BART Jean

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Portrait 1824

Jean BART (1650-1702)

Corsaire dunkerquois au service du roi de France Louis XIV

Jean BART qui, sous le règne du Roi Soleil, a plus d'une fois sauvé la France de la famine.

Né français le 21 octobre 1650 à Dunkerque - décédé le 27 avril 1702 à Dunkerque fils de :

  • Cornil BART, Chef d'Escadre (ca 1619-1668) et de Catherine JANSSEN (1625-1682) dont :
    • Frères et sœurs de Jean BART
      • Cornil BART, Capitaine (1648-1680)
      • Jean BART, Chef d'Escadre des Flandres - Chevalier de l'Ordre de Saint-Louis (1650-1702)
      • Jacques BART (1653 - ...)
      • Françoise Agnès BART (1655-1680)
      • Catherine BART (1657-1745)
      • Pétronille BART (1660-1682)
      • Gaspard BART (1663-1726)
      • Gaspard, François BART (1665 - ...)

Carrière

Il commence à naviguer dès l'âge de 12 ans. Il fait ses premières armes à la mer dans l'escadre hollandaise commandée par Ruyter.
A partir de 1672, il navigue en course pour le compte de la France et se révèle comme un virtuose du genre, accumulant plus de 50 prises entre 1674 et 1678.

Admis dans la Marine Royale, lieutenant de vaisseau en janvier 1679, il fait une campagne en Méditerranée contre les Barbaresques et est promu capitaine de frégate légère en août 1686)

Chargé en 1689 avec Forbin de conduire un convoi de Dunkerque à Brest, Jean BART est fait prisonnier par les Anglais, s'évade et revient à Saint-Malo en traversant la Manche en canot.

Capitaine de vaisseau en juin 1689, il met au point une tactique de guerre basée sur l'utilisation de divisions de frégates rapides et maniables, sorte de préfiguration des meutes de sous-marins de la seconde guerre mondiale.

L'exploit le plus célèbre du corsaire dunkerquois, date de 1694 quand il s'empare aux dépens des Hollandais, au large de Texel, d'un énorme convoi de 130 navires chargés de blé. Cette prise, effectuée en période de disette, fait de Jean-Bart un héros national et lui vaut ses lettres de noblesse. (Anobli (1694).,

Chef d'escadre en avril 1697, il commande la Marine à Dunkerque où il meurt le 27 avril 1702 entre trois et quatre heures de l'après-midi, d'une pleurésie contractée alors qu'il qu'il s'occupait de la remise en état de son vaisseau, "le Fendant" et préparait une escadre à prendre la mer pour courir sus à l'Angleterre, l'Autriche et la Hollande qui avaient signé à La Haye le traité dit de la Grande Alliance.

Hommage

A.Jean Bart
La Ville de Dunkerque





Afin d'honorer la mémoire de Jean BART, la ville de Dunkerque inaugura, le 7 septembre 1847, une statue à son effigie, œuvre du sculpteur David d'Angers

Trônant au centre de la ville, Jean BART reste encore vivant dans les cœurs des gens. Chaque année au moment du carnaval, les Dunkerquois chantent à genou devant sa statue la Cantate à Jean BART

«... Et la cité qui te donna la vie, érigera ta statue en autel ... »

La France a depuis rendu hommage à Jean BART en donnant son nom à 9 bâtiments de la Marine.

Histoire de famille

Issu d'une lignée de patrons pêcheurs et de maîtres au cabotage qui ont aussi servi comme corsaires au service de la monarchie espagnole.
Le port de Dunkerque devenu possession française en 1662, les BART se placeront sous la bannière du roi de France.

  • Michel Jacobsen vice-amiral pour le compte de l'Espagne - arrière-grand-père de Jean Bart
  • Jan Jacobsen pour le compte de l'Espagne, se fait sauter avec son navire, le Saint-Vincent, plutôt que de se rendre, - grand-oncle de Jean BART
  • Gaspard BART, mousse à bord du Saint-Vincent il survit au sabordage du navire, et mourra plus tard au combat, - oncle de Jean Bart.
  • Michel BART, corsaire, mort au combat contre les Hollandais - frère de Gaspard et oncle de Jean Bart
  • Jean-Cornil BART, mort au combat, contre les Anglais, pour le compte cette fois des Hollandais, - père de Jean Bart
  • Cornil, Gaspard, et Jacques BART, tous trois corsaires - frères de Jean BART
  • François-Cornil nommé Vice-amiral par Louis XIV - fils de Jean BART
  • Pierre-Jean BART et son fils Benjamin, trouveront le même jour, la mort au combat au service de la France - neveux de Jean BART

Sa descendance

Le 3 février 1676, il épouse Nicole Goutier, ou Gontier (? - 1682) âgée de seize ans. De ce mariage naîtront :

  • François-Cornil (17 juin 1676- ?), Vice-amiral
  • Anne-Nicole (15 mai 1680 - ?)
  • Jeanne-Nicole (21 juillet 1681 - ?)
  • enfant mort-né (16 juin 1682)

Le 13 octobre 1689, Jean BART épouse en secondes noces Jacqueline Tugghe, fille d'Ignace Tugghe. De ce mariage naîtront encore 10 enfants :

  • Jeanne-Marie (8 juillet 1690 -?)
  • Magdeleine Françoise (6 juin 1691 - 26 septembre 1691)
  • Jean-Louis (18 mai 1693 - 18 mai 1696)
  • Paul (26 juin 1694 - 27 juin 1694)
  • Nicaise-Françoise (26 mai 1695 - 10 août 1696)
  • Magdeleine-Marie (15 octobre 1697 - ?)
  • Antoine (12 octobre 1698 - 2 décembre 1698)
  • Marie-Françoise (18 janvier 1701 - ?)
  • Marie (14 janvier 1702 - 18 janvier 1702)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.