95370 - Marines

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Marines
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Région (+) Région - Blason - Ile-de-France.png    Île-de-France
Département 95 - Blason - Val d Oise.png    Val-d'Oise
Métropole
Canton
Code INSEE 95370
Code postal
Population 2495 hab. (1990)
Nom des habitants
Superficie hectares
Densité 302 hab./km²
Altitude Mini:
Point culminant
Coordonnées
géographiques
° / ° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
Marinois(es)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


HHistoire.pngistoire de la commune

Héraldique

Histoire administrative

Patrimoine.png Patrimoine

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année
Nombre
1794
-
1800
-
1806
-
1820
-
1831
-
1836
-
1841
-
1846
-
1851
-
1856
-
Année
Nombre
1861
-
1866
-
1872
-
1876
-
1881
-
1886
-
1891
-
1896
-
1901
-
1906
-
Année
Nombre
1911
-
1921
-
1926
-
1931
-
1936
-
1946
-
1954
-
1962
-
1968
-
1975
-
Année
Nombre
1982
-
1990
-
1999
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Cf. : [Cassini], INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
- - -  
Alexandre Louis PEYRON 1850... Docteur en médecine. Epoux de Françoise Julienne LACORDAIRE. Père et mère de Alexandre Louis François PEYRON (voir Légion d'Honneur).  
- - -  
- - -  
- 2001-2008 -  
- 2008-(2014) - [ Photo]  
- - -  

Cfr [ Mairesgenweb]

( N.D.L.R. Voir sur le site Mairesgenweb )

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Alexandre Louis François PEYRON 21 juin 1823
Marines
9 janvier 1892
Paris
Grand croix de la Légion d'honneur le 20/10/1887, Grand officier le 05/07/1882, Commandeur le 23/10/1871, Officier le 25/07/1864, Chevalier le 15/09/1854. Vice-Amiral, préfet maritime, ministre de la Marine et des Colonies, questeur au Sénat (1884-1892). Médaille Militaire le 05/07/1888. École Navale, aspirant de 2e classe le 01/09/1841, il franchira tous les grades jusqu'à celui de vice-amiral (24/02/1881). Au 05/07/1882, il totalise 42 ans 8 mois et 4 jours de services effectifs, dont 28 ans 7 mois et 22 jours de services à la mer (32 ans de services à la mer en comptant les campagnes de guerre). Mis à la retraite le 21/06/1888. Fils de Alexandre Louis, docteur en médecine, Maire de Marines (1850), né à Volonne, Alpes-de-Haute-Provence, et de Françoise Julienne LACORDAIRE (° ca. 1803). Voir note en bas de page ci-après.  
- - -  
- - -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : -

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Note

  • Note concernant le vice-amiral PEYRON :

Alexandre Louis François PEYRON était né le 21 juin 1823 à Marines (Seine-et-Oise). Il entra à l'Ecole navale en 1839, et son premier grand voyage fut une campagne autour du monde. Il assista, sous les ordres du contre-amiral Du Petit-Thouars, à la prise de possession des îles Marquises et revint par le cap de Bonne-Espérance, quatre ans après avoir quitté son pays. Il servit pendant quelque temps dans le Levant et devint lieutenant de vaisseau. L'attaque de Bomarsund lui valut la croix de chevalier de la Légion d'honneur et lui fit obtenir, au mois d'avril de l'année suivante, au retour d'un voyage en Crimée, le commandement de la canonnière la Sainte-Barbe, avec laquelle il prit part au bombardement de Sweaborg. On l'envoya, en 1856, à la Guyane, avec l'aviso le Rapide. Ce séjour fut pénible. Il échappa à une épidémie de la fièvre jaune. Envoyé en Cochinchine, il commandant la canonnière n°18, à bord de laquelle le capitaine de frégate Bourdais fut tué, le 10 août 1861, lors de l'affaire de Mytho. Revenu en France, il reçut, quelque temps après, l'ordre de se rendre à la Vera-Cruz, pour y prendre la direction du service de la Marine et le commandement du fort de Saint-Jean-d'Uloa. Il y demeura trois ans. Ce fut à lui qu'échut, le 15 juillet 1866, la mission de conduire à bord du paquebot qui allait la ramener en France, l'impératrice Charlotte. Dix mois après, il repartait en campagne vers l'océan Pacifique. Il ne vit pas la guerre de 1870. Il ne revint en France qu'à la fin de l'année 1874 pour prendre, dans l'escadre d'évolutions, le commandement de la corvette le Sané. Bientôt il devenait chef d'état-major du commandement en chef de l'escadre, le vice-amiral Jauréguiberry.

Appelé à Paris, dans le courant de l'année 1883, par M. Jules Ferry, pour y prendre le portefeuille de la Marine, il le conserva jusqu'au 6 avril 1885. C'est pendant la durée de son ministère que fut fait le principal effort de la lutte engagée au Tonkin; il eut l'initiative de la plupart des mesures navales qui durent être prises. Après la chute du Cabinet Ferry, l'amiral Peyron prit le commandement en chef de l'escadre d'évolutions et passa au cadre de réserve en 1888. Il était questeur au Sénat.

La Petite Revue, 5e année, 1er semestre, n°4, 1892, p.50.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références