Belgique - Rouvroy

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Rouvroy
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Wallonie.png    Wallonne
Province 800px-Flag province luxembourg.png    Luxembourg
Code postal 6767
Population 1.949 hab. (2004)
Densité hab./km²
Nom des habitants
Superficie 2.767 ha
Point culminant
Altitude
Coordonnées (long/lat)
Localisation

Repères

La commune de Rouvroy, fruit de la fusion en 1977 des communes de Dampicourt, Harnoncourt, Lamorteau et Torgny, regroupe les villages de Dampicourt, Couvreux, Harnoncourt, Lamorteau, Montquintin, Torgny, du hameau éponyme de Rouvroy, des écarts de Beauregard, Radru.

La commune est traversée par la rivière le Ton (affluent de la Chier) formant une vallée bordée à l'est par la Cuesta Bajocienne. Le sol est argileux, la pierre calcaire (bassin parisien), le terrain accidenté et quelques gisements de minerais de fer ont été exploités à petite échelle (ex : Soucou à Dampicourt et Couvreux).

Dampicourt, Harnoncourt, Rouvroy et Lamorteau sont construit en fond de vallée. Lamorteau était même couramment inondée (La morte eau). Torgny est construit sur le versant de la cuesta mais ce dernier village est situé dans la vallée de la Chier. Couvreux est construit sur la partie inférieure du versant occidentale d'une vallée en forme de V dans laquelle coule le ruisseau le Fouchois, affluent du Ton.

ValTon0004.JPG ValTon0003.JPG ValTon0005.JPG

HHistoire.pngistoire de la commune

La région était déjà occupée à l'époque gallo-romaine. Virton, ville voisine, était un vicus. En 1989, une villa du 4ème siècle a été mise à jour au lieu dit « Magerot » à Torgny. L'étymologie de Dampicourt est d'origine latine. Dominus Pie Curtis, c'est-à-dire le domaine du propriétaire Pie, Puis ou Picus.

De nombreux témoignages archéologiques attestent d'une présence mérovingienne (cimetière à Torgny).

Il est fort probable que l'occupation est restée plus ou moins stable pendant le Moyen-Age.

La Guerre de 30 ans (1618-1648) est une calamité pour la région : 1636 (Guerre de Trente ans), les Croates massacrent les villages, détruisent les maisons. 1636 est aussi l'année de la peste. Dans le cartulaire de Torgny, il est écrit « 1636, année funèbre pour les morts et sotte à la fin pour les mariages ».

1701-1704 : Guerre de succession d'Espagne. Le Duché de Luxembourg devient autrichien. L'hiver 1709 est rude, les campagnes sont dévastées.

1792-1794 : Affrontement entre les Révolutionnaires français et l'armée Autrichienne. Juin 1793, l'abbaye d'Orval est détruite, février 1794 la forge de Berchiwé.

1795-1815 : Administration française. Département des Forêts

1815-1830 : Administration hollandaise

1830 à 1839 : Administration belge. Depuis 1839 : Belgique

Deux seigneurs

Harnoncourt

Jean Evrard de la Fontaine fils de Louis de la Fontaine et Élisabeth Foulon, est élevé en 1678 au titre de Vicomte avec la faculté d'affecter ce titre sur une seigneurie de son choix, ce sera Harnoncourt. Son arrière-petit- fils, Joseph-Louis-Mathieu (o 1736) reçoit le titre de Comte d'Harnoncourt en 1779. Son arrière-petit-fils est le chef d'orchestre Nikolaus Harnoncourt.

Montquintin

Monseigneur Jean Nicolas de Hontheim, seigneur de Montquintin était évêque suffragant de Trêves avec le titre d'évêque de Myriophite in partibus infidelium (seconde moitié du 18ème siècle). Il publie en 1763 « De statu Ecclesiae et legitima potesta Romanu Pontificus liber singularis, ad reuniendos dissedentes in religione christianas » sous le pseudonyme de Fébronius. Il y critique la puissance pontificale et la curie romaine, ce qui déplu au Pape Clément XIII qui dans un décret du 27 février 1764 condamna le livre, en défendit la lecture, la possession, la propagation sous peine de galère. Vers 1776, il est démasqué, en 1778 il se « soumet au Pape », en 1782, il démissionne et se retire dans son château de Montquintin où il y meurt en 1790 à l'âge de 89 ans.

ValTon0002.JPG

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Ancien Régime

Pouvoirs temporels :

La région fait partie du Comté de Chiny, quartier roman du Duché de Luxembourg.

Au niveau local, le pouvoir se subdivise comme suit :

  • Seigneurie hautaine de Dampicourt
  • Seigneurie de Mathon (Dampicourt)
  • Mairie de Lamorteau
  • Seigneurie de Torgny dépendant de la Prévôté de Saint-Mard
  • Seigneurie de Harnoncourt
  • Seigneurie de Montquintin

Pouvoirs spirituels :

Trois paroisses : Montquintin, Rouvroy et Torgny

  • La paroisse de Montquintin concerne Dampicourt, Aigremont et Mathon (partie de Dampicourt), Beauregard, Couvreux, Montquintin, Langlissant et Drussigny (parties de Lamorteau).
  • La paroisse de Rouvroy concerne les villages de Harnoncourt, Lamorteau et Rouvroy (Hameau)
  • La paroisse de Torgny se limite à Torgny

Les paroisses dépendaient de l'évêché de Trêves.

ValTon0001.JPG

XIXème siècle :

Beaucoup de généalogistes éprouvent des difficultés dans leurs recherches car ils ne trouvent pas les actes de Torgny pour la période 1823 à 1853. Il n'y a ni destruction ni perte d'archives mais un subtil jeux de fusions de communes.

Avant 1823, Torgny est une commune à part entière, par contre les villages d'Harnoncourt et de Lamorteau forment la commune d'Harnoncourt (depuis 1799).

De 1823 à 1853, les trois villages forment la commune de Lamorteau. Les actes de Torgny et Harnoncourt doivent être cherché dans les registres d'état civil de la commune de Lamorteau.

En 1853, Torgny redevient une commune autonome, Harnoncourt le sera en 1906.

Adresse de l'administration communale

Rue du 8 Septembre 41 - 6767 Rouvroy

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Bernard Joannes, Et si Torgny m'était conté ..., 2000, Les éditions de la Joyeuserie
  • Bernard Joannes, Et si Lamorteau m'était conté ..., 2001, Les éditions de la Joyeuserie
  • Bernard Joannes, Et si Rouvroy-aux-Moines et Harnoncourt m'était contés ..., 2003, Les éditions de la Joyeuserie
  • Bernard Joannes, Et si Dampicourt et Mathon m'était contés ..., 2005, Les éditions de la Joyeuserie
  • A. Petit, Les Seigneurs de Montquintin, 1969, Musée Gaumais
  • R. Autphenne, L'ancienne commune de Dampicourt, 1981
  • R. Autphenne, Dampicourt Montquintin Couvreux Nos trois villages dans les guerres, 1987

Logo internet.png Liens utiles (externes)