Actes hors du commun de la Vendée

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour carte de France

Warning.png
Vous souhaitez ajouter un acte ? N'oubliez pas d'indiquer sa source et un lien vers l'image ou son numéro de page dans la visionneuse.
Ne sont pas acceptés : plusieurs mariages ou baptêmes sur un même acte, abjurations de la religion protestante, rectifications d'état civil, patronymes rares : ils sont trop nombreux.
Consultez le mode d'emploi, utilisez une page existante comme modèle puis cliquez ici pour modifier cette page, merci pour votre participation !


La Vendée ne dispose pas de permaliens : pour consulter les actes rendez-vous sur la page d'accueil de l'état civil, choisissez la commune et l'année puis tapez le numéro de l'image indiqué ci-dessous.
> Rechercher dans l'état civil

Ardelay

  • 1609 : Épidémie : du 9 mai au 28 juillet ont ét enterrés, grands et petits, 33 corps lesquels sont morts de la contagion.- Source :S 1609-1661, vue 16

Bouildroux

  • 1667 : le curé est un imposteur ! - Source : B 1615-1669, vue 130.

Cet homme qui signe Degennes, prieur de Bouildroux, ne l'a jamais été et il ne se trouvera pas de prise de possession.
C'était un moine d'Oyrvault qui le prétendait à cause le l'ordre dft aug et cela se prouve parce que le dit ... l'aurait dû tenir de luy
et par conséquent aurait dû être moine ce qui n'est pas étant un prêtre séculier.
Ceci peut être de conséquence pour la disme que les curés de Bazoges ... sur les tems de ce bénéfice situé dans leur paroisse.

  • 1715 : "Secrets admirables pour guérir les playes". - Source : BMS 1669-1674, vue 22.

Il faut recueillir en bonne saison, c'est à dire au tems des fleurs, les simples qui suivent
La millefeuille
La camomille
Le millepertuis; On peut l'obmettre
Laisser sécher séparément les dits simples à l'ombre puis les broyer séparément et les réduire en poudre.
Mettre autant de chacune des dites poudres ensemble avec autant de poudre de tabac à fumer et du meilleur
en sorte que le dit tabac n'excède pas le poix d'une portion des dits simples.
Diluer le tout avec du jus de joubarbe que le vulgaire appelle du bourbon en sorte qu'il fasse comme un onguent
pour appliquer aux playes.
Le tout en nature de poudre ainsi mellée aura presque le même effait

Chaillé-les-Marais

  • 1732 : Épizootie

Dans les commencemens de cette année il y a eu un peste sur
les bêtes à cornes qui les prenoit à la langue leur rongeoit et
leur fesoit tomber promptement si on n'y remédioit pas sur
le champs : on a fait en plusieurs plusieurs prières, pour obtenir
la délivrance de ce fléau de dieu; nous avons chanté
dans cette église pendant neuf jours une grand messe chaque
jour sur les dix heures du matin à laquelle assistoit le monde
en grande affluance et on s'est peu sentis, dans cette paroisse
de cette peste. dieu en soit à jamais bénis loüé et remercié
J.Toutant curé de Chaillé

Sur le sujet : voir l'article Les épizooties en France de 1700 à 1850. Inventaire clinique chez les bovins et les ovins . Le « glossanthrax » ou charbon de langue.

  • 1781 : Vol d'objet dans l'église, et récit des circonstances du vol. - Vues 62,63/090.
  • 1782 : Reconstitution des objets volés, par une quête. Et où l'on apprend que les voleurs ont été arrêtés et rompus vifs à Rennes, l'année 1783. - Vue 89/090.
  • 1783 : Voyage du curé à Rennes pour assister à l'exécution des voleurs. Et où l'on apprend le nom des voleurs, le témoignage des témoins du village et le déroulement du procès, le déroulement de l'exécution, ainsi qu'une copie de l'arrêt du Parlement de Bretagne. - Vues 30 à 37/089.

Chambretaud

  • 1750 : Baptême de Louise, fille d'une coureuse qui n'a ni feu ni lieu, que l'on m'a dit s'appeler Marguerite, et dont le père est inconnu.- Source BMS 1750, vue 5

Chavagnes-en-Pailliers

  • 1698 : À propos des vignes... + un dessin. - Source : AD BMS 1694-1708, vue 84.

Le 4è du mois de may en 1698 nos vignes furent toutes vendangées par le vendangeur de la colère de Dieu. Onques l'année avait été si prime.
Il ne s'est pas amassé un verre de vin en toute la paroisse ni un quarteron de pommes."
De La Vauguyon prêtre.
Vendangeur.jpg

Illustrations : le "Vendangeur", un puits, 3 dés

  • 1719 à 1728 :
    • 1719 : Cérémonie de réception des saintes reliques obtenues par la médiation de maître Jacques Rousseau, sculpteur du roy et maître académiste à l'Académie des arts à Paris, originaire de Chavagnes. - Source : BMS 1718-1732, vue 19.
    • 1720 : Installation de la croix du grand cimetière et recommandations pour son entretien. - Source : BMS 1718-1732, vue 30.
    • 1728 : Installation du tabernacle sur le grand autel avec la participation de plusieurs prêtres irlandais. - Source : BMS 1718-1732, vue 149.

Fontenay-le-Comte

  • 1658 : Enterrement d'un cœur signalé par un dessin en marge. - Source : S Notre-Dame 1633-1667, vue 74.

Le treizième (août) a été inhumé dans le chœur de cette église au premier pilier du costé de l'épistre le cœur du défunt haut et puissant messire Gabriel comte de Chateau Brient et lieutenant général au gouvernement de bas poitou décédé l'année pnte au chasteau de St Paul en parais.

  • 1696 : Don fait à l'église d'une image d'argent de Notre-Dame. - Source : BMS Notre-Dame 1693-1699, vue 261.
  • 1701 : Bénédiction le 20 septembre de la troisième cloche nommée Charles. - Source : BMS Notre-Dame 1699-1704, vue 169.
  • 1701 : Les trois grosses cloches ont été montées dans le clocher et on commencé à sonner le 20 octobre. - Source : BMS Notre-Dame 1699-1704, vue 174.
  • 1707 : le curé signe pour les témoins. - Source : BMS Notre-Dame 1704-1715, vue 150.

Plusieurs témoins on de claré ne savoir poin signé.
Nous nous sommes ofers de notre propre vollonté de signé pour eux.
Ce qui a paru leurs fair beaucoup de plaisir en si qua nous qui mourions da vie

  • 1724 : Inhumation d'une femme, Marie Brisson (religieuse ?) pieuse et généreuse décédée à l'âge de 88 ans et 9 mois en odeur de sainteté. Portrait en regard de son éloge funéraire. - Source : BMS Notre-Dame 1722-1724, vue 77.

Dessin MarieBRISSON 1724 Fontenay.png

La Bruffière

  • 1773 : "sépulture d'enfant très extraordinaire" - double enfant malformé et précisément décrit - il vaut mieux lire par soi-même. source AD85 - La Bruffière - RP BMS 1771-1778 - page 59/197

Le Gué-de-Velluire

  • 1748 : remède de santé. - Source : AC105, févr. 1745-mars 1750, vue 56/083.

Remède excellant pour guérir le mal des rains il faut
avoir de la moille de beuf avec du savon, et mailer de
l'eau de vie, et faire un mailange du tout ensemble et faire
cet onguent exellant, et bien s'en frotter les rains le soir
en se couchant et s'oindre d'une serviette bien chaudré avec
un linge ou un papier bien enfondus de cet onguent

Gré de veluires 1748.jpg

Mervent

  • 1771 : Inondations. - Source : BMS 1770-1780, vue 13.

Le vingt et un novembre de la présente année mille sept cent soixante dix les eaux sont venues à une telle hauteur qu'elles ont emporté tous les moulins de la rivière. L'eau a passé sur les toits des maisons. Il n'y a que celuy du Portal qui lui a résisté parce qu'il était neuf. La pluie a continué depuis le lendemain de la foire de Saint
Venant de Fontenay jusqu'au may 1771 : tous les jours il y a des nouveaux ... d'eau.
Les Loges de Fontenay ont été très endommagées. Il y a des maisons emportées tout à fait par les eaux,les autres maisons tombent tous les jours,les autres enfoncent
devant soi. Tout le pavé de l'église de Saint Jean a été culbuté et ... sans toucher aux meurs de l'église ny au cimetière qui y touche.
L'eau était de six pieds de hauteur dans les rues. On n'avait jamais vu ni entendu parler d'un tel déluge.
Je mets cet accident sous les ... de la postérité afin quon sen souvienne.

Mortagne-sur-Sèvre

  • 1754 : Baptême d'un nègre de 15 ans appartenant à M. Pierre Defontaine ... arrivé de St Domingue l'an dernier. - Source : BMS 1746-1755, vue 324.

Mouchamps

  • 1708 : Refus de sépulture ecclésiastique à plusieurs protestants. - Source : BMS 1700-1713, vue 113 et suivantes.
  • 1727 : Amende honorable en chemise du nommé Arnoux, prédicant pour avoir pris le nom de Jean François Cartier et avoir fait plusieurs mariages de religionnaires...condamné aux galères à perpétuité. - Source : BMS 1713-1729, vue 183.

Nailliers

  • 1746 : Liste d'achats chez un "quincailleur" de la grand'rue. - Source : AD BMS 1742-1747, vue 56.

6 assiettes, 4 grands plats, 2 salières, 4 chandeliers, 2 saladiers, 1 marmite, 1 grand pot etc.

Saint-Martin-Lars-en-Sainte-Hermine

  • 1718 à 1721 : diverses mentions. - Source : BMS 1712-1738, vue 27 (page de gauche).
    • 1718 : Échange entre le chapitre de Luçon et les habitants d'une petite maison, jardin et aire proches de l'église avec le cimetière trop éloigné. Le jardin sert de cimetière. Fonte de la grosse cloche de l'église.
    • 1719 : Construction de deux chambres, haute et basse, et d'un mur autour du jardin.
    • 1721 : La galerie de la cure est rétablie et augmentée.
  • 1719 : Premier enterrement dans le nouveau cimetière. - Source : BMS 1712-1738, vue 50 (dernier acte en bas à droite).
  • 1722 : Legs : un prêtre demeurant à Saint-Martin lègue des terres au curé et à ses successeurs en échange de messes pour lui et sa famille. - Source : BMS 1722-1738, vue 82.

Saint-Paul-en-Pareds

  • 1749 : Diverses listes. - Source : BMS 1749-1752.
    • Liste des prêtres et chapelains ayant habité aux Herbiers depuis 1600 et enterrés dans l'église. Vue 9.
    • Chapelles fondées dans l'église paroissiale de St Pierre des Herbiers présentées par le roy. Vue 11.
    • Chapelles de la paroisse d'Ardelay avec les noms des fondateurs et des curés. Vue 44.
    • Chapelles de l'abbaye de La Grainetière. Vue 45
    • Chapelles des paroisses de Saint-Mars-la-Réorthe, Saint-Prouant, Mouchamps, Rochetrejoux, Saint-Jouin-de-Marnes. Vue 47.
  • 1753 : Bénédiction du Tabernacle. - Source : BMS 1753, vue 11.

La Verrie

  • 1705 - Exécution d'un faux saunier. - Source : BMS 1672-1706, vue 276.

Le septième de juillet 1705 fut enterré, dans le cimetière des pauvres, Pierre Tournerie, aubergiste de Cholet, lequel fut tué dans ma paroisse par les gardes de Mortagne qui le trouvèrent chargé de sel.

Vouillé-les-Marais

  • 1709 - Source : AC304, 1709-janv. 1710.
Témoignage sur le fameux Grand hiver.

- Vue 2/12 :
Homme vivant de quelque aage qu'il soit de cent
ans et au dessus à ce qu'ils disent comme il y en a
dans la paroisse n'ont poin veû de froit si
aigu que celuy qui a fait cette présente année.
La rivière glacée a porter les chevaux chargés,
les bleds semés gellés, les vignes, les nohiers, et
plusieurs autres espèces d'arbre gellés comme s'ils
avoient passez au feu, les bords de la mer
glacez qui ont fait périr les moucles et une
infinité d'autres accidents arrivez par le froit
et en quinzes jours, le vin glacé dans les
bariques d'une epesseur prodigieuse.

grand froid et grandes neiges, les chevaux
passent la rivière au gué sur la glace.

- Vue 8/12 :
le bled est toujours cher le froment vaut quatres
cent francs, le gros bled deux cents francs et il
est à croire qu'il augmentera avant la St
Michel prochaine - Dieu surtout.

  • 1711 - Source : AC304, févr.1711-févr. 1723.

- Vues 3-4/152 : inondations.
Inondations de marois.

Le vingt trois du mois de Février on commença
à travailler au marois Gareaux ; le vingt six
il fallut abandonner le travail les eaux augmentant
incessament en sorte que les eaux passoient
partout au dessus des cintures et entr'autres proches
la cabane des Pompes où il se fit une coupe
et aprez celle là plusieurs qui eurent ausitost
couvert les marois Gareaux, des Ablettes, Sauvage,
L'Abbé, des Roches et générallement tout ce qu'il
y a de marois jusqu'à Marans, on avoit jamais
veu les eaux à la hauteur qu'elles ont esté
cette année présente, il y a cinquantes et
deux ans que le marois Gareaux inonda mais
il s'en falleu bien qu'elle fusse venue si haute
et si le marois de Taugon la ronde, le marois
de Vix n'eusse pas crevé comme ils ont fait
on tien que les eaux fussent venue jusqu'au
bourg, puisque non obstant toutes les coupes
qui sont dans touts les marois par lesquelles
il passe bien de l'eaux et qui devroient faire
diminuer ces mesmes eaux ayant beaucoup plus
de passage pour s'en aller à la mer ; cependant
elles ont estés plus de huict jours sans qu'on conneust
aucune diminution, et si par un bonheur extrême
ou un grâce particulière de Dieu le vent avoit
tourné haut les eaux n'auroit épargné aucun
marois et elles auroient surpris tout le monde
qui sans doute auroient esté noyez, eux et touts
leurs bestiaux.

en 1747 les eau ont esté presque ausi haut dans le
mesme mois. Le marois Gareau fut cependant sauvé.
Les blés ne furent poin endomagés ayant estés
couvers pendant huit jours mais les marois de Vix
Taugon ont estés perdu.

- Vues 7-8/152 : grêle.
Aujourd'huy seizième d'aoust 1711 il c'est
levé un orage qui a fait tombé pendant un gros
cart d'heure une si grosse grèle en si grande quantité
que la terre en a esté couverte pendant long
temps ; elle estoit communément grosse comme des noix
il y en avoit de plus grosse à ce qu'on dit qui a
tombé vers Le Sableaux, les arbres coupés, les fruicts
moulus, les chanvres, poix, mougettes, vingnes hachés
les raisins enfoncés en terres, les prez rouches,
et générallement tout mis en un estat à ne poin
servir, les vitres et tuilles des maisons brisées
en sorte qu'on ne se trouvoit pas mesme en surté
dans les maisons, jugez postérité de la frayeur de
ceux qui furent surpris en les champs

- Vue 11/152 : tremblement de terre, grêle, vent.
Je ne crois pas qu'il se soit jamais passé un
année si rude que celle de 1711 outre l'innondation
qui arriva au mois de Février il en est ancore survenu
une dans ce mois de décembre non pas à la vérité pour
nostre marois qui auroit arrivé sans doute si les
autres n'avoient crevé, outre cela il y a eu deux
ou trois tremblement de terre, une grèle qui tomba
au mois d'oust qui ravaga tout, des coups de
vent qui ont renversé arbres bâtiments et maisons
et qui a encore fait plus de fracas à la coste que
sur terre et cela au mois décembre, enfin jamais
on avoit veu tants de vimères dans une mesme
année, à Voüillé le dernier décembre 1711

  • septembre 1716 - Source : AC304, févr.1711-févr. 1723.

- Vue 54/152 : sécheresse.
La pluie continue à tomber qui commença
lundy dernier 15 après avoir fait la procession
dimanche pour ce subjet par ordre de mmr
l'évêque, de long temps on avoit vü une si grande
sècheresse depuis le mois de février il n'estoit
tombé de pluye et aucune part de nege