Archives nationales

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher


  • Les Archives nationales de la République française, en tant qu'institution, ont été créées sous la Révolution.
  • Aujourd'hui, elles sont réparties au sein de trois "services d'archives à compétence nationale":


Présentation

Les Archives nationales ont été créées lors de la Révolution française, par le décret du 7 septembre 1790, pour conserver les archives de l'Assemblée nationale. La loi du 7 messidor an II (25 juin 1794) leur a ajouté une dimension centralisatrice, et a permis d'y regrouper les fonds des administrations de l'Ancien Régime et de la vente des biens nationaux.
Les Archives nationales (AN), qui dépendent du ministère de la Culture et de la Communication depuis la création de ce dernier en 1959, sont chargées de "conserver, classer et communiquer" les archives produites par le gouvernement et les administrations centrales de l'État.
Depuis le 1er janvier 2007, elles constituent un "service d'archives à compétence nationale" au même titre que les Archives nationales d'outre-mer (ANOM) et les Archives nationales du monde du travail (ANMT). Par ailleurs, les Archives diplomatiques (ministère des Affaires étrangères) et le Service historique de la Défense (ministère de la Défense) conservent leur autonomie. Aussi, il ne faut pas perdre de vue qu'un même fonds d'archives peut être partagé (séparé) entre ces différents services, que ce soit à cause des aléas de l'histoire, ou pour raison de transfert partiel de séries.

Les différents sites

Les Archives nationales (AN) sont réparties sur trois sites géographiques. Et certaines séries archivistiques sont séparées physiquement entre les différents sites.
Avant d'envisager un déplacement, en fonction des horaires actualisés sur le site internet du service, il est nécéssaire de préparer toute recherche sur le dit site et sur cette encyclopédie.

* Site de Paris

Hotel de Soubise
Le site de Paris, aussi appelé Centre historique des Archives nationales (CHAN), dans le 3eme arrondissement de Paris, était à l'origine conçu pour conserver les archives des organes centraux de l'État, auxquelles se sont ajoutés ensuite le Minutier central des notaires parisiens et des documents d'origine privée. S'y trouvent aussi les fonds judiciaires parisiens de l'Ancien Régime, ce qui rend les Archives nationales incontournables pour ceux ayant des ancêtres parisiens.
Il est situé depuis 1808 dans un ensemble constitué autour de l'hôtel de Soubise, et qui s'est progressivement étendu aux hôtels particuliers contigus et en particulier, en 1927, à l'hôtel de Rohan. Il comprend (informations pratiques) :
  • Le Centre d'accueil et de recherche des Archives nationales (CARAN), dont l'accès à la salle de lecture est au 11 rue des Quatre-Fils.
  • Le Musée des Archives nationales (ou Musée de l'histoire de France, voir la série AE), dont l'accès est au 60 rue des Francs Bourgeois, qui présente les documents les plus célèbres conservés aux Archives nationales et des expositions temporaires basées sur les fonds conservés.
  • Un jardin, accessible aux deux accès ci-dessus mentionnés et au 56 rue des Archives.
  • La Bibliothèque historique des Archives nationales (en partie), réservée au personnel et aux chercheurs sur autorisation, qui conserve plus de 120 000 titres (ouvrages, collections, périodiques et cédéroms) concernant essentiellement l’histoire de France (histoire générale, histoire des institutions et de l’administration), l’archivistique et les sciences auxiliaires de l’histoire.

* Site de Pierrefitte-sur-Seine

Archives nationales - Site de Pierrefitte 06.jpg
Ouvert en 2013, le site de Pierrefitte-sur-Seine, situé 59 rue Guynemer, en Seine-Saint-Denis (93), conserve les archives publiques postérieures à la Révolution française, les archives des Présidents de la République, et des fonds privés (de toutes périodes). Près de 40 kilomètres linéaires d'archives y ont été transférées depuis le site de Paris, et 120 kilomètres linéaires depuis le site de Fontainebleau. Le site dispose également d'ateliers de restauration.

* Site de Fontainebleau

Le site de Fontainebleau , aussi appelé Centre des archives contemporaines (CAC), situé 2 rue des Archives, en Seine-et-Marne (77), conserve des archives privées d'architectes, les dossiers de carrière des fonctionnaires, les dossiers de naturalisation depuis la seconde moitié du XXe siècle, les archives audiovisuelles, les archives électroniques et certains fonds spécifiques.

Cadre de classement

C'est Pierre Daunou qui a été le premier "garde général des archives", nommé par Napoléon Ier. C'est à lui que l'on doit le premier cadre de classement des Archives nationales.
Les Fonds des Archives nationales (AN) sont répartis sur plusieurs sites géographiques (ci-avant).
La salle des inventaires virtuelle (siv), sur laquelle il faut préalablement s'inscrire, intègre progressivement les instruments de recherche; elle devient prioritaire sur les bases de données ci-après qui lui sont reversées au fur et à mesure; elle permet d'effectuer des recherches, et de localiser le site d'archivage d'une cote.

Bases de données

Les Archives nationales (AN), ainsi que la direction des Archives de France, permettent l'accès à plusieurs bases de données qui sont progressivement intégrées dans la salle des inventaires virtuelle (siv), ci-dessus.
  • Arcade : Achat d'œuvres d'art par l'État (1800-1969).
  • Archim : Images numérisées de documents d'archives (toujours sélectionner "notice complète").
  • Arno : Actes du Minutier central des notaires (1551, 1751, 1761 et 1851). Aussi intégrée à la siv.
  • Bora : Base d'orientation dans les fonds privés des Archives nationales et territoriales.
  • Egerie : Index de l'état général des fonds.
  • Etanot : Notaires de Paris et leurs archives, des origines à nos jours.
  • Etarep : Etat des répertoires des notaires de Paris du XVIe siècle à nos jours (problèmes de compatibilité avec les navigateurs internet).
  • Leonore : Dossiers de titulaires de la Légion d'honneur (1802-1976).
  • Nat : Dossiers de naturalisations, de changements de noms, de titres (1814-1853).
  • Priam3 : Inventaire des versements d'archives postérieurs à 1970.
  • Prof : Provisions d'offices (1720-1755).
  • Quidam : Dossiers nominatifs des 19ème et 20ème siècles (consultable uniquement en salle).
Ces bases de données peuvent être complétées par les états des fonds réalisés par les ministères lors de versements aux Archives nationales (Agriculture, Education nationale, Intérieur, Justice, ...).

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie GeneaWiki.