Belgique - Nokere

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Nokere
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Flandre
Province Flandre orientale
Code postal
Population 1512 hab. (1895)
Densité hab./km²
Nom des habitants
Superficie 690 ha 60 a
Point culminant
Altitude
Coordonnées (long/lat)
Localisation

Histoire.png Histoire de la commune

Nokere, parfois anciennement Nockere, est un pittoresque village appelé autrefois la "petite Suisse" à cause de ses côteaux rapides. Le seul cours d'eau un peu important est le Maelbeek, affluent de la Lys. Nokere était un village essentiellement agricole, où le filage et le tissage du lin étaient à l'honneur.

Eglise de Nokere.jpg

L'église, dédiée à Saint Ursmar ("Sint Ursmarus"), daterait des environs de 1100. Elle fut fondamentalement modifiée aux XVIe et XVIIIe siècles.

Couvent de Nokere.jpg

Un château, appartenant à la famille Casier, est situé près du centre du village : la drève du château commence face à l'église. Régulièrement, de nos jours, se tiennent dans le parc du château des concours d'élégance d'attelages hippomobiles. Un autre château, également situé dans le village, et datant de la seconde moitié du XIXe siècle, est celui du comte Ruffo de Bonneval.

Le Couvent des Soeurs de Saint-Vincent de Paul, ci-contre, prodiguait l'enseignement à Nokere.

Une course cycliste d'un jour, la "Nokere Koerse", met annuellement beaucoup d'animation dans le village.

Depuis la loi de fusion des communes de 1976, Nokere fait partie, de Kruishoutem (ou parfois, en français, Cruyshautem). La commune de Kruishoutem elle-même disparaît au 1er janvier 2019 et est fusionnée volontairement avec la commune de Zingem pour former la nouvelle commune de Kruisem (Décret du 4 mai 2018 de l'Autorité flamande).

Un ouvrage en néerlandais, "Acht eeuwen Nokere" (Huit siècles de Nokere), publié en 1996, détaille l'histoire du village.

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Les archives de l'ancienne commune de Nokere étaient conservées aux Archives de l’Etat à Renaix. Ce dépôt a été supprimé le 1er septembre 2009. Pour la situation actuelle, voyez la page Renaix de Généawiki.

Sont notamment consultables aux Archives de l’Etat :

  • les actes d’état civil de 1795 jusqu’à la fin du 19e siècle avec des tables décennales, sous la forme de microfilms. Ces actes sont rédigés en principe en néerlandais.
  • les registres paroissiaux antérieurs à 1796 avec un index alphabétique moderne, sous la forme de microfilms. Ces registres sont rédigés en latin. Ces registres débutent en 1633 tant pour les baptêmes, que pour les mariages, ou les les inhumations. Les registres de baptêmes présentent une lacune de 1670 à 1681 et les registres de mariages ainsi que les registres d'inhumations présentent une lacune de 1668 à 1681. Il existe un registre de baptêmes, mariages et inhumations pour les années 1629 et 1630 mais il n'a pas fait l'objet d'une indexation.

A l’appui et en complément des registres paroissiaux, l’on consultera prioritairement les actes de dévolution successorale et de tutelle ( les « états de biens », « staten van goed » en néerlandais). Si les états de biens du village de Nokere proprement dit n’ont pas encore fait l’objet d’une transcription ou d’une indexation, ce qui rend leur accès extrêmement malaisé, on notera cependant que des états de biens concernant des habitants de Nokere ont été passés à Audenarde. Le volumineux ouvrage de Carlos Aelvoet et d’André Lafort sur les états de biens de la ville et de la châtellenie d’Audenarde de 1595 à 1796 indexe plusieurs milliers d’actes passés pardevant les échevins d’Audenarde : pas moins de 379 actes concernent Nokere. Cet ouvrage « Stad en Kasselrij Oudenaarde, staten van goed (1595-1796), indices » a été publié en 2008 par les Archives de la ville d’Audenarde (voyez la page consacrée à Oudenaarde). Cet ouvrage n'est pas consultable sur internet.

Pour les années antérieures à l'année 1600, de nombreux états de biens relatifs à des habitants de Nokere sont également à trouver dans les archives de la ville d'Audenarde. Par un extraordinaire travail de bénédictin, le professeur Paul Van Butsele a transcrit tous les états de biens d'Audenarde et de Pamele des origines jusqu'en 1600. Il a généreusement accepté que ces transcriptions soient mises "en ligne". On les trouvera sur le site internet des Archives de la ville d'Audenarde sous le lien suivant :

http://www.oudenaarde.be/nl/inwoners/Vrijetijd/Archief/Genalogische_bronnen/Staten_van_goed.html

La liste des 111 "weerbare mannen" de 1638 pour Nokere, c'est-à-dire la liste des hommes entre 20 et 50 ans, capables de porter les armes et mobilisables pour la défense du pays, a été publiée en 2005 dans les annales 2005 du cercle d'histoire locale "Hulteim". De cette liste, il appert que les noms les plus portés à cette époque dans le village étaient : Balcaen et Bulcaen, De Cabooter, De Conynck, De Stoop, Dhont, Tavernier, Van Assche, Vanden Hecke, et Van Steenbrugghe. Il y avait en tout 68 noms différents, dont certains étaient d'origine romane, par exemple Ladefeu (ou en fait Lodefier).

Adresse de l'administration communale

Gemeentebestuur van Kruishoutem, Markt 1, B-9770 Kruishoutem, téléphone : 32 (0) 9/333.71.34 et télécopieur 32 (0) 9/333.71.13

Logo internet.png Liens utiles (externes)