Belgique - Schorisse

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Schorisse
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Flamande
Province Flandre orientale
Code postal
Population 2398 hab. (1895)
Densité hab./km²
Nom des habitants
Superficie 1232 ha
Point culminant
Altitude
Coordonnées (long/lat)
Localisation


Histoire.png Histoire de la commune

Le village de Schorisse est nommé en français Escornaix, même si cette appellation est relativement peu utilisée. Antérieurement, on écrivait souvent Schoorisse.

Plusieurs hypothèses existent pour l'origine du toponyme Schorisse. Une hypothèse serait que le lourd sous-sol argileux nommé « schorregrond » ait donné le toponyme. Une autre hypothèse serait que le nom provienne des « Scories », une tribu qui occupait la Cocambre (ou Koekamer), un lieu-dit à Schorisse, durant l'occupation romaine. Ce lieu-dit était situé sur la voie romaine qui reliait nos régions du sud-ouest et nord-ouest. Les plus anciens documents citent « Scorndry » en 1119, « Scornace » en 1110 et 1131, « Scornai » en 1142 (dans une copie de la fin du XIIIème siècle), « Scarnice » en 1143, et « Scornacum » en 1148.

Eglise de Schoorisse.jpg

Il est éventuellement possible que le nom soit un dérivé du mot latin « Scaurnacium », mais il est plus probable que la racine soit germanique. L'on peut songer au substantif d'origine franque « scercona » (lieu sous terre) mais l'on n'aperçoit pas l'évolution de ce nom vers Schorisse. Pour d'autres encore, le patronyme latin « Scaurus » serait à l'origine du toponyme.

Au cours du XIIème siècle, pour lequel nous trouvons les premières mentions du hameau, Schorisse appartenait à la Maison de Gavere. Cette lignée fut, durant onze générations, seigneur de Schorisse. En 1378, Schorisse a été érigée en seigneurie indépendante par le comte de Flandre Louis de Maele. Schorisse fut le chef-lieu d'une baronnie qui englobait les villages environnants de Mater, Horebeke-Saint-Corneille, Horebeke-Sainte-Marie, Boucle-Saint-Blaise, Rozebeke, Segelsem, Elst et Welden. Marguerite de Ghistelles y fonda en 1420 un hospice pour personnes âgées. Le château fortifié fut pillé et détruit en 1383 par les Gantois.

En 1503, après la mort de Jacqueline de Gavere, les possessions échurent à la famille de Lalaing, par le mariage par le mariage de Johanne de Gavere avec Simon de Lalaing. Un siècle plus tard, la baronnie échut à la famille de Florent de Berlaimont. Enfin, Louis d'Egmont, chevalier de la Toison d'or, devint, en 1621, seigneur de la baronnie de Schorisse par son mariage avec la comtesse Marguerite, héritière des Berlaimont.Ainsi, les Egmont furent seigneurs de la baronnie jusqu'à la Révolution française.

Alors que Schorisse avait été le centre d'une importante baronnie durant des siècles, la Révolution française la réduisit à l'état de commune ordinaire.

Le village était agricole et participait aussi à l'industrie textile de la ville de Renaix toute proche. En 1472 y étaient déjà mentionnés des tisserands. Durant le XVIème siècle, la tapisserie y connu une grande expansion. L'industrie textile est restée, durant plusieurs siècles, une source de revenus majeure pour les résidents de Schorisse. En 1896, l'on y comptait 73 tisseurs de coton, 206 tisserands de tissus de laine et d'étoffes mixtes, 26 personnes employées dans la couture de vêtements, sept dans la saboterie, et neuf dans la minoterie. Le XXème siècle changera fondamentalement la situation. En 1961, 123 personnes travaillaient encore dans les secteurs du vêtement et de la chaussure. Les autres furent forcés de trouver du travail ailleurs ou restèrent dans le secteur agricole

Omer Wattez.jpg

Avec les anciennes communes de Nukerke, Etikhove et Maarke-Kerkem, l'ancienne commune de Schorisse a été fusionnée au 1er janvier 1977, en application de la loi de fusion des communes de 1976, dans la nouvelle commune de Maarkedal.

Parmi les célébrités originaires de Schorisse, on citera notamment Omer Wattez (photo ci-contre, dans sa jeunesse), homme de lettre flamand de grand renom, et qui fit beaucoup pour la renommée de sa région. Ardent propagandiste de la langue flamande, il fut l'inventeur en 1890 de la formule "De Vlaamsche Ardennen" ("Les Ardennes flamandes") pour qualifier sa montueuse région natale. Il est mort à Schaerbeek (Bruxelles) le 26 mars 1935.

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Les archives de l'ancienne commune de Schorisse (parfois, en français, Escornaix) étaient conservées aux Archives de l’Etat à Renaix. Ce dépôt a été supprimé le 1er septembre 2009. Pour la situation actuelle, voyez la page "Renaix" de Généawiki.

Sont notamment consultables aux Archives de l’Etat :

  • les actes d’état civil de 1795 jusqu’à la fin du 19e siècle avec des tables décennales, sous la forme de microfilms. Ces actes sont rédigés en français ou en néerlandais suivant les époques considérées.
  • les registres paroissiaux antérieurs à 1796 avec un index alphabétique moderne, sous la forme de microfilms. Ces registres sont rédigés en latin. Ces registres débutent en 1621 pour les baptêmes, en 1621 également pour les mariages et en 1622 pour les inhumations.

A l’appui et en complément des registres paroissiaux, l’on consultera prioritairement les actes de dévolution successorale et de tutelle (les « états de biens », « staten van goed » en néerlandais) passés devant les échevins jusqu’à la fin de l'Ancien Régime. Les renseignements généalogiques contenus dans ces actes ont été analysés par Paul van Butsele et publiés en 1990. Un complément a également été publié.

On notera aussi que quelques états de biens concernant des habitants de Schorisse ont été passés à Audenarde. Le volumineux ouvrage de Carlos Aelvoet et d’André Lafort sur les états de biens de la ville et de la châtellenie d’Audenarde de 1595 à 1796 indexe plusieurs milliers d’actes passés pardevant les échevins d’Audenarde : 12 actes concernent des habitants de Schorisse. L’ouvrage « Stad en Kasselrij Oudenaarde, staten van goed (1595-1796), indices » a été publié en 2008 par les Archives de la ville d’Audenarde (où il peut être acquis, voyez la page consacrée à Oudenaarde).

La liste des habitants de Schorisse en 1615 a été publiée dans le n° 26 de la revue VVF-Vlaamse Ardennen, en 2002.


Adresse de l'administration communale

Gemeentebestuur Maarkedal, Dienst burgerzaken, Nederholbeekstraat 1, B-9680 Maarkedal (Etikhove)

Téléphone : (055) 33 46 40 , ou, à partir de l'étranger 00 32 55 33 46 40

Télécopieur : (055) 33 46 58 , ou, à partir de l'étranger 00 32 55 33 46 58

Courriel : gemeentebestuur(at)maarkedal.be

Logo internet.png Liens utiles (externes)