ARLANDES François Laurent, marquis d'

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour Anneyron


Marquis François-Laurent d'ARLANDES (1742-1809)

Officier d'infanterie, capitaine aide-major puis major au régiment de Bourbonnais, aéronaute

Aîné de huit enfants
Fils de François D'ARLEMPDES et de Marguerite Charlotte Du PILHON

  • Né, le 25 septembre 1742 à Anneyron (Drôme) [1]
  • Décédé, le 1er mai 1809 à Anneyron (Drôme).

Quand arrive l’époque de la Terreur, il se réfugie dans sa gentilhommière dauphinoise pour échapper au couperet de la guillotine.

Privé de sa pension par le gouvernement révolutionnaire, ce célibataire sans descendance meurt d’une longue maladie, dans la misère, l’isolement et l’oubli de tous.

Un monument érigé sur l’aérodrome de Saint-Rambert-d’Albon (Drôme) honore sa mémoire.

Le premier survol de Paris

Le marquis François-Laurent d’ARLANDES et François PILÂTRE de ROZIER sont les premiers hommes volant de l’aéronautique mondiale pour avoir réussi à voler en montgolfière entre le parc du château de la Muette et la Butte aux Cailles, le 21 novembre 1783 à 13h54.

Experience Aerostatique faite au Chateau de la Muette 21 Nov.b 1783 en présence de Monseigneur le Dauphin et d'un grand nombre de personnes de distinction Mr. le Marquis d'Arlandes et Mr. Pilatre de Rosier étant montés dans la gallerie de cette superbe Machine s'est élevé a plus de 3 Milles pieds de hauteur ou elle a été a porté d'etre vue de tout Paris. Ces premiers voyageurs Aeriens ci dessus nommés après avoir traversé paris ont descendus tranquillement dans la Campagne du nouveau Boulevard vis-a-vis le Moulin Croulebarbe sans aucune incommodité (1783) [2]
Expérience du 21 novembre 1783 par le marquis François Laurent d'Arlandes et Pilâtre de Rozier. - Le procès-verbal est signé par le Duc de Polignac, le Duc de Guines, le Comte Polastron, le Comte de Vaudreuil, d'Hunaud, Benjamin Franklin, Faujas de Saint Fond, Delisle, Leroy, de l'Académie des sciences [3]

Ce premier survol de Paris fut autorisé par Louis XVI grâce à l'intervention de Yolande de Polastron, épouse du duc Jules-Armand de Polignac.

Il avait connu Joseph Montgolfier au collège des Jésuites de Tournon. Jeune, il s'était essayé au parachutisme depuis une tour. En 1782, il faillit mourir en sautant d'une carrière de Montmartre. [4]

L'année suivante, il fait le projet de traverser le détroit du Pas-de-Calais en ballon, mais la tentative n'a pas lieu.

Référence.png Notes et références

  1. (AD de la Drôme en ligne 5Mi 132/R10 vue 129/144)
  2. Bibliothèque nationale, Cabinet des Estampes, Ib-1 à Ib-4 / Gilbert Mondin - [Recueil. Histoire des Ballons]. [Tome I] Notice n° : FRBNF42082474
  3. Inventaire analytique du recueil "Histoire des ballons" : Bibliothèque nationale, Cabinet des Estampes - Extrait du Journal du 21 novembre 1783 [Image fixe] : [estampe] / [dessin] L. Campion
  4. Geneanet: Arbre de Jacques CHANIS