Arabletto

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

< Retour

Arabletto, religieux ou diseur de rien ?

De toute évidence, de part sa consonance méditerranéenne, ce nom est de souche romane et Oc, (Provence, Catalogne, Corse...), voire bas-latine, se composant d’une racine ARA, ou ARÆ, (latine), et d’un déterminatif BLETO, (provençal, par contraction du roman BLETERO en BLETO ou BLETTO et, par déclinaison du A en E, du bas-latin BLATO, BLATIO, BLATTO, -ou BLETTO-, et BLATERO), une construction nominale qui a formé l’appellatif toponymique de plusieurs villes et localités, ARABLETO, ARBLETO, ARBLEDO, ARABLEDO, ARABLETTI, ARBLETI, ARBLETINI, ARBLETONI, ARABLETTUCCI, ARBLETUCCI..., en bordure du bassin méditerranéen, (Pays Valenciens et Catalogne, Midi de la France, Corse, Sardaigne, Italie...), et non de souche romane et d’Oil car le déterminatif en serait, lors, BLAYE, (du Francisque BLETJANS et de l’Oil BLECIER, XIe siècle), ayant donné des noms de ville ou de localité franciennes, (La Francie), neustriennes, (La Neustrie) et franciliennes, (La Francilie), tels ARABLAYE, ARBLAYE, ARABLAY, ARBLAY, DARBLAY.

Les premiers jalons posés, il est utile, avant d’émettre la moindre hypothèse patronymique, de rechercher la signification de chacun des éléments constitutifs du nom :

ARA ou ARAE, mot latin qualifiant

  • un endroit élevé ;
  • une urne ou une cippe funéraire ;
  • un emplacement du tombeau sur lequel est élevé le bûcher ;
  • un autel ;
  • une main sur l’autel en jurant ;
  • un autel, ou des autels, ou un foyer, ou des foyers, pour les dieux pénates ou les dieux lares...

BLETO, BLETERO ou BLATERO

  • bavardage, verbiage ;
  • babiller, débiter, crier, dire ;
  • débiter des mensonges ;
  • bavard, grand diseur de rien...

BLETO, BLATO, BLATIO, BLATTO ou BLETTO

  • diseur de rien ;
  • valet de chambre ;
  • desservant d’un autel...

et pour complément, à ce rapide survol,

BLAYE, BLETJANS ou BLECIER

  • causer une impression désagréable à la vue ou à l’ouïe ;
  • enfreindre ;
  • causer un tort, un préjudice ;
  • meurtrir ;
  • offenser ;
  • ...

Tout ceci énuméré, je ne m’avancerai qu’à petits pas : ARABLETTO pourrait signifier soit le desservant d’un autel, -lors un religieux-, soit un théatreux, diseur de rien, débitant des textes, des cantilènes, des gestes... sur le devant d’un autel qui était, -du Haut Moyen-Âge jusque vers l’an 1000-, site de pèlerinages ou de libations, comme il était dans la coutume en ces temps anciens.

  • Étude de Raphaele Mathias

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)