Algérie - Kouba

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Kouba
Blason Kouba.jpg
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Région
Wilaya
Daïra
Code postal 16050
Population 3986 hab. (1962)
Superficie
Densité hab./km²
Nom des habitants Koubéens, Koubéennes
Altitude 83 m
Point culminant 127m
Coordonnées (long/lat) 3°05'36" E / 36°43'32" N
Localisation


HHistoire.pngistoire de la commune

  • Kouba tire son nom du "Koubba" qui signifie coupole, dôme.

Présence turque

Hadj Pacha, qui exerça l'intérim du commandement de la Régence d'Alger, avait bâti, en 1545, une mosquée surmontée d'une coupole(Koubba). Cette mosquée fut démolie, plus tard, losqu'on dût procéder à la construction de l'église

Présence française

Algerie1830-1962.JPG

L'origine de Kouba remonte aux premiers mois de l'occupation française, où, pour couvrir La Capitale (Alger) , on établit , deux camps retranchés : Kouba et Dely-Ibrahim

On accédait à Kouba, par les sommets, Mustapha-Supérieur, par le "Ravin de la Femme-Sauvage, pour aboutir au village indigène, appelé par la suite le "Vieux-Kouba"

En 1832, on construisit près du camp retranché sur l'emplacement de ce village indigène, un nouveau village et on y installa vingt-trois familles allemandes. Ces émigrants étaient au Havre pour se rendre initialement en Amérique. Les travaux préliminaires de ce village furent commencés en 1832. Mais presque toutes les concessions attribuées furent abondonnées.

En 1835, l'Administration combla ces vides en donnant les terres délaissées à des colons français qui avaient été contraints d'abandonner leurs terres dans la Mitidja où ils avaient été dépouillés par les indigènes. Ces nouveaux arrivants, trouvant à Kouba la sécurité et un village bien construit, se mirent au travail avec ardeur.

Quelques Français d'origine avaient acheté de vastes concessions.
L'un d'eux, homme d'initiative en matière de colonisation, avait loti ses terres et les avait louées, dans de bonnes conditions, à des Mahonnais, gens de vie sobre, accoutumés aux travaux de la terre et durs à la peine.

Ces derniers plantent les premiers cépages de vigne du Roussillonnais.

En 1836, Kouba est érigée en commune de plein exercice, la première école est créée, aux Vieux Kouba en 1841.

En 1844, Kouba compte une quarantaine de fermes.

En 1848, le général Cavaignac cède à Monseigneur Pavy, les terrains occupés par une partie du camp, pour y créer un séminaire

En 1851, une maison du village fut aménagée en église; Monseigneur Pavy en fit la bénédiction solennelle le 9 novembre de la même année.

En 1890, Monseigneur Lavigerie céda une partie de la propriété du séminaire à la commune de Kouba, pour la construction de nouvelles habitations et c'est sur une partie de ces terrains qu'a été édifiée l'église actuelle qui fut inaugurée le 3 avril 1892.

Les environs sont charmants, ce ne sont que vignobles, cultures maraîchères, jardins particuliers fleuris et embaumés. On peut, par des sentiers couverts et de nombreuses routes, se diriger vers les jolis centres environnants Birmandreis, Birkadem, le Gué de Constantine, Maison-Carrée et Hussein-Dey.
La commune de Kouba a une population de 3.986 habitants, dont 1.459 Français, 925 étrangers et 1.602 Indigènes. Sa superficie est de 1.600 hectares.

Kouba est desservi par un Service de tramways électriques (C.F.R A.).
L'électricité et le gaz y sont distribués pour l'éclairage, la force motrice et le chauffage. L'importance de Kouba va chaque jour grandissant; de nombreuses villas s'édifient et des quartiers nouveaux surgissent.

Kouba possède des vignobles importants dont les vins sont très réputés. Un commerce important de primeurs y est fait.

Repère géographique.png Repères géographiques

Carte Michelin Kouba.jpg

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Voir aussiPhotos de l'Amicale de Kouba

Familles notables.png Notables

Les Maires jusqu'en 1962

Les Notaires

Les Curés

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

A partir de 1962 :

A.P.C (Assemblée Populaire et Communale dirigée par un Président)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)