95323 - Jouy-le-Moutier

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Jouy-le-Moutier
Blason de Jouy-le-Moutier
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Région (+) Région - Blason - Ile-de-France.png    Île-de-France
Département 95 - Blason - Val d Oise.png    Val-d'Oise
Métropole
Canton Blason Jouy-le-Moutier-95323.png   95-39   Hautil
Code INSEE 95323
Code postal 95280
Population 18230 habitants hab. (2003)
Nom des habitants Les jocassiens
Superficie 172,5 hectares
Densité 2437 hab./km²
Altitude 65m
Point culminant 175 m
Coordonnées
géographiques
49.0167° / 2.0333° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

L’isolement du village

Jouy-le-Moutier-image.jpg
Le Village est isolé jusqu’en 1850 : le relief est largement responsable de cet isolement. Il n’y aucun accès facile vers les plateaux du Vexin.

La présence de la butte de l’Hautil, dont la table boisée culmine à 180 m NGF, barre le passage vers les villages du Vexin.
L’Oise est une voie de communication vers Paris mais seulement au départ de Pontoise et d’Andrésy. Pour Jouy-le-Moutier, elle gêna au contraire les relations à courtes distances qui caractérisaient l’ancienne économie. Les grands axes ont donc évité la commune qui ne ressent guère, jusque vers 1850, les influences urbaines de Paris, Poissy et Pontoise.

Jouy, village viticole

Le vignoble était un élément important dans l’économie du village. C’est lui qui modèle le paysage, le village et les mentalités jusqu’au XIXème siècle.
L’habitat est concentré en une série de petits hameaux d’une centaine d’habitants chacun. Les maisons rurales se pressent au flanc du coteau, assises sur le calcaire lutétien tandis que l’affleurement de sable est utilisé par la route.
Les murs et les clos de vignes sont constitués d’une terre jaune qui s’effrite. Les murs de pierre existent dans la partie la moins ancienne. On distingue deux types de construction : les maisons de pierre qui ont une cour fermée et une organisation adaptée à la polyculture et la " maison bloc ", en hauteur, plus répandue, caractéristique de la société vigneronne.
Le parcellaire est très morcelé et complexe du fait de la polyculture et de la surcharge démographique fréquente. Nombre de parcelles sont closes de mur. Ce type de parcellaire est responsable d’une forte inertie.
On assiste à une période d’expansion démographique au XVIIIème siècle. En 1790, la population de Jouy-le-Moutier compte 880 habitants. Elle n’atteindra plus ce chiffre avant 1950. On ne constate pratiquement pas d’exode ni d’immigration. Les influences urbaines demeurent insignifiantes jusque vers 1850, période à partir de laquelle on constate un exode rural non négligeable puis, dès 1880 une forte immigration.
En effet, sous le Second Empire, les chemins ruraux, bourbiers impraticables à la moindre pluie, font l’objet de grands travaux. Le pont suspendu de Neuville est construit en 1839. A partir de 1900, le chemin de fer, dont on attend beaucoup, est installé. Mais c’est finalement l’automobile qui porte la responsabilité de la transformation contemporaine. On assiste à la modernisation de la polyculture et surtout à un changement dans la structure démographique.

L'église

Joyau du patrimoine,l'église de Jouy-le-Moutier est classée monument historique depuis 1902. Plus qu'une œuvre architecturale réussie, elle est l'expression du talent de nos ancêtres bâtisseurs.
Ce monument, symbole de la commune, garde dans sa construction, dans ses murs, dans son sous-sol, les traces des événements heureux ou malheureux vécus par les habitants au cours des siècles passés ; les reliques, les sépultures et les fondations des édifices précédents sont là pour en témoigner. L'étude de l'histoire des seigneurs locaux permet de mieux comprendre le contexte historique des différentes phases de construction de l'église.

  • Le chemin de croix restauré

Fortement endommagé par les années et l'humidité, le chemin de croix de l'église de Jouy-le-Moutier, réalisé en 1930 par Henri Marret a bénéficié d'une restauration en 2003. Corinne Prévost, conservateur restaurateur a mené ce chantier en s'interdisant toute interprétation de l'œuvre lorsqu'aucun élément ne permettait de restituer les couleurs.

  • Des fouilles archéologiques : deux archéologues ont dirigé, en 1993, une campagne de fouilles de sept semaines.

L'église Notre-Dame de la Visitation - Saint Leu a fait l'objet d'une attention toute particulière lorsque la commune a décidé de restaurer le dallage et d'installer un chauffage par le sol. Des sondages préliminaires réalisés par les Monuments historiques ont montré l'intérêt à réaliser à cette occasion une intervention sur le site.
Deux archéologues employés par la mairie de Jouy-le-Moutier ont dirigé, en 1993, des fouilles, aidés par des bénévoles du Laboratoire d'Archéologie du Centre Culturel François Villon d'Enghien-les-Bains, de la section ermontoise des Jeunesses Préhistoriques et Géologiques de France, et de la commune de Jouy-le-Moutier.
Ces recherches ont permis de mettre en évidence l'existence d'au moins six édifices antérieurs à l'actuel. On trouve notamment deux stèles funéraires, un vase funéraire, douze monnaies, et des éléments architecturaux. Les sépultures découvertes en place étaient au nombre de 60, et environ 70 autres individus ont été dénombrés dans les remblais.

Démographie.png Démographie

Année
Nombre
1793
919
1800
842
1806
794
1821
762
1831
779
1836
776
1841
790
1846
772
1851
728
1856
732
Année
Nombre
1861
766
1866
713
1872
697
1876
676
1881
627
1886
671
1891
669
1896
688
1901
731
1906
726
Année
Nombre
1911
711
1921
632
1926
721
1931
751
1936
717
1946
678
1954
767
1962
954
1968
1 107
1975
1 204
Année
Nombre
1982
6 557
1990
16 910
1999
17 804
2006
17 102
2011
16 376
2016
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Source : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Repère géographique.png Repères géographiques

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Octave TREHEUX 1965 - 1971  
Georges AJOUX 1971 - 1977  
Gabriel LAINÉ 1977 - 2008  
Gilbert MARSAC 2008 - (2014)  
- -  

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : -

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Les actes civils s'obtiennent à la mairie annexe, 9 allée de Jouy - tél : 01 34 43 53 25

La mairie annexe est ouverte :

  • les lundi, mardi et vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00
  • le mercredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h30
  • le jeudi de 13h30 à 18h00
  • le samedi de 8h30 à 12h00


Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur GeneaWiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie GeneaWiki.