Belgique - Opbrakel

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Opbrakel
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Flandre
Province Flandre orientale
Code postal
Population 1808 hab. (1895)
Densité hab./km²
Nom des habitants
Superficie 840 ha
Point culminant
Altitude
Coordonnées (long/lat)
Localisation


Histoire.png Histoire de la commune

Opbrakel était un village essentiellement agricole. L'église, dont la tour remonte au commencement du XIIIe siècle, est consacrée à Saint Martin.

L'histoire de la commune a été écrite, en néerlandais, par Theo Brakels (pseudonyme du notaire Jozef De Waegenaere) et publiée en 1952 sous le titre "Geschiedenis van Nederbrakel, Opbrakel en omstreken" ("Histoire de Nederbrakel, Opbrakel et environs").

Depuis le 1er janvier 1977, la commune est fusionnée, en application de la loi de fusions des communes, dans la commune de Brakel.

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Les archives de l'ancienne commune d'Opbrakel étaient conservées aux Archives de l’Etat à Renaix. Ce dépôt a été supprimé le 1er septembre 2009. Pour la situation actuelle, voyez la page "Renaix" de Généawiki.

Sont notamment consultables aux Archives de l’Etat :

  • les actes d’état civil de 1795 jusqu’à la fin du 19e siècle avec des tables décennales, sous la forme de microfilms. Ces actes sont rédigés en français ou en néerlandais suivant les époques considérées.
  • les registres paroissiaux antérieurs à 1796 avec un index alphabétique moderne, sous la forme de microfilms. Ces registres sont rédigés en latin. Ces registres débutent en 1671 pour les baptêmes et les mariages, et en 1672 pour les inhumations.

A l’appui et en complément des registres paroissiaux, l’on consultera prioritairement les actes de dévolution successorale et de tutelle (les « états de biens », « staten van goed » en néerlandais) passés devant les échevins jusqu’à la fin de l'Ancien Régime. Pour Opbrakel, les actes vont de 1630 à 1795. Les renseignements généalogiques contenus dans ces actes ont été analysés par André Lafort et publiés en 1999. Cet ouvrage peut être acquis auprès de M. André Lafort à l'adresse : andre.lafort(arobase)skynet.be

Cet ouvrage donne également la liste des nombreux bourgeois forains de Grammont (Geraardsbergen en néerlandais) et d'Alost (Aalst en néerlandais) résidant à Opbrakel, ainsi que les cahiers du XXème denier (une taxe) de 1571-1578.

A noter également que les états de biens de la seigneurie Wolfkerk enclavée dans Opbrakel ont été transcrits par André Lafort et publiés en 2003 dans l'ouvrage relatif aux états de biens d'Ename et Nederename. Cet ouvrage est consultables aux Archives de l'Etat à Renaix.

On notera aussi que quelques états de biens concernant des habitants d’Opbrakel ont été passés à Audenarde. Le volumineux ouvrage de Carlos Aelvoet et d’André Lafort sur les états de biens de la ville et de la châtellenie d’Audenarde de 1595 à 1796 indexe plusieurs milliers d’actes passés pardevant les échevins d’Audenarde : 9 actes concernent des habitants d’Opbrakel. Cet ouvrage « Stad en Kasselrij Oudenaarde, staten van goed (1595-1796), indices » a été publié en 2008 par les Archives de la ville d’Audenarde (où il peut être acquis, voyez la page consacrée à Oudenaarde).

Sylvain De Lange a publié, dans les Annales de Renaix de l'année 1979 (consultables notamment aux Archives de l'Etat à Renaix), une étude sur Opbrakel et ses habitants au milieu du XVIIe siècle. L'article mentionne les 136 chefs de famille, détaille la ferme que la famille possédait (types de bâtiment, superficie précise, etc.) et localise sur des cartes ces exploitations.

Adresse de l'administration communale

Logo internet.png Liens utiles (externes)