Belgique - Braine-l'Alleud (Eigenbrakel)

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Braine-l'Alleud
(Eigenbrakel)
Aleud Blason.JPG
Informations
Pays Drapeau de la Belgique    Belgique
Région Wallonne
Province Brabant Wallon
Code postal 1420
Population 37.196 hab. (01/01/2006)
Densité 710 hab./km²
Nom des habitants Brainois
En patois : Brainou
Superficie 5.199 ha 47a 88 ca
Point culminant le Bois du Callois
Altitude 162 m
Coordonnées (long/lat) 4°22'E / 50°40'N
Localisation
Aleud Localisation.JPG

HHistoire.pngistoire de la commune

  • Localité dont le territoire fut habité à l’époque préhistorique,
  • Braine-l’Alleud apparaît dans les documents écrits dès le XIIe siècle.
  • En 1131, la paroisse y est mentionnée dans la cession à l’abbaye de Gembloux, d’un bien nommé "Dudinsart", par Godefroid Ier, duc de Brabant, et Godefroid, son fils.
  • Quant à la franchise, village ou communauté rurale affranchie, c’est-à-dire dotée d’une coutume urbaine particulière et d’un échevinage local, elle existait en 1218, très probablement.
  • La franchise, dont la création peut, sans doute, s’intégrer dans le mouvement général qui vit aux XIIe siècle et XIIIe siècle de multiplier sur le territoire brabançon des fondations urbaines dont l’initiative, dans la plupart des cas, revint aux ducs et notamment à Henri Ier, faisait partie en 1440 du fief que le seigneur du lieu détenait du duc de Brabant. Celui-ci jouissait dès 1489 de la justice à tous les degrés sur le territoire de la franchise comme d’ailleurs sur celui de la foraineté.
  • L’administration de la franchise était aux mains d’un échevinage particulier qui ressortissait à chef de sens aux échevins de Bruxelles ; il suivait une coutume urbaine, contrairement aux échevins de la foraineté qui eux appliquaient le droit rural d’Uccle, de même que les seigneuries voisines qui relevaient du duc de Brabant; dans les zones de ressort hennuyer, la coutume de Mons était en vigueur.
  • Sur le plan féodal, le territoire se présente comme une terre fort morcelée.La seigneurie principale, celle de Braine-l’Alleud, fief du duc de Brabant, vit se succéder à son poste de commande, une série de seigneurs appartenant à diverses familles. Citons notamment quelques noms : les châtelains de Bruxelles, les Brabançon, Fagnolles, Enghien, Grez, Witthem, Montbroeck, Berghes, S’Heerenberg, Hohenzollern, Cusance, Lorraine, Vaudemont, Rohan, Soubise, Marsan.

Topo.jpg Toponymie

  • Au cours des temps, son nom en néerlandais Eigenbrakel, apparaît sous diverses graphies.
  • Il a pour origine, d’une part, le terme Braine, ancienne appellation de la rivière le Hain, d’autre part, celui de l’alleu, désignant une terre franche, eu égard à l’alleu que possédait à cet endroit le duc de Brabant, comme le spécifie Henri Ier dans un acte de juin 1197.
  • Ce dernier fut sans doute accolé au premier pour distinguer cette localité des trois autres du même nom qui l’avoisinent.
  • En Wallon, Braine-L'Alleud se dit Brinne-l'Aleû.

Marianne.jpg Histoire administrative

Elle regroupe les entités de Braine-l’Alleud, Ophain-Bois-Seigneur-Isaac, Lillois-Witterzée

Blason en attente.png Héraldique

  • Le sceau des échevins de la franchise portait en 1358, un écu burelé à trois lions brochants, armoiries de Nicolas de Barbençon, seigneur du lieu au XIIIe siècle.
  • La possession de ces armes a été reconnue à la commune de Braine-l’Alleud par arrêté royal du 25 mai 1838 ; leur usage actuel a été autorisé par l’arrêté royal du 5 septembre 1978.
  • Elles sont ainsi décrites : "d’or à quatorze burèles d’azur et trois lions d’or brochant sur le tout".

Patrimoine.png Patrimoine

Repère géographique.png Repères géographiques

Braine-l’Alleud se situe en Brabant Wallon (en Roman Païs), dans la vallée du Hain, à une vingtaine de kilomètres de Bruxelles.

Les communes voisines de Braine-l'Alleud sont : Waterloo, Rhode-Saint-Genèse, Beersel, Hal, Braine-le-Château, Ittre, Nivelles, Genappe et Lasne.

Démographie.png Démographie

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Sorte de prolongement naturel de la banlieue bruxelloise offrant un paysage urbain et résidentiel très proche de sa voisine immédiate waterlootoise, Braine l'Alleud bénéficie également de l'attrait des communes qui en dépendent administrativement.

Une bonne partie du site de la Bataille de Waterloo se trouve d'ailleurs en territoire brainois, comme en témoignent une visite à l'église Saint-Etienne et la ferme d'Hougoumont, ferme-château dont la construction remonte à la fin du XVe siècle, et poste-clé du dispositif anglais durant ces terribles journées de juin 1815! Le village de Braine-l'Alleud existe quant à lui depuis le XIIe siècle, et fut indépendant en 1212, d'où probablement son nom, "alleud" signifiant "affranchi" en vieux français. Le plus important vestige de cette époque demeure le Prieuré de Jéricho également connu sous le nom de ""Prieuré de la Rose"" ou tout simplement ""l'Ermitage"", fruit d'une donation du Duc de Brabant à l'Abbaye de Gembloux en 1131. En pleine expansion depuis les années septante, Braine-l'Alleud jouit d'un environnement exceptionnel grâce aux vestiges de la Forêt de Soignes qui s'y prolongeait jadis. Partagé avec sa voisine rhodienne (Rhode-Saint-Genèse), le Vallon des Sept Fontaines est bien connu les amateurs de golf.

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Désiré-Joseph Mercier, ° 21 novembre 1851 Braine-l’-Alleud ; sa maison natale y existe toujours à l’entrée de la chaussée d’Alsemberg. Il fut ordonné prêtre en 1875. Après de nombreuses années consacrées à l’enseignement, notamment au Séminaire de Malines, il devint Monseigneur Mercier en 1906 et présida le Séminaire Léon XIII, son œuvre de prédilection selon la déclaration du Cardinal van Roey qui devait lui succéder en 1907.
Il voulait former des hommes dont l’avenir aurait grand besoin. La guerre de 1914-1918 lui fournit l’occasion de prouver son patriotisme sans provocation mais fier de s’afficher face à un ennemi implacable. Il écrivit, pour encourager les Belges dans leur résistance à l’occupant, une lettre pastorale intitulée «Patriotisme et endurance» qui fut lue dans toutes les églises. Il y proclamait que l’obéissance n’est due qu’à Dieu et à l’autorité légitime. Cette lettre suscita des héros mais jamais l’occupant n’osa user de représailles à l’égard de son illustre auteur. Il imposait le respect à tous ceux qui l’approchaient.
De 1921 à 1923, il posa les premiers jalons de l’œcuménisme en provoquant ce que l’on a appelé les «Conversations de Malines». Elles furent en réalité le premier dialogue constructif déjà entre protestants et catholiques. Il inspirait aussi l’amour : son sourire était paternel pour tous et spécialement pour les enfants ; c’est ainsi qu’il créa un collège au cœur du Brabant wallon : le Collège Cardinal-Mercier, fondé en 1924.
Il voulut placer à la tête de ce collège un homme qui, lui aussi, aimait les jeunes, un tempérament ardent et patriotique, le futur aumônier principal de l’armée : l’abbé René Verbruggen, pétri des théories sociales du Cardinal. Il voulut que soit appliqué dans son collège le régime de confiance qu’il avait instauré à Malines.
En 1906, il fut élevé à la dignité de Prélat de Belgique et la pourpre cardinalice recouvrit cette stature haute par la taille, plus haute encore par la valeur et la sainteté. Dans son visage émacié, son regard calme et droit nous fait deviner toute la science, toute la grandeur morale, toute la bonté aussi de celui qui, usé par une longue vie bien remplie, consacrée au bonheur des autres, devait s’éteindre sur un lit d’hôpital de la rue des Cendres à Bruxelles, le 23 janvier 1926.
A l’occasion du 50° anniversaire de son décès le pays reconnaissant tient à rappeler à tous, l’éminente personnalité que fut le cardinal Mercier.
Aleud CardinalMercier.JPG

Familles notables.png Notables

Les Bourgmestres

Prénom(s) NOM Mandat Observations
 
Vincent Scourneau  

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de l'administration centrale

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30-12h30 8h30-12h30 8h30-12h30 8h30-12h30 8h30-12h30 10h00-12h00 -
Après-midi - - 13h30-16h00 - - - -
Commune.png

Administration Centrale
Adresse : 60 Rue Cloquet - 1420 Braine-l'Alleud

Tél : 02 386 05 72 - Fax :

Courriel : Contact Etat Civil

Site internet : Site de la Ville

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Horaire du Service d'Etat Civil - Permanence du Samedi fermé en été

Source : Site de la Ville (Mai 2011)

Archives & Dépouillement des registres

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Logo internet.png Liens utiles (externes)