Blanche de Castille

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la liste des reines de France

Blanche de Castille.jpg

Blanche de Castille, reine de France, est née à Palencia en 1188. Elle est la fille d'Alphonse VIII de Castille et d'Aliénor d'Angleterre. Elle est mariée en 1200 au futur Louis VIII.

Stipulé par le traité du Goulet (22 mai 1200), ce mariage a pour fin principale une reconciliation entre la France et l'Angleterre, qu'il scellera en définitive fort mal.

Reine de France en 1223, la réputation de Blanche tient en partie au fait qu'elle donne au Capétien plus de dix enfants, mettant ainsi fin à une série de règnes assombris par des inquiétudes dynastiques. La rigueur de l'éducation morale et religieuse qu'elle donne à ses enfants vaut également à Blanche l'approbation du clergé.

Régente à la mort de Louis VIII en 1226, la reine rencontre cependant l'hostilité des barons, probablement hostiles au gouvernement d'une femme, de surcroît étrangère et appuyée sur un autre étranger, le cardinal de Saint-Ange Romano Frangipani, mais surtout désireux de profiter d'un affaiblissement de l'autorité royale pour reprendre les prérogatives politiques qu'un siècle de progrès du pouvoir royal leur a fait perdre.

Blanche ne déjoue la coalition qu'en la divisant. La conclusion du traité de Meaux-Paris de 1229, qui achève d'organiser la mainmise capétienne sur le Languedoc, ajoute à son prestige.

Saint Louis lui laisse donc une grande influence politique, même après sa majorité en 1234. C'est à elle qu'il confie la régence pendant la septième croisade d'Égypte.

Bibliographie

  • Philippe Delorme, Blanche de Castille, Histoire des Reines de France, Ed. Pygmalion, 2002.