Algérie - Aïn Taya

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Aïn Taya
Informations
Pays Drapeau de l'Algérie    Algérie
Région
Wilaya Alger
Daïra Dar El Beïda
Code postal 35310
Population 5 674 hab. (1958)
Superficie
Densité hab./km²
Nom des habitants
Altitude
Point culminant 36 m
Coordonnées (long/lat) 3°17'13"E / 36°47'36"N
Localisation


HHistoire.pngistoire de la commune

Présence française

Algerie1830-1962.JPG

C'est sur un territoire de plus de 3000 hectares connu alors sous le nom de la Rassauta que naîtra en 1853, le village d'Aïn-Taya.
Ce lieu était à l'époque, une immense étendue de broussailles truffées de palmiers-nains et de fourrés, pratiquement inacessible à l'homme qui ne pouvait se frayer un passage qu'en suivant les traces des battues organisées contre les bêtes fauves de l'endroit.
Un projet de colonisation concernant cette région inhospitalière situé entre l'oued Hamiz à l'Ouest et l'oued Boudouaou à l'Est, fut présenté à l'administrationle 24 juillet 1847 par le Comte Eugène Guyot, directeur des Affaires civiles en Algérie. La situation n'était pas si mauvaise que cela puisque trois bonnes sources furent découvertes offrant des possibilités d'irrigation.
La fondation d'un village de 60 familles fut proposée pour Aïn-Taya avec deux annexes : Aïn-Beïda pour 10 familles (futur Suffren) et Aïn-Kahlà (futur Surcouf) pour 8 familles. Les 3 centres occupant une superficie de 1200 hectares.
Il fallut attendre 6 ans et le 30septembre 1853 pour que le Décret signé par Louis-Napoléon Bonaparte donne le feu vert pour l'occupation des terres.
Les premiers colons furent des émigrants des Îles Baléares, plus connus sous le surnom de Mahonnais ; ils venaient de faire leurs preuves 3 ans plutôt, en transformant le territoire voisin, plus à l'Ouest de Fort-de-l'Eau, en magnifiques jardins potagers, grâce à leur labeur et savoir-faire
Les noms typiques de ces valeureux pionniers dominent sur la liste des premiers concessionnaires de ces villages, accompagnés souvent d'un sobriquet pour les distinguer les uns des autres (c'était la coutume à Minorque).
A peine 8 mois plus,ces hardis pionniers avaient défriché 60 hectares et construit une trentaines d'habitations.
A la fin de [[1854}}, toutes les maisons étaient achevées et les plantations donnaient déjà des récoltes.
L'Administration traça quelques rues, construisit 3 fontaines et un lavoir, ouvrit des chemins entre les 3 sources et aménagea le premier canal d'irrigation.

Erigée en commune de plein exercice en 1870, Aïn-Taya posséde 1666 habitants à cette époque dont 594 français.
Elle devait sa prospérité à son agriculture mais devint très vite une station balnéaire très fréquentée, ses plages attirant les Algérois, séduit par la beauté et le climat.
Les constructions du début, maisonnettes rurales laissèrent place à des villas, des immeubles et des hotels-restaurants (Le Corail, le corsaire, le Dauphin, le Bougainvillier et le plus réputé le Tamaris)

  • Source : extrait partiel de la Revue PNHA

Repère géographique.png Repères géographiques

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les Maires jusqu'en 1962

Joseph GUYOT 1870-1878

Jean DABADIE 1879-1884

Casimir FABRE 1884-1891

Paul OUDAILLE 1891-1895

Désiré DULIN 1896-1898

Joseph CHABERT 1898-1904

Paul FABRE 1904-1910

Charles PELLEGRIN 1910-1919

Michel SINTES 1920-1935

Auguste ALLIER 1935-1945

Emile BERTONI 1945-1948 (DC)

Hector BUCHARDT (remplacant)

xxxxxx GARDEL 1949-1962

Les Notaires

Les Curés

Recherches généalogiques.png À savoir pour vos recherches généalogiques

Horaires d'ouverture de la mairie

A partir de 1962 :

A.P.C (assemblée Populaire Communale présidée par un Président)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Site PNHA - Histoire, photos , Amicale