Belgique - Uccle (Ukkel)

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Uccle
(Ukkel)
Uccle Blason.JPG
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Bruxelles-Capitale
Province Bruxelles-Capitale
Code postal 1180
Population 75.169 hab. (2005)
Densité 3.280 hab./km²
Nom des habitants Ucclois (Ukkelaars)
Superficie 22,9 km2
Point culminant Drève (*) de Lorraine
Altitude 127,5 m
Coordonnées (long/lat) 4º20' E / 50°48' N
Localisation
Uccle Ville2.JPG

HHistoire.pngistoire de la commune

Uccle est une des communes les plus étendues de l’agglomération bruxelloise. Elle est aussi la quatrième en importance du point de vue de son chiffre de population. La présence sur son territoire de nombreux îlots de verdure ainsi que de plus de 500 ha de la Forêt de Soignes en font une commune à vocation essentiellement résidentielle.

La commune d’Uccle fut formée en 1795, sous la domination française, par la réunion d’Uccle et des seigneuries de Carloo et de Stalle. Un grand nombre de familles nobles avaient érigé leurs manoirs dans la contrée. On en retrouve encore trace dans la toponymie locale : Overhem, Stalle, Carloo, Kinsendael, Neckersgat, etc.

Située au sud de Bruxelles, sur le chemin du bassin minier de Charleroi, la commune d’Uccle s’est rapidement développée grâce aux deux voies de communication qui traversent son territoire : la chaussée de Waterloo, vers Charleroi, et la chaussée d’Alsemberg, vers le Brabant wallon. Elle alterne ses agréables quartiers de villas avec d’anciens noyaux villageois. On y trouve également de nombreux édifices et sites classés.

Sceau communal d'Uccle

Le gouvernement hollandais de l'époque a reconnu à la commune d'Uccle un écu d'azur portant un Saint-Pierre mitré et crossé d'or, tenant de la dextre une clef de même.

Un arrêté royal du 3 juillet 1925 a autorisé la commune d'Uccle à faire usage d'un sceau semblable à celui de l'ancien échevinage. On y voit Saint-Pierre assis de face sur un siège à l'antique, tenant de la dextre un livre ouvert et de la senestre une clef avec le panneton en haut, sous laquelle se trouve un écusson de Brabant de sable au lion d'or lampassé de gueules.

Dès 1432, les échevins d'Uccle se servaient d'un sceau représentant Saint-Pierre, le patron de la paroisse, tenant de la main gauche la clef, emblème du pouvoir que Jésus-Christ transmet au prince des Apôtres et de la main droite un livre ouvert. Sous la clef, on voit l'écusson du Brabant. La légende porte : SIGILLU SCABINORUM DE UCCLE...

(Extraits du site communal officiel dont référence dans les liens utiles).

(*) : Drève = Belgicisme signifiant "Allée" (en Néerlandais : Dreef)


Repère géographique.png Repères géographiques

Localisation d'Uccle

Uccle (Ukkel en Néerlandais), située au sud de l'agglomération bruxelloise, se trouve à 50º 48' de latitude Nord et 4º 20' de longitude Est. On trouve, au beau milieu de la commune, en plein centre urbain, le plus ancien observatoire du royaume, lequel se trouve, malgré cette localisation, aujourd'hui encore au centre des préoccupations météréologiques et astronomiques de Belgique. Les coordonnées précises de cet observatoire sont : 50º47'55" et 4º21'29". Les communes voisines de Uccle sont Linkebeek, Beersel, Drogenbos, Forest, Ixelles, Bruxelles, Watermael-Boitsfort et Rhode-Saint-Genèse. ETYMOLOGIE : Nom de provenance probablement germanique, Uccle [ huk (colline) et «l» (diminutif) ] trouverait son origine sur le site surélevé qu'occupe actuellement l'église Saint-Pierre. Un acte de donation de 1095 évoque «Hucle» tandis qu'en 1105, on parle d' «Ucclos» qui proviendrait d' «Hukkla», signifiant petite hauteur ou éminence dans la langue des Francs. En 1875, on dut rehausser le niveau du quartier où se trouvent deux petites maisons fort anciennes situées en contrebas de l'église Saint-Pierre, pour le soustraire aux inondations du ruisseau Ukkelbeek et réduire la pente de l'avenue Brugmann.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Les barons Beeckman cédèrent gratuitement à la commune d’Uccle, en 1866, l’aire destinée à sa nouvelle maison communale. Il convient de préciser que cette donation se fit à la condition expresse d’y ériger une nouvelle maison communale. Les donateurs « bienfaiteurs » espéraient, en fait, pouvoir faire une plus-value fabuleuse sur les terrains avoisinants. Or en 1872, pas l’ombre du début de la moindre construction !

En fait, les voisins de l’ancienne mairie voyaient l’érection future de la nouvelle dans le quartier du Nouvel Uccle comme le début de leur ruine prochaine. Il existait donc un conflit plus que virulent entre les tenants et les opposants à la nouvelle construction. Menacé d’un procès, le bourgmestre De Fré, pris littéralement entre deux feux, dut passer de bien vilains quarts d’heure. Pendant plus de 10 ans, le chantier fut un véritable yo-yo, s’arrêtant puis recommençant au gré des résultats électoraux. Cette gabegie infernale connut cependant son terme en 1882 avec une première inauguration du bâtiment. Il faudra cependant sept années supplémentaires pour que celui-ci puisse enfin être déclaré « fin prêt » (en 1887, il n’y avait pas encore d’éclairage si bien que les conseils communaux s’arrêtaient lorsque l’on ne s’y voyait plus).

(Extrait de Uccle Tiroir aux souvenirs – Volume 1 de Jacques Dubreucq)


A la chaussée d’Alsemberg, Uccle commence exactement au droit de la rue de Linkebeek (par dessus le ruisseau homonyme). Non-loin de là, nous trouvons la petite chapelle à Notre Dame de la Consolation (Onze Lieve Vrouw van Troost) qui affiche 1354 comme date de naissance. Elle connut au fil de l’histoire de nombreuses vicissitudes : construite en bois à l’origine, elle fut déclarée pourrie et donc reconstruite en pierres de Calevoet en 1425. Dès 1797, l’occupant française ordonna la fermeture des cloîtres, chapitres, la dissolution des ordres religieux, contraignant les gardiens des églises, chapelles, cimetières à se débarrasser de leurs « bondieuseries » . Dès 1799, la résistance s’était cependant organisée : un rapport français stigmatisa « l’inertie, l’égoïsme, les furies du fanatisme. Les chapelles, fermées et abattues, sont rouvertes et fréquentées publiquement telle la chapelle de Calevoet et de Droogenbosch. Ce canton de Uccle est infesté de moines et de prêtres qui y tiennent continuellement leurs conciliabules ». Tout ceci n’empêcha pas la chapelle, belle et spacieuse, d’être à nouveau en ruine en 1828. Elle fut alors démolie , ses matériaux servant en remploi à la construction de la maison communale et de l’école du parvis au centre d’Uccle, et ses tableaux et pierres tombales furent transportés à l’église Saint-Pierre. Elle fut remplacée par l’actuelle petite chapelle qui renferme une statue miraculeuse de la vierge à l’enfant Jésus et tenant une grappe de raisin.

(Extrait de Uccle Tiroir aux souvenirs – Volume 1 de Jacques Dubreucq)

Familles notables.png Notables

Les bourgmestres

Prénom(s) NOM Mandat Observations
van OPHEM 1795 - 1797 Agent Municipal - période française
J-Ch-L DELCOR 1797 - 1801 Agent Municipal - période française
VERHASSEL 1801 - 1808 Maire - période française
J. van OPHEM 1808 - 1812 Maire - période française
F. de THYSEBAERT 1812 - 1825 Maire puis Bourgmestre - période française, puis Pays-Bas
J. PIERRET 1825 -1828 Bourgmestre - période Pays-Bas
J-B STUYCK 1828-1830 Bourgmestre - période Pays-Bas
Egide van OPHEM 1830 - 1836 Premier bourgmestre période belge
P-J DANDOY 1836 -
J-J BAUDRY 1836 - 1848 -
Egide van OPHEM 1848 - 1854 -
VANDERKINDERE 1854 - 1859 -
Ch. VERHULST 1859 - 1861 -
H. DOLEZ 1861 - 1864 -
L. DE FRE 1864 - 1872 -
E. LABARRE 1872 -1877 -
L. DE FRE 1879 - 1880 -
H. PIERRET 1880 - 1881 -
O. van GOITSNOVEN 1881 - 1895 -
Victor ALLARD 1895 - 1899 -
L. VANDERKINDERE 1899 - 1906 -
Xavier de BUE 1909 - 1912 -
P. ERRERA 1912 - 1921 -
Xavier de BUE 1921 - 1925 -
G. Ugeux 1925 - 1926 -
J. VANDER ELST 1926 - 1933 -
J. DIVOORT 1933 - 1938 -
J. HERINCKX 1939 - 1952 -
R. DE KEYSER 1952 - 1964 -
Jacques van OFFELEN 1965 - 1981 -
André DERIDDER 1981 - 1999 -
Claude DESMEDT 2000 - 2006 -
Armand DE DECKER 2006 - .... -
- - -
- - -

Les notaires

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Adresse de l'administration communale

Place Jean Vander Elst 29 - 1180 Uccle

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie GeneaWiki.