95422 - Montgeroult

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Montgeroult
95422 - Montgeroult - blason.jpg
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Région (+) Région - Blason - Ile-de-France.png    Île-de-France
Département 95 - Blason - Val d Oise.png    Val-d'Oise
Métropole
Canton

Blason en attente.png   95-27   Vigny (Ancien canton)

Code INSEE 95422
Code postal 95650
Population 416 hab. (2011)
Nom des habitants Montgeroldiens Montgéroldiennes
Superficie 497 hectares
Densité 70 hab./km²
Altitude Moyenne 85 m (mini 40m) ( Maxi 101 m)
Point culminant
Coordonnées
géographiques
° / ° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Situé sur le territoire des Vélocasses, Tribu Celte ayant donné son nom au VEXIN, MONTGEROULT a gardé quelques traces de ces peuples ; Le lieu-dit " La Haute Borne" rappelle qu’il y eut en cet endroit un monolithe gaulois et l’on trouve sur le territoire de nombreux silex taillés.
D’après ses différents noms au cours des siècles : MONS GERULFI, MONS GERULDI, MONGEROL, MONTGEROIL au XIIIème siècle, MONGEROULD au XIVe siècle, ce fut un guerrier Franc nommé GEROLD qui donna son nom au village.
Historiquement, MONTGEROULT était compris dans le Vexin français et appartint à l’Abbaye de Saint Denis. Les Bénédictins étaient établis à MONTGEROULT depuis au moins le XI ème siècle. Ils y fondèrent un monastère, et durent avoir une grande part dans la mise en culture du pays. Parmi les abbés de Saint Denis, Seigneurs de MONTGEROULT, il faut citer SUGER qui gouverna la FRANCE au XII ème siècle. C’est lui qui fit construire une chapelle, base de l’église actuelle.
Il a d’autre part arraché le village à l’oppression des bandits de haute volée tels que THIBAUD DE FREMECOURT dit Le Loup. Il réprima les rapines et donna aux cultivateurs une sécurité inconnue en ces temps de désordre.
En 1227 la limite des territoires de MONTGEROULT et de COURCELLES n’était pas fixée et était source de contestations entre HUGUES de MARINES Seigneur de COURCELLES et PIERRE d’AUTEUIL Abbé de Saint Denis ; ils se soumirent à l’arbitrage de THIBAUD Seigneur de CORMEILLES, qui rendit le jugement suivant :
"La moitié de la rivière et du pont qui se trouvent vers MONTGEROULT, avec la justice et la pêche, appartiendra à l’Abbé de Saint Denis, l’autre moitié au Seigneur de COURCELLES dans toute l’étendue de sa terre. Le curage de fonds et rivages appartient aux habitants de COURCELLES et MONTGEROULT qui s’engagent sur la foi du serment, à le faire à frais communs, sans que HUGUES de MARINES ou ses héritiers puissent s’y opposer "  ; D'où l’origine du proverbe " Entre COURCELLES et MONTGEROULT il n’y a pas de quoi planter un chou ".
C’est à cette époque, 1229, que Les Prés des Vaux ou des Veaux devinrent propriété indivise entre ABLEIGES, COURCELLES et MONTGEROULT ceci jusqu’en 1838. Les habitants des trois villages ayant eu querelle avec les moines au sujet du partage d’un domaine commun ceux-ci les excommunièrent ; Ils en appelèrent au Pape qui fit juger le fait par des gens d’église qui donnèrent tort aux moines qui durent leur laisser un territoire pour y faire paître leurs veaux. Il leur donnait aussi l’usage du chemin de 15 pieds qui longe la Viosne depuis le moulin jusqu’au Prés des Vaux qui portait le nom de " Chemin des Anes ".
Les Moines avaient une maison " Le MOUTIER " qui se trouvait à l’emplacement du Château. Ils avaient " TOUTE JUSTICE " sur leur territoire, celle-ci s’exécutait au lieu-dit " La Justice " qui se trouve à droite du bois de Saint Denis et le chemin d’accès est encore appelé Chemin de la Justice. Là s’élevaient trois fourches patibulaires et le carcan.
En 1599 les Moines s’étant ruinés, vendirent leur Seigneurie à JEAN DE DONON, lié à la famille De Longueval, qui, lorsqu'il était à MONTGEROULT, résidait en l’Hôtel de Marbre qui doit son nom d’être construit avec une sorte de marbre tiré du sous-sol de la région et qui est la ferme située rue du Vieux Colombier.



Un colombier en forme de tour domine la ferme ; à l'intérieur, pivotant autour d'un pilier central, une haute échelle mobile permet la visite des boulins où nichent les pigeons


Façade

La grange qui se trouve en face de la ferme fut la " Grange de Champart " qui servait avant la Révolution à engranger le Champart qui représentait de 9 à 14 gerbes pour cent récoltées par les paysans.
C’est lui qui fit construire le Château, de pur style LOUIS XIII de 1609 à 1640.
Son fils JEAN-MEDERIC DE DONON vendit ses terres à ses créanciers et le 21 janvier 1683 ANTOINE LE FERON acquit la seigneurie pour 105.000 livres. Son fils CLAUDE LE FERON vendit le 17 octobre 1701 ses terres à LOUIS CHEVALIER Président de la Haute Cour du Parlement pour 135.000 livres.
En 1707 il fit construire les communs du Château, ayant été mis en possession, par Acte d’Assemblée des habitants de MONTGEROULT, de la rue qui allait directement de la Place de l’Orme au porche de l’église, à charge d’en rendre une autre, actuellement la Rue Neuve.
Son fils LOUIS II vendit le 9 mai 1750 ses terres à JACQUES GAULTIER Ecuyer du Roi, sa famille appartenait à la riche bourgeoisie commerçante de PARIS. La tradition locale atteste que le seigneur employait pour s’agrandir, des moyens plus ou moins amoraux : le propriétaire, attiré au château, grisé et retenu des jours entiers, n’en sortait qu’après avoir signé le contrat de vente de son héritage. A sa mort son fils ANDRE GAULTIER reçut la seigneurie de MONTGEROULT et s’en déclara aussitôt Marquis. Il épousa Hélène de NERVO dont l’histoire offre un vif intérêt.
La Marquise de MONTGEROULT était douée d’un talent incomparable pour la musique, elle fut l’une des premières à jouer du piano qui venait de remplacer le clavecin dans les salons des grandes familles. Liée d’une amitié pure et durable avec le violoniste VIOTTI, ils se faisaient souvent entendre ensemble.
En 1792 Madame de MONTGEROULT fut enfermée à la Conciergerie et n’eut la vie sauve qu’en jouant la Marseillaise devant le Comité de Salut Public. Son mari participant à une expédition en Italie visant à sauver MARIE-ANTOINETTE de la guillotine, fut arrêté par les Autrichiens avec les autres hommes de l’expédition. Le Marquis de MONTGEROULT mourra en septembre 1793 dans les cachots de Mantou. Echappant par miracle à la destruction révolutionnaire, le Château fut mis en vente comme Bien National et acheté par Monsieur de la TOUR de SCORAILLE, celui-ci devait se présenter tous les jours à la Mairie de MONTGEROULT pendant la période révolutionnaire. Vendu en 1813 à Monsieur TRUFFAUT Meunier et Maire de PONTOISE qui l’utilisa pour stocker de la farine et enfin par Monsieur Albert DE BRAY, originaire de Normandie dont la famille possède toujours le Château.
Jusqu’à la fin du XVIIe siècle peu d’éléments nous permettent de retracer la vie des habitants de MONTGEROULT, seuls les TERRIERS que possède la Mairie de MONTGEROULT, dont le plus ancien est le Terrier de LONGUEVAL datant de 1565, nous font retrouver les noms de certaines familles vivant encore à MONTGEROULT ou dans les environs : CAFFIN, DUBRAY, FILLETTE, FLANET, LANDRIN, SORET ..., et les différents métiers exercés par ses habitants : Manouvriers, laboureurs, vignerons, tailleurs de pierre, charpentiers, tailleurs d’habits, notaire gardenotte, chirurgiens, tisserands, ainsi que les différents matériaux utilisés pour la construction des habitations.


Armes de la Famille de LONGUEVAL ( d’après la page de garde du terrier De LONGUEVAL) Daté d'avant 1581. La famille de Longueval, Seigneur de D

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : ....
  • Arrondissement - 1801-.... : ....
  • Canton - 1801-.... : ....
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année
Nombre
1793
284
1800
233
1806
243
1821
265
1831
278
1836
264
1841
260
1846
244
1851
220
1856
222
Année
Nombre
1861
223
1866
244
1872
231
1876
280
1881
300
1886
277
1891
297
1896
280
1901
303
1906
302
Année
Nombre
1911
306
1921
292
1926
270
1931
319
1936
283
1946
197
1954
310
1962
314
1968
332
1975
316
Année
Nombre
1982
297
1990
347
1999
411
2006
423
2011
416
2016
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Cfr: Cassini & INSEE 2006 & INSEE 2011

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Olivier RIANT 1946- 1971 SE  
Henri LE ROUZIC 1971 - 1989 DVD  
Bernard TOUBLANC 1989 - 2008 DVD  
Alain MATEOS 2008 - (2020) SE  
- -  

Cfr: Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - 9h00 à 12h30 - - - - 10h00 à 12h00 -
Après-midi -13h30 à 19h30 - -13h30 à 17h30 - - 13h30 à 18h00 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Rue de la vallée -

Tél : 01 34 42 71 19 - Fax : 01 34 42 12 82

Courriel : mairie-de-montgeroult@wanadoo.fr

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Des minutes sont consutables aux Archives Nationales 1631-1740 : 60 AP 17-19

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références