Belgique - Pont-à-Celles

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Pont-à-Celles
Pontacelles blason.png
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Wallonie.png    Wallonne
Province 408px-WapenHenegouwen.jpg    Hainaut
Code postal 6230
Population 16.037 hab. (2004)
Densité hab./km²
Nom des habitants
Superficie 5.573 ha
Point culminant
Altitude
Coordonnées (long/lat)
Localisation


HHistoire.pngistoire de la commune

Pont-à-Celles tire son nom du latin CELLA, signifiant chambre ou cellule de moine, probablement en raison de la présence du monastère fondé, au VIIè siècle, par Saint Amand (apôtre de la Belgique) à l'emplacement de l'actuel centre du village de Pont-à-Celles. La juridiction sur laquelle se trouvait ce monastère primitif, qui devint ensuite un prieuré administré par les Prémontrés de l'Abbaye de Parc, s'appela Celle puis Celles. La forme de Pont-à-Celles apparaît pour la première fois vers le XVIè siècle, lorsque les religieux du Parc construisirent un pont sur la rivière Piéton, non loin de l'église. Ainsi pour se rendre à la messe, les paroissiens de Luttre et d'Hairiamont devaient passer par le pont à Celles. Petit à petit, ce nom s'étendit à toute la paroisse dont le territoire couvrait six seigneuries, jusqu'en 1794 lorsque les Français supprimèrent ces seigneuries pour créer une nouvelle commune. Celle-ci prit naturellement le nom de la paroisse et s'appela Pont-à-Celles. Notons que l'on retrouve déjà le nom de Cella dans la sentence d'anathème prononcée le 25 mars 980 par l'Évêque de Liège NOTGER contre certaines paroisses rebelles... La commune de Pont-à-Celles peut donc prétendre à une existence plus que millénaire.

Revenons encore un peu plus en arrière... Pont-à-Celles, traversé par la chaussée romaine de Bavai à Tongres, dite chaussée de Brunehaut, était habité bien avant la christianisation de notre pays. Les découvertes, sur tout son territoire, d'innombrables pièces de l'âge du silex (flèches, racloirs, lames...) ainsi que les fouilles très fécondes du vicus romain de Geminiacum (s'étendant principalement dans la campagne environnant le village de Liberchies) en font foi. La plus retentissante de ces trouvailles fut la mise au jour, le 10 août 1970, de 368 pièces d'or, enfouies dans le sol d'une petite habitation édifiée à l'époque romaine le long de l'antique chaussée. Ce trésor a été racheté par la Banque Nationale de Belgique qui en a ensuite fait don au Cabinet des Monnaies de Bruxelles où il se trouve toujours. Le champ de fouilles de Liberchies est soigneusement recouvert chaque année pour permettre à son propriétaire de cultiver la terre.

A Viesville, on ne trouve guère plus que de rares vestiges (quelques moëllons de grès...) du château fort construit par Henri l'Aveugle et détruit par les Liégeois en 1431. Par contre, nombreuses sont les chapelles, potales et fermes remarquables de l'entité. Un guide leur est d'ailleurs consacré et est disponible, sur demande, à l'Administration Communale.

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Regroupe les anciennes communes de : Buzet , Luttre, Obaix, Pont-à-Celles, Thiméon, Viesville.

Adresse de l'administration communale

22, Place Communale - 6230 Pont-à-Celles

Place communale.jpg

Logo internet.png Liens utiles (externes)