Belgique - Kruishoutem

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Kruishoutem
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Flandre
Province Flandre orientale
Code postal 9770
Population 5689 hab. (1895)
Densité hab./km²
Nom des habitants
Superficie 2684 ha 3 a
Point culminant
Altitude
Coordonnées (long/lat) 50°54′N, 3°31′E
Localisation

Histoire.png Histoire de la commune

Kruishoutem, ou parfois anciennement en français Cruyshautem, est une commune qui a absorbé, suite à la loi de fusion des communes de 1976, les anciennes communes de Wannegem-Lede et de Nokere, ainsi que le hameau de Lozer qui faisait partie du village d'Huysse (ou Huise en néerlandais). C'est ainsi que Kruishoutem compte aujourd'hui plus de 8000 habitants.

La Fondation Veranneman ("Stichting Veranneman"), musée d'art contemporain situé en pleine campagne, y est située.

Kruishoutem est aussi depuis fort longtemps le village de l'œuf. Ainsi, le cours de l'œuf est fixé périodiquement à Kruishoutem et, aussi curieux que cela puisse paraître, d'innombrables marchands s'y réfèrent dans toute l'Europe occidentale.

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Les archives de l'ancienne commune de Kruishoutem étaient conservées aux Archives de l’Etat à Renaix. Ce dépôt a été supprimé le 1er septembre 2009. Pour la situation actuelle, voyez la page Renaix de Généawiki.

Sont notamment consultables aux Archives de l’Etat :

  • les actes d’état civil de 1795 jusqu’à la fin du 19e siècle avec des tables décennales, sous la forme de microfilms. Ces actes sont rédigés en principe en néerlandais.
  • les registres paroissiaux antérieurs à 1796 avec un index alphabétique moderne, sous la forme de microfilms. Ces registres sont rédigés en latin. Ces registres débutent en 1585 pour les baptêmes, en 1616 pour les mariages, et en 1586 pour les inhumations. Les registres de baptêmes présentent une lacune pour les années 1678 et 1679 et les registres d'inhumations sont lacunaires pour les années 1597 à 1633. L'index des inhumations ne débutent qu'en 1634.

Si les états de biens de Cruyshautem proprement dit n’ont pas encore fait l’objet d’une transcription ou d’une indexation, ce qui rend leur accès extrêmement malaisé, on notera cependant que des états de biens concernant des habitants de Cruyshautem ont été passés à Audenarde. Le volumineux ouvrage de Carlos Aelvoet et d’André Lafort sur les états de biens de la ville et de la châtellenie d’Audenarde de 1595 à 1796 indexe plusieurs milliers d’actes passés pardevant les échevins d’Audenarde : pas moins de 1071 actes concernent Cruyshautem. Cet ouvrage « Stad en Kasselrij Oudenaarde, staten van goed (1595-1796), indices », a été publié en 2008 par les Archives de la ville d’Audenarde (voyez la page consacrée à Oudenaarde). Cet ouvrage n'est pas consultable sur internet.

Pour les années antérieures à l'année 1600, de nombreux états de biens relatifs à des habitants de Cruyshautem sont également à trouver dans les archives de la ville d'Audenarde. Par un extraordinaire travail de bénédictin, le professeur Paul Van Butsele a transcrit tous les états de biens d'Audenarde et de Pamele des origines jusqu'en 1600. Il a généreusement accepté que ces transcriptions soient mises "en ligne". On les trouvera sur le site internet des Archives de la ville d'Audenarde sous le lien suivant :

http://www.oudenaarde.be/nl/inwoners/Vrijetijd/Archief/Genalogische_bronnen/Staten_van_goed.html

La liste des 312 "weerbare mannen" de 1638 pour Kruishoutem, c'est-à-dire la liste des hommes entre 20 et 50 ans, capables de porter les armes et mobilisables pour la défense du pays, a été publiée en 2005 dans les annales 2005 du cercle d'histoire locale "Hulteim". Il y avait en tout 146 noms différents, dont seulement 9 étaient d'origine romane.

Adresse de l'administration communale

Gemeentebestuur van Kruishoutem, Markt 1, B-9770 Kruishoutem, téléphone : 32 (0) 9/333.71.34 et télécopieur 32 (0) 9/333.71.13

Logo internet.png Liens utiles (externes)