Algérie - Thiersville

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Thiersville
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Région
Wilaya
Daïra
Code postal 29500
Population 7034 hab. (1958)
Superficie
Densité hab./km²
Nom des habitants
Altitude 482 m
Point culminant
Coordonnées (long/lat) 0°09'35" E - 35°14'54" N
Localisation


HHistoire.pngistoire de la commune

Attia, Froha Supérieur, Thiersville. Ces trois noms désignent le même endroit. Ils ne diffèrent qu'au point de vue chronologique.

Histoire ancienne

Du côté de Makda à 20 km à l'Est de Thiersville on a découvert naguère deux cités romaines de grandeur inégale. On a même trouvé non loin de là, des pièces de monnaie de l'époque.

Présence turque

Algerie (Berbérie) 1515-1830.JPG 1515-1830 Berbérie

ATTIA est le nom de l'ancien village, situé jadis dans la grande plaine d'Eghriss. Il était peuplé par les Hachem depuis le XVème siècle. Les Hachem étaient les descendants directs des conquérants arabes du Xlème siècle.

Avant 1830,à Attia même, il y eut un grand combat des Hachem contre le Bey d'Oran, dont l'autorité s'étendait jusqu'à Mascara. Le Bey subit une honteuse défaite. Son ambition reçut le châtiment qu'elle méritait. Les Indigènes, enfants du pays, écrasèrent l'étranger.

FROHA SUPÉRIEUR

Le pays de Froha du nom de l'oued qui le traverse avant de se perdre dans le sol de la plaine d'Eghriss, se trouvait primitivement à l'ouest de Tizi.

L'endroit appelé Thiersville, l'ancien Attia reçut le nom de Froha Supérieur toujours à cause de la rivière de ce nom qui passe à 700 mètres du village où elle est traversée par la route de Matemore.


Le village de Froha fut fondé en 1874, mais Froha Supérieur est bien plus ancien, puisqu'il perdit son nom en 1878 pour prendre celui de Thiersville.



Présence française

Algerie1830-1962.JPG 1830-1962 Algérie

Thiersville est ainsi appelé en mémoire de M. Adolphe Thiers, Président de la République (1797-1877).

En 1843, les Hachem font leur soumission au Maréchal Clauzel et un escadron de Saphis ne tarde pas à établir son cantonnement sur les terres abandonnées par les nomades et leurs troupeaux, au pied d'un mamelon surmonté d'une Koubba.

Les soldats commencent aussitôt des travaux de défrichement et se livrent à la culture.

Vers 1850, dans le cadre du plan de colonisation de 1847 de Lamoricière, quelques familles s'y installent : parmi elles, deux hardis "colons" l'un est français, l'autre espagnol.

Tous deux vont unir leurs efforts pour construire avec l'aide de l'Armée, la première maison du village. La bâtisse est grande, fortifiée et possède un étage. Les autres familles, qui vivent sous la tente, viennent souvent s'y mettre à l'abri des rôdeurs nocturnes. Ce "fortin" leur sera d'un grand secours lors de l'insurrection de 1866...

Le difficile apprentissage du travail de la terre, la sécheresse, les incendies criminels, les vols de bétail, les épidémies de Choléra, Paludisme, Typhus, conduisirent la plupart de ces colons improvisés à émigrer vers les villes de l'intérieur.

Lorsque la création du village fut décidée, le territoire de Thiersville fut rattaché à la Commune mixte de Mascara et, plusieurs années après, à l'arrondissement de Mascara, quand cette dernière ville devint sous préfecture. Thiersville fut agrandi une première fois en 1887.

Thiersville fut érigé en Commune de plein exercice le 1er juillet 1903
. Le premier Maire fut M. Frédéric Pellissier et son premier adjoint M. Gustave Destremx.


Les réalisations du Maire Félix Vallat et de sa jeune équipe furent nombreuses : - Création d'un Centre de Santé.
- Construction d'une Station de monte pour l'encouragement de la race chevaline.
- Forage d'un puits par derrick pour pallier la pénurie d'eau.
- Création d'un magnifique Parc des Sports avec deux courts de Tennis, un terrain de Volley Ball, un jardin d'enfants et une superbe Piscine.
- Construction de classes et de logements pour les Enseignants.
- Pose de bordure de trottoirs tout au long des rues du village.
- Aménagement et embellissement de la vaste Place Publique dessinée par M. Burlet, excellent paysagiste, Maître-jardinier de la Pépinière Municipale d'Oran.

Aimé Denjean mènera à bien les projets de ses prédécesseurs, comme la construction de l'Hôtel des Postes et la réalisation de la magnifique Mairie et de sa non moins splendide Salle des Fêtes, inaugurée en Avril 1961.

En 1962 : La Commune comptait 7054 habitants : 491 européens et 6563 musulmans dont 1624 en agglomération et le reste dans de nombreux douars disséminés sur un rayon de 10 km.


Repère géographique.png Repères géographiques

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

A 18 km de Mascara et à 120 km d'Oran.

Carte MichelinThiersville.jpg

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cliquez sur les photos pour les agrandir


Familles notables.png Notables

Les Maires jusqu'en 1962

  • Frédéric PELLISIER 1er Maire 1 juillet 1903 - 1907 Démission
  • Gustave DESTREMX - 1907 - 1920 :Officier du Mérite Agricole, Chevalier des Palmes Académiques et Chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Auguste NOURRIGAT 1920 - 1924
  • Joseph DENJEAN
  • Victor COSTE 1947 -
  • Félix VALLAT 1954 - 1958 (Assassiné) Chevalier du Mérite Agricole, il fut fait Chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume.
  • Clair PRADIER (successeur)
  • Aimé DENJEAN 1959 - juillet 1962 le dernier Maire de Thiersville.


Les Notaires

Les Curés

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

A partir de 1962 :

A.P.C (Assemblée Populaire et Communale dirigée par un Président)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes


Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Thiersville Revue PNHA n°41 Editions du Grand Sud - 34 Montpellier

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)