93008 - Bobigny

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Bobigny
Blason Bobigny-93008.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 93 - Blason - Seine-Saint-Denis.png    Seine-Saint-Denis
Arrondissement Blason Bobigny-93008.png    Bobigny (Préf.)
Métropole Grand Paris
Canton

Blason Bobigny-93008.png   93-07   Bobigny (Ancien canton)

Code INSEE 93008
Code postal 93000
Population 48 156 habitants (2009)
Nom des habitants Balbyniens, Balbyniennes
Superficie 6 77 hectares
Densité 6 511 hab./km²
Altitude Mini: 39 m
Point culminant 57 m
Coordonnées
géographiques
48.9106° / 2.4397° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
93008 - Bobigny carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Bobigny est une commune française située dans le département de la Seine-Saint-Denis, dont elle est la préfecture. Ses habitants sont appelés les Balbyniens. Bobigny tire son nom de Balbinius, nom d'un ancien général romain qui créa une villa dans l'ancienne forêt de Bondy. Le nom a évolué en Balbiniacum puis en Baubigny, enfin en Bobigny.

HHistoire.pngistoire de la commune

Quelques dates :

  • En 700, Bobigny est mentionnée dans le testament de la dame Erminéthrude, qui lègue à son fils la moitié des troupeaux et des instruments aratoires qu'elle y possédait.
  • En 1789, Bobigny devient une petite commune de deux-cents âmes, vivant essentiellement de la culture céréalière.
  • En 1870, lors du siège de Paris, la commune est entièrement détruite. La population se réfugie à Paris, alors que les Prussiens envahissent les ruines du village.
  • En 1841, la commune (alors orthographiée Baubigny) est ainsi décrite « À peu de distance de Bondy, on trouve dans une plaine, près du canal de l'Ourcq, le village de Baubigny » , d'une origine fort ancienne, puisqu'il est mentionné en même temps que Bondy, sous le nom de Babiniacum, dans la charte de l'an 700 que j'ai déjà citée.
  • En 1920, l'usine Meccano s'installe rue Henri-Barbusse (route des Petits Ponts) ; en 1951, elle peut produire plus de 500 000 coffrets de Meccano par jour.
  • En 1933, Bobigny devient célèbre pour la haute tour des ateliers de fabrication du journal L'Illustration, installés au milieu des champs cultivés.
  • En 1954, Georges Candilis construit la cité Emmaüs de l'Étoile.
  • En 1957, l'architecte Émile Aillaud se voit confier la réalisation de la cité de l'Abreuvoir sur le territoire de Bobigny.
  • En 1958, Charles-Gustave Stoskopf, Arthur Heaume et Alexandre Persitz réalisent la cité du Pont-de-Pierre.

Héraldique

D'or au sautoir de gueules chargé en cœur d'un écusson d'azur à la corbeille emplie de fleurs et de fruits d'argent et sommée de sept épis de blé du même

Repère géographique.png Repères géographiques

Communes limitrophes : Bondy (à l’est), Drancy (au nord), La Courneuve (au nord-ouest), Noisy-le-Sec et Romainville (au sud), Pantin (à l’ouest)

Patrimoine.png Patrimoine

L'hôpital Avicenne

Photo J. GALICHON - Le portail

Il a été inauguré le 22 mars 1935 sous le nom d'Hôpital franco-musulman de Paris. Il était alors réservé aux patients musulmans de la capitale et du département de la Seine. L'hôpital était placé sous l'autorité de la préfecture de police de Paris et rattaché au Service de surveillance et de protection des indigènes nord-africains (SSPINA). Dans les premiers temps, tous les musulmans présents dans les autres hôpitaux parisiens y sont emmenés de force en car de police. Adolphe Gerolami, ancien administrateur principal des communes mixtes d’Algérie qui dirigeait ce service, fut le premier directeur de l’hôpital franco-musulman et de l’école d’infirmières (nommé en 1932). Hôpital pavillonnaire conçu par les architectes Maurice Mantout (architecte de la Grande Mosquée de Paris) et Léon Azéma, il prend place dans un parc de huit hectares. Il est rattaché à l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris en 1961.

Plan de l'hopital


Ancienne Gare de déportation de Bobigny

Photo J. GALICHON - Le bâtiment voyageurs

D'août 1941 à août 1944, la cité de la Muette à Drancy devient le camp d'internement de Drancy, principal lieu de départ de la France vers les camps d'extermination nazis. Plus de huit Juifs déportés de France sur dix passent par le camp de Drancy pendant la Seconde Guerre mondiale.


Pictos recherche.png Voir la page spéciale sur La gare de Bobigny


L'imprimerie de l'Illustration

Photo J. GALICHON - Vue d'ensemble

La revue "L'Illustration" fondée en 1843, emporte un grand succès auprès du public grâce à l'idée originale de son créateur qui insert de nombreuses illustrations, croquis et photographies afin d'agrémenter les reportages et les enquêtes. Moins d'un siècle plus tard, au début des années 1930, le journal tire à plus de 200 000 exemplaires. Il faut impérativement s'agrandir et se moderniser. Les bureaux parisiens de la rue Saint-Georges sont conservés, mais le directeur de l'hebdomadaire acquiert, en 1931, trente hectares de terrains maraîchers à Bobigny, sur le site de la Vache-à-l'aise, pour y construire sa nouvelle imprimerie.

L'usine, proche du Mouvement Moderne, composée d'un grand bâtiment de trois étages aux longues façades horizontales de 141 mètres de long et 90 mètres de large, percées de larges ouvertures permettant l'entrée de la lumière, s'organise autour d'une cour-jardin et d'une cour couverte de sheds. Une tour de huit étages, haute de 64 mètres et surmontée d'une horloge, est construite à l'angle sud du bâtiment. Son dernier étage contient un réservoir d'eau de 350 mètres cube alimenté par un forage souterrain, destiné aux sanitaires et à la sécurité incendie de l'usine. L'usine possède sa propre centrale électrique et, la nuit, quatre grands projecteurs éclairant les cadrans de l'horloge valent à la tour le surnom de « phare de Bobigny ».

L'imprimerie arrête de fonctionner en 1971. Après avoir servi d'entrepôts à la SET, une société de transport, les locaux sont abandonnés. La Ville de Bobigny les rachète en 1990 et les cède au franc symbolique à l'Université Paris-XIII. En 1998 commence la réhabilitation du lieu, par les architectes Paul Chemetov et Borja Huidobro, et les premiers étudiants s'y installent dès l'année suivante.

Quelques photos

Bourse Départementale du Travail de la Seine Saint Denis

Photo J. GALICHON - L'entrée

Envisagée dès 1967, la bourse du travail de la Seine Saint Denis fut votée par le conseil général en mai 1972. Oscar Niemeyer fut choisi comme architecte (il venait d'achever le siège du PC à Paris).


Pictos recherche.png Voir la page spéciale dédiée au site


Autres lieux

  • Le cimetière musulman (inscrit à l'inventaire des Monuments historiques)
  • L'église Saint-André (des trois églises bâties au long des siècles, toutes ont été détruites. La dernière l'a été en 1980 pour céder sa place à l'église actuelle, dessinée par Marius Depont)

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

Décès :

  • Amélie Marguerite BADEL, danseuse sous le nom de RIGOLBOCHE, née à Nancy (Meurthe-et-Moselle) le 13 juin 1842, décédée le 1er février 1920
  • Roger COGGIO, acteur metteur en scène né à Lyon (Rhône) le 11 mars 1934, décédé le 22 octobre 2001
  • Gil DELAMARE de la VILLENAISE de CHENEVARIN, ses vrais prénoms étant Gilbert-Yves, acteur cascadeur né à Paris le 14 octobre 1924, décédé en réalisant une cascade le 31 mai 1966

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 260 257 278 231 316 333 351 353 370 363
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 561 910 889 972 1 173 1 335 1 540 1 678 1 946 2 438
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 660 6 727 11 412 17 370 17 676 16 547 18 521 37 010 39 453 43 125
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 42 723 44 659 44 118 47 806 47 224 52 337 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2014.

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Pierre MONGROLLE 1792 - 1793 -  
Jean Baptiste Louis FECHOZ 1793 - 1794 -  
Pierre René CLEMENT 1794 - 1795 -  
Pierre MONGROLLE 1795 - 1813 -  
Pierre François MONGROLLE 1813 - 1846 -  
Louis François Toussaint TOURLY 1846 - 1867 -  
Auguste Hippolyte JOLLIN 1867 - 1874 -  
Jean Hippolyte MERIE 1874 -1881 -  
Pierre Louis EVIN 1881 - 1881 -  
Louis SENEQUE 1881 - 1884 -  
Antoine Hippolyte BOYER 1884 - 1908 -  
Jean Baptiste JACQUELOT 1908 - 1910 -  
Michel Marie MONTIGNY 1910 - 1914 -  
Edme Auguste BOUDIER 1914 - 1918 -  
Jean Marie CLAMAMUS 1919 - 1944 sauf de 1939 à 1942  
Léon PESCH 1944 - 1955 -  
René GUESNIER 1955 - 1965 -  
Georges VALBON 1965 - 1996 -  
Bernard BIRSINGER 1996 - 2006 -  
Catherine PEYGE 2006 - 2014 -  
Stéphane PAOLI (de) 2014 - (2020) -  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières

Informations pratiques

Adresses de l'hôtel de ville et des Mairies de proximité

Hôtel de ville ­­Mairie Émile Aillaud Mairie Jean Racine Mairie Joseph Epstein
- Quartiers: Auguste Delaune / Édouard Vaillant Quartier: Pont-de-Pierre Quartiers: Étoile / Jean Grémillon
31, avenue du Président Salvador Allende
93000 Bobigny
60, avenue Édouard Vaillant
93000 Bobigny
8, rue Jean Racine
93000 Bobigny
Place Joseph Epstein
93000 Bobigny
Tél. 01 41 60 93 93 Tél. 01 48 47 30 44 / 78 09 Tél. 01 48 37 44 32 / 95 28 Tél. 01 48 32 74 34 / 91 39
Bus : 134, 234, 251, 301 (arrêt : Hôtel de Ville) Bus : 134, 234 (arrêt : Varsovie) Bus : 134, 234 (arrêt : Les Courtillières)
Tram T1 : (arrêt : Drancy-Avenir)
Bus : 134, 234 (arrêt : République / Division Leclerc)
Tram T1 : (arrêt : Hôpital Avicenne)


Horaires d'ouverture de l'hôtel de ville et des mairies de proximité

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30 - 11h45 8h30 - 11h45 8h30 - 11h45 8h30 - 11h45 8h30 - 11h45 9h - 11h45 (2) -
Après-midi 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 (1) 13h30 - 17h30 - -

Attention !

(1) Le 1er jeudi de chaque mois, l’hôtel de ville et les mairies de proximité ouvr­ent l’après-midi à 15 heures au lieu de 13 h 30.
(2) Permanence le samedi : à l'hôtel de ville et à la mairie Émile Aillaud de 9 heures > 11 h 45

NDLR http://www.annuairemairie.com

93008 - Bobigny - mairie.jpg

Hôtel de ville
Adresse : 31, avenue du Président Salvador Allende - 93001 BOBIGNY

Tél : 01 41 60 93 93 - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Bus : 134, 234, 251, 301 (arrêt : Hôtel de Ville) ­- Tram T1 : Hôtel de Ville

Source : Site de la Mairie (juin 2016)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Bobigny - La seigneurie, la commune et la paroisse

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.