Algérie - Téfeschoun

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Téfeschoun
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Région
Wilaya
Daïra
Code postal 42420
Population 2603 hab. (1958)
Superficie
Densité hab./km²
Nom des habitants
Altitude
Point culminant
Coordonnées (long/lat) 2°40'46"E/36°37'28"N
Localisation


HHistoire.pngistoire de la commune

Algerie1830-1962.JPG

Téfeschoun

En 1848, la France décide de créer 42 centres de colonisation dont 12 dans la province Alger.
Aux environs de Koléa il y aura deux :Castiglione et Téfeschoun.Il y a une soixantaine de concessions par village distribuée à des Parisiens arrivés par le 4° convoi d'émigrants, qui ont quitté la France en plein marasme. Ces ouvriers parisiens nullement préparés aux travaux des champs. Il y avait parmi eux des horlogers, des ébénistes, des commis de magasins de nouveautés ou de modes. Les colons improvisés ne savaient se servir des instruments aratoires, employaient les semences à contretemps. D'autres difficultés provenaient du travail en commun, qui avait été prôné dans les clubs comme offrant la solution au problème social, mais que devenus colons, les émigrants étaient unamimes à repousser.

Les villages de Douaouda, Fouka, Castiglione, Bérard et Téfeschoun font parties de Koléa érigée en commune par décret du 21 novembre 1851.

Chiffalo

Mais Chiffalo n'était pas pour autant un village à part entière, seulement un hameau dépendant de la commune de Tefeschoun ;
Tefeschoun, situé sur la colline, derrière un bois de pins, était essentiellement habité par des viticulteurs d'origine alsacienne. Là se trouvait la mairie.
Un autre petit port de pêche, Bou Haroun, complétait cette commune. Des intérêts divergents, des origines différentes firent que Bou Haroun finit par obtenir son indépendance administrative.

Chiffalo possédait pourtant son agence postale et son école à deux classes, école qui devint insuffisante quand le nombre des enfants augmenta. On construisit alors une autre école, dite « école des petits » dans un quartier situé derrière la première.
A cette époque, on ne s'embarrassait pas de noms, aussi le nouveau quartier fut simplement baptisé « derrière l'école».

En 1872, des émigrants siciliens arrivent à Téfeshoun. Ce sont des pêcheurs, qui s'installent au bord de mer et forment le village de Chiffalo, baptisé ainsi en souvenir de Cefalu à 50 kms à l'est de Palerme.

Ils construisent un port et une école grâce à des dons de leur communauté et de leurs parents, partis en Californie (à Monterey) pêcher la sardine et le thon.

Ils ont abandonné leur village natal :Cefalù, Partinico, Isola DelleFemmine, Capaci, etc..pour s'établir sur une terre inconnue, l'Algérie, encore à l'état sauvage, afin de recommencer une nouvelle vie, dans l'espoir qu'elle serait meilleure poursuitF-J Lucca (site) dans Adieu Chiffalo !

Un courage sans limite et une volonté de vaincre, pour certains, la misère facilitèrent leur audacieux projet.

Au début, cette nouvelle vie ne leur apporta que travail rude et abstinence de tous désirs ; mais ils persévérèrent et aboutirent à la valorisation de terres jamais foulées.

Puis plus tard, ils entreprirent eux-mêmes la construction de leur maison, en prenant modèle sur l'architecture sicilienne. Ils bâtirent un port pour protéger "leur gagne-pain", les longs lamparos de la mer quand elle aimait à se mettre en colère. Ils surent garder modes et traditions de leur ancienne patrie et surtout conserver une grande solidarité entre eux.

Ils furent enfin récompensés car ce nouveau pays leur procura respect et prospérité mais bien souvent, il est vrai au prix de vies humaines. lls ont su, ainsi, mieux que quiconque, mériter leur nouvelle patrie.

La pêche

Les pêcheurs de Chiffalo...avaient eu pour devanciers des Italiens qui, bien avant 1830, faisaient leur "saison", le long des côtes algériennes, sur des barques à rames et à voiles. Ils apportaient de leur pays du sel (pour la conservation du poisson) des vivres et du vin.
Le port de Chiffalo comprenait une vingtaine de lamparos. C'étaient de longues barques d'une dizaine de mètres, de type italien, armées d'équipages de huit à dix hommes.
La technique de pêche au poisson bleu avait donné son nom aux bateaux qui la pratiquaient ...La nuit venue, ceux-ci prenaient le large vers le centre de la baie. Lorsqu'ils arrivaient par fonds de 40 à 50 mètres, patrons et marins scrutaient les profondeurs. Quand ils voyaient scintiller des centaines d'éclats lumineux sous l'eau, le patron donnait l'ordre de stopper.
Grâce au canot annexe " portelampe" , des milliers de sardines frétillantes étaient remontés dans la poche hissée à bras d'homme.Une cerne réussie pouvait s'élever parfois à plusieurs tonnes (6 à 8 tonnes) de sardines.
Durant les mois d'été, les pêcheurs de Chiffalo s'adonnaient à la pêche à l'anchois " à la maille".
A ces deux types de pêches classiques venaient s'ajouter des pêches épisodiques d'appoint : la pêche au "bardassoune" et celle au "batti-battue".

Conserverie Mercurio

Grâce a une pêche fructueuse, certains contruisent leur usine de conserves ou de salaisons créant ainsi de nombreux emplois. Ces usines furent nationalement connues comme celle de "Papa Falcone" Ces offres d'emploi attirèrent petit à petit beaucoup d'arabes du sud de l'Algérie et même du Maroc.La communauté arabe comprend une cinquantaine de familles. Elle est installée à 200 m de la dernière habitation qui fait partie des douze maisons de "derrière l'école".



Les Chiffalotains formaient une communauté très particulariste.
Loin de leur île, ils conservaient cependant jalousement leurs coutumes sur la terre africaine.

  • Source Jean-Marc Lopez site PNHA et suite ...(liens utiles ci-dessous)

Repère géographique.png Repères géographiques

cliquez sur la carte pour l'agrandir

Carte Michelin Téfeschoun Chiffalo.jpg

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

cliquez sur les photos pour les agrandir

Voir site ¨P.N

Galerie Chiffalo

Familles notables.png Notables

Les Maires jusqu'en 1962

Les Notaires

Les Curés

Abbé SCHIANO 1954 Curé de Chiffalo

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Dépouillements des registres paroissiaux


Archives notariales

Patronymes

Remarques

- Khemisti - wilaya 42 : Tipasa
- Khemisti-Port - wilaya 42 ( Chiffalo)

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Chiffalo - Revue P.N.H.A n°74 - Editions du Grand Sud - 34070 Montpellier

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)