Algérie - Sour El Ghouzlane

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Sour El Ghouzlane
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Région
Wilaya Bouira
Daïra
Code postal
Population hab. ()
Superficie
Densité hab./km²
Nom des habitants
Altitude
Point culminant
Coordonnées (long/lat)
Localisation


HHistoire.pngistoire de la commune

Histoire ancienne

l'Auzia des Romains, le Sour-el-Ghozlane, "Rempart des gazelles" des arabes.

Des mosaïques, des tombeaux et de nombreuses médailles ont été découverts sur l'emplacement de la cité romaine
Lorsque le général Marey-Monge explora les ruines d'Auzia en 1843, il n'y trouva qu'un amas de débris informes encadrés par une enceinte à moitié détruite, mais s'élevant encore sur quelques points à 2 ou 3 mètres de hauteur. Auzia, fondée sous le règne d'Auguste, dut avoir une certaine splendeur. C'était, dit Tacite, une forteresse entourée de tous côtés par de vastes forêts. Tacfarinas, chef de bandes numides, révoltés contre la domination romaine, l'avait occupée : fisus loco, quia vaslis salbitus claudebatur.(Tacite)

Vers l'an 365 après J-C, Auzia fut la base d'opérations du révolté Firmus, qui y battit Théodose, général de Valentinien. A partir de cette époque, la nuit la plus profonde nous cache l'histoire d'Auzia. On ignore même la date de sa ruine.


Présence turque

Algerie (Berbérie) 1515-1830.JPG 1515-1830 Berbérie

Là, comme ailleurs, les Arabes et les Turcs avaient défait l'œuvre des Romains.

Les Arabes lui donnèrent le nom de Sour-R'ozlan. Plus tard, les Turcs, frappés de l'importance de la position de ce poste militaire, y construisirent un fort destiné à maintenir les tribus environnantes et à surveiller un marché qui se tenait sur ce point et que fréquentaient les Arabes d'alentour.

Le fort turc, bâti en partie avec les plus pierres de la ville antique, était à peu près ruiné losque le général Marey-Monge parut devant l'Auzia.


Présence française

Algerie1830-1962.JPG 1830-1962 Algérie


Centre Créé en 1845 dans le département d'Alger

Aumale, à 107 kilomètres au sud-est d'Alger, chef-lieu d'une commune, est en même temps le chef-lieu d'une subdivision militaire.

Cette petite ville est située à 886 mètres d'altitude, au pied du Dira, sur les bords d'un escarpement dominant l'oued Lakhal "la rivière Noire" branche supérieure de l'oued Sahel ou Soummam, qui débouche dans le golfe de Bougie.

C'est un centre essentiellement militaire, entouré d'un mur crénelé et percé de quatre portes.
On y remarque un beau jardin public, une église, une mosquée et l'hôtel de la subdivision. La ville ne se compose guère que d'une longue rue ombragée de beaux platanes. Quelques fûts de colonnes, des débris de chapiteaux, des statues mutilées, voilà tout ce qui reste de l'antique Auzia, que décoraient des palais et des temples remarquables, au dire des anciens.


Le marché (le dimanche) existe encore, et il n'a rien perdu de son importance passée. Les Oulad-Dris, les Oulad-Farah, les Oulad-Bou-Arif, les Oulad-Sidi-Barkat, les Oulad-Selama, les Oulad-Sidi-Moussa, ... y amènent des chevaux, des mulets, des ânes, des moutons, des chèvres, et y apportent du sel, du tabac, de l'huile, des œufs, des volailles, des céréales, des fruits, des cuirs, des tissus de laine, des sperteries, etc...

Trois ans après, le gouvernement français établit sur les débris d'Auzia et de Sour-R'ozlan un poste militaire qui prit le nom d'Aumale, fils du roi Louis-Philippe, et un des généraux qui ont vaillamment combattu la conquête de l'Algérie.
Ce poste militaire est devenu une ville, appelée par sa situation à acquérir une grande importance commerciale.

  • (source : La France illustrée -Jules Rouff éditeur 1882- Site profburp.fr de Bertrand B.)


Repère géographique.png Repères géographiques

Se situe à 107 km au Sud-Est d'Alger

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Familles notables.png Notables

Les Maires jusqu'en 1962

Monsieur GARDEL Charles dans les années 1920 Monsieur BECH Eugène à la fin des années 1950

Les Notaires

Les Curés

  • Le premier curé Monsieur LASSERRE. Le chanoine REY Albert de 1908 à 1948, enterré à Aumale.L'abbé PRIGENT venant de Bretagne.
  • Le dernier curé en 1962 l'abbé GILBERT.

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Monsieur Elgard Lucien a effectué la généalogie des familles Ainié, Elgard et Nadal

Horaires d'ouverture de la mairie

En 1962 :

A.P.C (Assemblée Populaire et Communale dirigée par un Président)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Le cimetière

Regroupement des sépultures au cimetière de Bouira Le cimetière chrétien d'Aumale devait être regroupé avec celui de Bouïra. Je suis intervenu auprès de services compétents qui ont été à mon écoute. Ayant visité mon village en 2003-2004-2005 et 2006, j'ai jugé que nos anciens devaient rester là où ils étaient enterrés. Le transfert vers Bouïra a été abandonné par le consulat de France d'Alger qui a fait nettoyer et remettre en état notre cimetière. A chacune de mes visites dans ce lieu de recueil, j'ai pensé à tous nos anciens, dont mon père assassiné en 1959 sur ses terres.Signé : Lucien,un enfant du Dirah

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

  • Histoire de la formation à nos jours Site F.Rambert