Algérie - Jemmapes

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Jemmapes
Blason Jemmapes
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Région
Wilaya
Daïra
Code postal 21300
Population 9275 hab. (1958)
Superficie
Densité hab./km²
Nom des habitants Jemmapois
Altitude
Point culminant
Coordonnées (long/lat) 7°06'19"E/36°44'22"N
Localisation


HHistoire.pngistoire de la commune

Présence turque

Algerie (Berbérie) 1515-1830.JPG 1515-1830 (Berbérie)

Présence française

Algerie1830-1962.JPG 1830-1962 Algérie


Centre créé en 1848 dans le département de Constantine arrondissement de Constantine. «à l'embranchement des routes à créer d'El Arrouch et de Philippeville à Bône».

Jemmapes : Du nom de la victoire de Jemmapes remporté sur les Autrichiens en 1792 en Belgique par le Général Dumouriez à la tête de l'Armée d'Afrique.

Les 851 colons recrutés à Paris pour peupler Jemmapes constituent le dixième convoi. Les hommes sont artisans ou boutiquiers mais nullement terriens. Seuls ou en famille, ils quittent la capitale le 12 novembre 1848.
Enfin, ils atteignent les terres riveraines de l'oued Fendeck, immense cuvette couronnée de djebels.

Leur campement a été installé par une compagnie du 8 ème de Ligne qui commande le capitaine Prosper Couston, directeur de la colonie. Hébergement précaire sous les guitounes, maigre rata, climat capricieux, fièvres et choléra morbus deviennent vite le lot quotidien de la fragile communauté.

Beaucoup vont mourir, dont le capitaine lui-même, noyé en traversant à cheval un oued grossi par les crues. Cinquante familles plus ou moins rescapées sont... «rapatriées» (déjà !). On comble les vides avec des volontaires mieux rompus aux travaux agricoles et aux rudesses du climat : Provençaux, Languedociens et Maltais, qui se mettent à défricher âprement leur morceau de terre.

La vie s'organise tant bien que mal. Chaque colon a théoriquement reçu1200 mètres carrés de lot urbain et 8 à 15 hectares de «terre arable». L'Armée fournit vivres, protection des lavandières et quinine. On ouvre un registre d'état-civil dès 1849, on trace des chemins, on élève des remparts, un four banal, des baraquements d'intendance et d'ambulance, on creuse des puits. Deux sœurs enseignent le rudiment scolaire et le catéchisme.

Jemmapes devient commissariat civil en 1857, avec 12 membres nommés. Les colons ont fini par quitter leurs baraques de planches pour occuper enfin des maisons en dur où la vie continue : on nait, on meurt, on se marie... souvent entre veufs, ce qui permet d'étendre le domaine initialement concédé et ne manque pas de poser de délicats problèmes de succession aux notaires et tabellions.

Après dix-neuf années d'existence Jemmapes est érigée en commune de plein exercice en 1867.

L'eau est amenée à Jemmapes depuis la lointaine source d'Ain Saiafa ; on construit des fontaines, une gendarmerie, une modeste mairie. Une église aussi, où peut officier le curé Auguste Estienne, dans un sanctuaire placé sous le patronnage de Spérat (ou Speratus), premier martyr chrétien d'Afrique, décapité à Carthage à la fin du II eme siècle avec ses onze compagnons scillitains.

Ainsi, après 36 années de genèse, peut-on considérer que la maturité est atteinte : indépendance municipale assurée, épidémies et maladies en régression, terre rationnellement travaillée, qui dispense ses richesses en céréales, agrumes, tabac, chênes-lièges, vignes, oliviers...

En 1903, le chemin de fer à voie étroite qui reliait depuis 1864 Bône aux mines el Hadid, est prolongée vers l'ouest jusqu'à la ligne ferrrovaire Constantine - Philippeville via le canton jemmapois.

Après la Grande Guerre, avec son cortège de misères et de dueils, on panse les plaies, on construit des écoles, une mosquée, une nouvelle Mairie.

  • Source : Extrait partiel de Jemmapes Revue PNHA n°54


Repère géographique.png Repères géographiques

cliquez sur la carte pour l'agrandir

Carte Michelin Jemmapes.jpg

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Familles notables.png Notables

Les Maires jusqu'en 1962

  • Antoinee d'Hesmivy (colonel)
  • Perney Ernest
  • Châtellain
  • Couvert
  • d'Hespel
  • Xuereb
  • d'Hespel
  • Willemin
  • Rochette
  • Di Scala
  • Antoni


Les Notaires

Les Curés

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

A partir de 1962 :

A.P.C (Assemblée Populaire et Communale dirigée par un Président)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

  • Amicale des Jemmapois - 7, rue Pierre girard - 75019 Paris - Tél : 01 34 15 91 50

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Jemmapes et son canton de Jean Benoit Revue n°54 PNHA -Editions du Grand Sud -34070 Montpellier

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)