Belgique - Evere

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Evere
Evere Blason.JPG
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Bruxelles-Capitale
Province Bruxelles-Capitale
Code postal 1140
Population 33.175 hab. (2005)
Densité 6.595 hab./km²
Nom des habitants Everois
Superficie 5,0 km²
Point culminant Place Paduwa
Altitude 98 m
Coordonnées (long/lat) 4°24' E / 50°52' N
Localisation
Evere Ville2.JPG

HHistoire.pngistoire de la commune

La dénomination d'Everna, dont il est fait mention dans une charte du XIIe siècle, serait d'origine celtique. Déjà, sous l'ère prospère de la Pax Romana, les armées, les voyageurs, les pèlerins, les commerçants traversèrent la contrée en longeant la Senne, par l'ancienne route de Cologne. C'est le long de cette importante voie de pénétration qu'on a retrouvé les plus anciens vestiges d'habitations : l'Eglise Saint Vincent, dont on peut admirer encore de nos jours la vieille tour romane, était située en bordure de cette route. Le chapitre de Soignies possédait dans nos régions un domaine très important. Il l'avait reçu probablement vers 670 du patrimoine de Saint Vincent-Madelgarius. Les prérogatives de ce chapitre à l'exercice du droit patronal sur nos régions, furent conservées jusqu'à la fin de l'Ancien Régime. La seigneurie d'Evere était tenue en fief du duché de Brabant. Le premier seigneur d'Evere connu est Henri, seigneur de Bautersem. Cette seigneurie a été possédée ensuite par les familles de Clutinc, De woude, De Glymes, Culembourg et Bailleul (cette dernière la possédant en 1546). Elle parvint à l'illustre famille de Hornes, qui en était encore le propriétaire en 1761 et enfin aux vicomtes de Walckiers. Le blason de ces derniers, de même qu'un Saint Vincent assis, figurent dans les armoiries actuelles de la commune. La population éveroise fut de tout temps composée, en majeure partie, d'agriculteurs qui, à la suite d'une crise aiguë au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, se sont spécialisés dans la culture maraîchère. Une caractéristique de cette culture était la production du witloof (endive de Bruxelles). Une réelle vitalité de la commune, jointe à l'extension croissante de la population des centres urbains, réduisent de plus en plus la superficie restant acquise aux exploitations agricoles, pour faire place à de nouveaux quartiers qui transforment progressivement l'urbanisme de notre commune.


Toponymie et Sceau communal.
Plusieurs explications ont été avancées sur la signification du nom "Evere". Une de celles-ci donne la traduction de passage d’eau ou passage à gué (trajectum aquae) en rappel de la voie romaine. Il pourrait également être la déformation du nom celtique de "rivière": "Ambrona". Il est aussi parfois considéré comme un collectif de « ever » qui veut dire "sanglier". En 1186, on écrivait Everne. On mentionne également le nom Everna dans une charte du XIIe siècle. En 1387, on se servait à Evere d’un sceau représentant un Saint-Vincent. Aux environs du XIVe siècle ce sceau fut modifié. Le Saint sur le sceau, utilisé à Evere, en 1387, a la tête entourée d’une auréole et à la main gauche un écusson aux trois fleurs de lis (armes des Clutinc ). Il tient dans la main droite un sceptre . La légende dit : S. scabbinorum de Evere. Au siècle suivant, ce Saint se montre encore sur le sceau, mais il est placé sur un magnifique trône gothique, armé de toutes pièces et le corps couvert d’un manteau rejeté en arrière. Il a, près de lui, l’écusson des Borsele.

Le sceau communal d'Evere

L’arrêté royal du 15 novembre 1928 a reconnu à Evere des armoiries qui sont celles des Walckiers de Tronchiennes, derniers seigneurs d’Evere. Elles montrent deux faucons se faisant face, perchés sur des rochers. A gauche, le fond est de couleur or. Les rochers et l’étoile sont de couleur rouge. A droite, c’est le contraire. Le fond est rouge. Les rochers et l’étoile sont de couleur or. Sa description héraldique est :

« PARTI , AU PREMIER D’OR AU FAUCON AU NATUREL , CONTOURNE, POSE SUR UN ROCHER DE TROIS COUPEAUX DE GUEULES, MOUVANT DE LA POINTE ET SURMONTE D’UNE ETOILE A SIX RAIS DU MEME AU SECOND DE GUEULES AU FAUCON AU NATUREL POSE SUR UN ROCHER DE TROIS COUPEAUX D’OR, MOUVANT DE LA POINTE ET SURMONTE D’UNE ETOILE A SIX RAIS DU MEME (QUI EST DE WALCKIERS), L’ECU TENU DE LA SENESTRE PAR UN SAINT-VINCENT AUREOLE ASSIS TENANT DE LA DEXTRE UN SCEPTRE DE LYSES LE TOUT D’ARGENT ».


(Source = le site officiel mentionné ci-dessous)

Repère géographique.png Repères géographiques

Localisation d'Evere

Evere est une des dix-neuf communes qui forment la Région de Bruxelles-Capitale. Limitée par les communes bruxelloises de Schaerbeek, de Bruxelles (Haren) et de Woluwé-Saint-Lambert, ainsi que par la commune flamande de Zaventem (Woluwé-Saint-Etienne), Evere s’étend sur 5,02 km² à une altitude variant de 18 à 98 mètres.

Commune à vocation résidentielle, elle compte 33.175 habitants (chiffres au 01.07.2005), mais accueille aussi de nombreux immeubles de bureaux.

Un accès direct à l’aéroport de Zaventem et la proximité immédiate du ring (*) permettant une connexion avec les autoroutes E40, E19 et E411 ne sont pas étrangers à ce phénomène, mais les 61 ha de zones vertes participent aussi à la qualité de vie des Everois et de tous ceux qui travaillent là en journée. Quant aux seniors de 60 ans et plus, ils représentent plus d’un cinquième de la population (22,8 % précisément).

Evere était un village de 800 habitants au début du XIXème siècle. Au début du XXème, Evere comptait déjà 3.892 habitants, dont 1.125 agriculteurs et 391 artisans. Ayant développé les cultures maraîchères au cours du XIXème siècle, les Everois étaient devenus les rois du chicon, alias la witloof, alias l’endive en bon français de France…

La witloof a certes été « inventée » par hasard en 1830 par un agriculteur schaerbeekois, mais le développement urbanistique rapide de Schaerbeek au XIXème siècle a rapidement chassé les agriculteurs locaux, qui s’implantèrent massivement à Evere et y cultivèrent la célèbre racine. Aujourd’hui, un musée de la Witloof, dernier vestige de cette prodigieuse épopée maraîchère aux portes de Bruxelles, attend votre visite.


(*) : Ring = belgicisme signifiant périphérique ou rocade (En Néerlandais "ring" = anneau).


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les bourgmestres

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Cornelius Josephus VAN DER LINNEN 1825 - 1830 Périodes hollandaises
François Léopold Joseph WINSSINGER 1830 - 1831 -
Jan Baptist BASTIAENS 1831 - 1836 -
Edouard Michel Joseph STEVENS 1836 - 1840 -
Jan Baptist DE KOSTER 1840 - 1843 -
Egidius DEVELDER 1843 - 1852 -
Jan-Baptist VAN NEROM 1852 - 1872 -
Eduardus Egidius STUCKENS 1872 - 1895 -
Petrus VAN OBBERGHEN 1895 - 1910 -
Eduard DE KOSTER 1910 - 1912 -
Willem VAN LEEUW 1912 - 1946 -
Servaas HOEDEMAEKERS 1947 - 1948 -
Frans GUILLAUME 1948 - 1963 -
Pierre Louis VRIJDAGS 1964 - 1970 -
François GUILLAUME 1970 - 1997 Fils de Frans GUILLAUME
Rudi VERVOORT 1998 - .... -

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Adresse de l'administration communale

Square S. Hoedemaekers 10 - 1140 Evere

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.