Barthélémy Philippe Auguste Pascal GIRONCE

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


M. Gironce

Barthélémy Philippe Auguste Pascal GIRONCE, chef de musique militaire de 1ère classe, né le 31 mars 1866 à Montréal (Aude), décédé le 2 février 1931 à Pamiers (Ariège).

  • Epouse à Montpellier (Hérault), le 15 janvier 1891, Françoise Louise GROS (1869-1930)

Biographie

Engagé volontaire le 31 mai 1886, il fit carrière dans l'armée et passa successivement dans les 15ème, 29ème, 82ème, 122ème et 89ème régiments d'infanterie. Il commença soldat-musicien, puis fut nommé sous-chef de musique et termina chef de musique de 1ère classe au grade de capitaine. Admis à faire valoir ses droits à la retraite, il fut rayé des contrôles du corps le 31 janvier 1917.

Honneurs et distinctions

  • Officier d'Académie (J.O. 24/01/1907)
  • Médaille d'argent de la jeunesse républicaine (1913)
  • Croix de guerre (13.07.1915)
  • Chevalier de la Légion d'honneur (13.07.1915)

Extraits de presse

  • Le Ménestrel 07/08/1898 - Les habitués des musiques militaires ont eu dernièrement, au Luxembourg, la primeur de deux fort belles fantaisies sur Sapho, la pièce lyrique de M. Massenet. M. A. Gironce, le distingué chef du 89e régiment, qui les a composées avec un goût artistique très sûr, les a conduites en perfection; aussi le public lui a-t-il fait grand succès, principalement à celle sur le 5° acte, qui a soulevé l'auditoire.


  • Le mercure musical 15/08/1906 (P.151-152) - C'est la Fantastique, aujourd'hui, la Symphonie fantastique d'Hector Berlioz qui réunit tous les mélomanes sous les ombrages purifiés du Luxembourg ou du Palais-Royal ! Deus nobis hoec otia fecit. Ce Deus au képi rouge, au collet incarnat, s'appelle M. Gironce, chef de musique du 89e de ligne. Et c'est un grand musicien. Nous savions déjà comment il sait transcrire et conduire la Scène aux champs, l'Eve de Massenet, le poétique prélude de Messidor ou l'admirable « morceau symphonique » de Rédemption. Actif, entreprenant sans pose, sobrement énergique et brun, M. Gironce, en effet, se présente à nos bravos trop clairsemés sous les deux espèces du transcripteur et du kapellmeister.


  • Le Ménestrel 30/09/1906 - Souvenirs lointains ou récents, que nous chante, au soleil d'automne, une poétique suite dur Werther composée et jouée par M. Gironce, le chef de musique éminemment musicien du 89ème de ligne.


  • Le XIXème siècle 07/05/1913 - Banquet de la jeunesse républicaine – Au dessert, M. Strauss, mairie-adjoint du IIème, décerna la médaille d'argent de la jeunesse républicaine à M. Gironce, chef d'orchestre du 89ème de ligne, dont la musique fit entendre ses meilleurs morceaux durant le banquet.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Visuel sources.png Sources

  • Gallica, le ménestrel, le mercure musical, le XIXème siècle

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)