout impot, lui et ses héritiers.

Cottalorda et ses héritiers légitimes il est donné et concédé la liberté et la franchise de demeurer libres dans leurs personnes, dans leurs biens et leur bétail et de demeurer en sécurité et en liberté dans leurs allées et venues avec leurs troupeaux sans redevance pour n'importe quel paturage.....

...Pour Barthélémy Il est donné et concédé liberté et franchise complète en ce qui concerne le paiement du fouage en raison des secours et des services fournis à la susdite Majesté Royale..."

Par lettres patentes signées le 26 mai 1653 par le Duc de Savoie, Antoine COTTALORDA (fils d'Ansalde) est inféodé avec le titre de Marquis de la Brigue, pour le fief acheté le 18 avril 1652.

Par lettres patentes signées le 20 décembre 1669 par le Duc de Savoie, Ansalde COTTALORDA né le 20 août 1626 à La Brigue, est inféodé avec le titre de Comte en échange de celui de Marquis qu'il avait reçu en héritage de son oncle Antoine le 20 mai 1659

Cette famille s'est éteinte avec Lucrèce COTTALORDA épouse BERGONDI (1845 - 1935)

Au moins deux interprétations de l'origine du nom ont été faites, l'une est d'origine romaine, l'autre d'origine ligure

Il est incontestable qu’une voie romaine a existé dans la vallée de la Roya. Des vestiges gallo-romain mis à jour attestent de l’influence romaine dans la région. Au milieu du V° siècle au moment de la décadence de l’empire romain, des familles nobles ont émigré et ont créé une aristocratie foncière vivant de l’exploitation de la terre. Selon Don Augustin Cottalorda, (sans doute décédé en 1739) prêtre issu d’une famille noble, qui a fait en latin un « Mémoire historique et généalogique » de la famille Cottalorda « .....il y en a qui pensent que les Cotta (COTTA Aurelius – consul en 74 av JC a été battu par Mithridate), ces fameux romains dont il est fait souvent mention par les historiens, se retirèrent en Ligurie pendant les revers de l’empire romain......qu’ils ajoutèrent ensuite à leur nom le mot lord qui chez les hollandais et les anglais et autres peuples du nord signifie seigneur..........je me rappelle avoir entendu dire cela par plusieurs et par mon très bon et très cher père – et qu’ils donnèrent ainsi à notre famille origine et nom. » 'Une autre interprétation de l’origine du nom a été faite'cotta désignait autrefois la cotte des chevaliers mais aussi la blouse des paysans lorda désigne en italien quelque chose de brut, de pas très net ou de sale.

Il y a tant de familles COTTALORDA qui n'ont entre elles que des liens de parenté très éloigné que pour les distinguer on a du donner des surnomsCes surnoms sont apparus de manière officielle au moment de la révolution française lorsque certains ont émigrés et ont été recherchés par les autorités françaises La milice breilloise avait été naturellement incorporée au dispositif de défense sarde lorsque les troupes françaises ont pris Breil le 10 juin 1793. Les jeunes Breillois qui s'étaient battus sous le drapeau sarde se sont repliés vers le piemont ou sont restés cachés dans les campagnes. En dépit de l'appel au retour lancé par le maire de Breil le 22 juillet 1794, beaucoup de jeunes gens ne sont pas rentrés au village. Leurs noms ont été publiés sur une "liste des individus émigrés ou prévenus d'émigration dont les biens ont été séquestrés" Pour ne pas confondre les personnes, à leurs noms ont été adjoints leurs surnoms La plupart de ces surnoms sont encore courants à l'heure actuelle (mais pour combien de temps ?) Les surnoms des familles COTTALORDA sont les suivants: Babala - Bélou (beau) - Blet - Boumbé - Cournet - Crabie - Petou Ric (petit riche) - Flac - Jiji - Ma Foua - Mnaetta (poignée) Oeunpriala - Piesou - Por (poireau) - Merlou (merle) - Raïs (racine) - Seza - Stimana - Taiarin - Valeta.