Algérie - Guelma

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Guelma
Blason Guelma.jpg
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Région
Wilaya
Daïra
Code postal 24000
Population 20002 hab. (1958)
Superficie
Densité hab./km²
Nom des habitants Guelmois
Altitude
Point culminant
Coordonnées (long/lat) 7°26'E - 36°28'N
Localisation


HHistoire.pngistoire de la commune

Histoire ancienne

Théâtre romain
(reconstruit 1908)
  • Citadelle byzantine , et Ruines romaines de Calama (cirques, reste de citadelle, tombeaux, statues): un musée d'un grand intêret archéologique , est abrité dans le Théâtre romain reconstitué en 1908 (par les Français) sur les fondations.

Calama (Guelma) ville romaine batie sur l’emplacement d’une cité berbère. Patrie du célèbre Possidius biographe de Saint-Augustin. Vestiges romains importants dont un théâtre.

Présence turque

Algerie (Berbérie) 1515-1830.JPG 1515-1830 Berbérie

la Ghelma des arabes n'est qu'un amas de ruines antiques sur les quels de tristes et rares gourbis se disséminent ça et là entourés de leurs ordinaires immondices. Des chèvres faméliques et sauvages broutent une herbe rare.

Des enfants en haillons qui nous observent de loin prennent, affolés, la fuite en se cachant dans d'anciennes citernes romaines bâties là ,il y a des siècles, quand cette ville était à l'apogée de sa gloire et de sa resplendissance.

Ainsi, Guelma, est une ville Française construite par le Génie Militaire. Aucune trace de civilisation, de sédentarité des populations n'est apparente. Guelma n'est qu'un point d'eau pour les nomades de passage .


Présence française

Algerie1830-1962.JPG 1830-1962 Algérie

La ville est fondée par le Général Duvivier, près des ruines et décombres antiques sur lesquels des tentes et de rares gourbis déssiminés, formaient le Ghelma des Arabes.

En 1844, un plan relatif aux travaux de défense et aux alignements de la future ville est dressé. Le Génie construit un pont sur la Seybouse et le tracé de la route (sous la direction du capitaine Valette).

Le 20 janvier 1845, création d'un centre européen de 250 familles, annexée au camp militaire dans le département de Constantine; en 1851 commence l'administration civile.

Erigée en commune en 1858 , Guelma prend un rapide développement, la création d'un réseau d'eau potable et de rejet des égouts, l'arrivée du chemin de fer contribue à l'essor de cette cité naissante.

La ville moderne , depuis sa fondation relativement récente, étant donné le rôle exclusivement militaire qu'elle joua pendant la première période de la conquête, a pris, elle aussi, une grande extension qui la place immédiatement après Bône et Philippeville parmi les grandes sous-préfectures du département de Constantine. Son plan tracé au cordeau, ses vastes rues droites et longues, du centre desquelles la vue s'étend jusqu'à l'enceinte de la ville, et qui se coupent à angles rigoureusement droits, tout atteste l'origine militaire .

Le huitième de la commune est bordée de casernes militaires, environnées de logements d'officiers, de cantines, c'est presque une seconde ville dans la première.

Des forêts d'oliviers environnent Guelma dans toutes les directions et produisent une huile excellente. La vigne peut être cultivée avec profit, quoiqu'elle n'ait pas pris ici toute l'extension qu'on lui a donnée dans les régions de Bône et de Souk-Ahras. Les magnifiques carrières de marbres colorés de la Mahouna (à six kilomètres de la ville, au sud), deviendront aussi rapidement une des principales sources de richesses de Guelma. Les laines, l'huile, les blés et la pierre à bâtir, que l'on rencontre aux portes mêmes de la ville, sont les principaux débouchés offerts sur place par la nature à l'industrie locale. La ville, depuis quelques années, est éclairée à l'électricité. Une usine à vapeur, bien outillée, alimente l'éclairage public et celui des particuliers qui ont jugé à propos de recourir à ce nouveau système, dont la supériorité sur l'éclairage au gaz s'affirme chaque jour davantage et deviendra complète, quand l'emploi de l'électricité aura été vulgarisé par le bon marché du prix de revient.

Ecole d'agriculture

En 1922, la Station Expérimentale se transformait en Ferme-Ecole Expérimentale Indigène de Guelma et des bâtiments étaient aménagés pour recevoir une trentaine d'élèves internes.

En 1928, 1932 et en 1947, le domaine s'agrandissait de la propriété dite du "Bordj" d'une superficie de 38 ha, de la propriété Saïd de 90 ha, des anciens Docks Tramaloni, enfin, du jardin Saïd de 6 ha, ce dernier apportant, par son puits, un supplément d'eau pour les irrigations.

En 1947, la réorganisation de l'Enseignement Agricole en Algérie transforme la Ferme-Ecole Expérimentale Indigène de Guelma en une Ecole d'Agriculture. Par, ailleurs, donnant une suite favorable aux propositions formulées par le Conseil d'Administration de l'Etablissement, l'Administration Supérieure décide d'ouvrir l'accès de l'Ecole aux élèves européens.

L'Ecole d'Agriculture de Guelma a formé, depuis 1922, 30 promotions d'élèves, dont 333 ont obtenu le diplôme sanctionnant les études; ils se répartissent comme suit: 282 Musulmans et 51 Européens.

Les anciens élèves restent pour la plupart dans le département de Constantine: on les retrouve faisant valoir leurs terres et s'efforçant de se libérer des coutumes ancestrales, ou employés comme chefs de culture, ou gérants chez les propriétaires européens et musulmans.

Thermalisme

Guelma est réputée pour sa position stratégique, ses ressources thermales (ruines des thermes romains).

Après 1958, la commune est rattachée au nouveau département de Bône

Voir


Repère géographique.png Repères géographiques

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Carte Michelin Guelma.jpg

Démographie.png Démographie

Année
Nombre
-
-
1848
959
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

cliquez sur les cartes postales pour la agrandir
Hammam-Meskoutine Thermes naturels

Le Mariage arabe
Cascade d'Eau chaude


Voir

Hammam-Meskoutine- son charme et sa légende- site PNHA


Cliquez sur les photos pour les agrandir

Familles notables.png Notables

Les Maires jusqu'en 1962

  • Chautard .1873..../1874/....-1881/....1896/
  • Pozzi Pierre 1886/....
  • Mas Emile 1908/....
  • Panisse Louis..../1912
  • Joly C 1912/....
  • Cotoni 1927/....

Les Notaires

Les Curés

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

A partir de 1962 :

A.P.C (Assemblée Populaire et Communale dirigée par un Président)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Les cimetières

Guelma
A - Chrétien -Ce cimetière a beaucoup vieilli, envahi par les herbes et les ronces. Le gardien élève des moutons dans un enclos près de la conciergerie, et les lâche dans les lieux pour les nourrir. On ne constate pas de vandalisme particulier, ni de profanation. Si ce n'est la présence du bétail et ses inconvénients"... parmi nos sépultures ! Ce lieu pourrait être réhabilité par un nettoyage sérieux et une remise en état de quelques tombes.
Anciens de Guelma regroupez-vous, et faites le nécessaire pour sauver la mémoire et la dignité de vos ancêtres. L'ASCA est là, pour vous aider.
B-Juif -Cloaque insoutenable, devenu décharge publique d'ordures ménagères et industrielles voila le cimetière de Guelma ! Les tombes brisées, saccagées, sont abandonnées et livrées au bétail.
Ancienne communauté Israélite de Guelma, compagnons du Dernier .Devoir, sépharades vient au secours de ces lieux, par respect pour vos ancêtres.

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)