AURIOL Jacqueline

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


AURIOL Jacqueline.jpg

Jaqueline DOUET

par mariage Jacqueline AURIOL (1917-2000) : l’ambassadrice de l'industrie aéronautique française

Jaqueline DOUET poursuit des études supérieures d'histoire de l'art à l'École du Louvre.

Elle épouse Paul AURIOL (le fils du Président Vincent AURIOL) en 1938.

C’est son mari Paul, qui l’initie aux plaisirs de l’aviation. Elle suit des cours d'apprentissage sur un petit aérodrome et obtient en 1948 ses brevets de 1er et 2e degrés.

Entraînée successivement par Jacques ANDRE et Raymond GUILLAUME, pilote et instructeur de la célèbre patrouille d’Etampes. Elle découvrira la voltige.

Victime d’un grave accident d’hydravion et défigurée partiellement, il lui faudra une vingtaine d'opérations pour lui redonner peu à peu son vrai visage. Mais les séjours en cliniques ne l’empêchent pas de poursuivre sa passion pour l’aviation.

Fin 1950, elle obtient son brevet de pilote militaire, puis en 1951, le brevet américain de pilote d'hélicoptère.

A bord d’un Vampire V, elle atteint le record de vitesse sur 100 km en circuit fermé. La Française devient ainsi la femme la plus rapide du monde.

Elle établit successivement plusieurs records du monde sur Mystère 20 avec lequel elle parcourt 1 000 km à 819 km/h. De multiples décorations lui seront décernées notamment le Harmon Trophy américain ou le grand officier de la Légion d'honneur.

Jacqueline et Paul avaient divorcé avant de se remarier des années plus tard, en 1987.

  • Jaqueline AURIOL s'est éteinte le 11 février 2000 à l'âge de 82 ans.