93005 - Aulnay-sous-Bois ~ Les fermes d'Aulnay

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


<<< Retour à Aulnay-sous-Bois


La vie paysanne resta cristallisée autour des domaines, dans les villages et les hameaux.

Les fermes, hameaux

Quatre sites qui ont constitué l’armature future de la ville actuelle : l’église Saint-Sulpice, le Château, la ferme de Savigny et celle de Nonneville.

En 1820, Aulnay, avec ses hameaux de Nonneville, Blanc-Mesnil, Savigny, le Haut-de-Gally, le Moulin-Neuf et le Coudray, comptait 600 habitants

La ferme de Savigny

Situer aujourd’hui entre le stade Vélodrome et le magasin Bricoman, près du carrefour Jean Monnet. En 2000. a l'emplacement du hameau de Savigny, le magasin Bricoman

Les fermes de Savigny furent pendant des siècles un lieu de peuplement isolé au Nord Est d’Aulnay-sous-Bois
Les terres de la ferme de Savigny couvraient une immense surface d’environ 4000 hectares : Aulnay, Tremblay et Villepinte réunis [1]
La ferme de Savigny restera cependant en activité jusqu’en 1950
Les bâtiments laissés à l’abandon ont été abattus en 1975.

Dernier exploitant

Famille FESSART

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Pierre FESSART 29 novembre 1761
Arronville
(Val-d'Oise)
28 août 1819
Aulnay
Marié après 1780 avec Marie Alexandrine CHARTIER
Fermier à Arronville (95) puis fermier-laboureur et propriétaire cultivateur à Savigny-lès-Bondy (93)  
Jean Baptiste FESSART 8 juillet 1787
Aulnay
- Fils de Pierre FESSART et de Marie Alexandrine CHARTIER
Cultivateur à Gonesse (95) en 1834  
Auguste Christophe FESSART 29 août 1789
Aulnay
- Fils de Pierre FESSART et de Marie Alexandrine CHARTIER  
Félix FESSART
Maire d'Aulnay (1830 à 1833)
31 décembre 1796
Aulnay
24 août 1833
Aulnay
Fils de Pierre FESSART et de Marie Alexandrine CHARTIER
Marié le 1er juillet 1823 à l'Église Saint-Nicolas-des-Champs à Paris 3e, avec Aglaé BENOIST
Cultivateur à Savigny-lès-Bondy  
- - -  

La ferme de Nonneville

La ferme de Nonneville était constituée de plusieurs groupes de bâtiments de bonne taille ; hameau, église [2] , ferme, cimetière [3]
La ferme de Nonneville n’était pas loin des frondaisons de la forêt de Bondy tant par le Sud qu’à l’Est
Peu de gens à l’époque osaient traverser la forêt car l’on risquait d’y perdre sa bourse ou même sa vie. En 1743 Armand-Pierre de GOURGUES, (Marquis d’Aulnay) y perdit la vie à l'âge de 26 ans [4]
En 1797, lors de la succession GOURGUES, la ferme de Nonneville est ainsi décrite :

"Sa principale entrée fait face au nord-ouest, et est par une porte charretière à deux vantaux, avec porte cavalière à côté.
On entre dans une cour dans laquelle est une mare.
A droite en y entrant est un bâtiment faisant face au sud-est, élevé de rez-de-chaussée et grenier, couvert en tuiles à deux égouts, le rez-de-chaussée est distribuée en une chambre airée en plâtre à solives apparentes, éclairées par deux petites croisées avec châssis vitrée, fermée d'une porte pleine et ayant une cheminée en hotte, à côté est un bûcher, autre chambre airée en plâtre à solives apparentes ayant une cheminée simple, fermée d'une porte pleine, éclairée par deux croisées sur le potager, escalier en charpente conduisant au grenier.
Au derrière de ce bâtiment en est un autre couvert en tuiles à deux égouts et contenant à rez-de-chaussée un fournil et au dessus un grenier.
Dans l'angle formée par le premier bâtiment et par le mur de clôture est un autre bâtiment élevé de cave, rez-de-chaussée et grenier couvert en tuiles à deux égouts avec croupe, la cave consiste en un seul berceau, le rez-de-chaussée comprend une pièce airée en plâtre à solives apparentes éclairée sur la cour par une croisée et par une autre sur le potager, fermée d'une porte pleine, et à cheminée simple, le grenier à tuiles apparentes.
A gauche de la porte cavalière en entrant dans la cour, est un petit édifice couvert en tuiles en appentis contenant deux poulaillers et un grenier.
Sur le même alignement est un bâtiment faisant face au sud-est, contenant une vacherie, une écurie et un grenier à fourrage et couvert en tuiles à deux égouts.
En retour sont deux bâtiments faisant face au sud-ouest contenant deux granges, l'une de travées et l'autre de six travées, cette dernière avec porche au dessus duquel est un colombier, les granges couvertes à deux égouts, et le porche couvert en pavillon, le tout en tuiles.
En retour de ce dernier bâtiment, il y en a deux autres faisant face au nord-ouest, contenant trois toits à porcs, un grenier au dessus et une bergerie avec grenier à fourrage, le tout couvert en tuiles à deux égouts.
Au sud-ouest des bâtiments, à droite de la porte charretière, est un jardin potager clos de haies, et au pourtour du surplus de la ferme règne un pâtis"

Ecart de Nonneville en 1901

NOM Prénom(s) Naissance Décès Observations
Emile MARCOGNET 1er juin 1872
Senlisse (Yvelines)
- Fils d'Emile-Cléophas MARCOGNET et de Joséphine-Augustine BELLAN
Cultivateur, éleveur de moutons
Marié le 27 septembre 1899 à Senlisse (Yvelines),avec Laure NIVET, 20 ans
Les employés en 1901
  • Georges RENARD, 19 ans, berger
  • Gabrielle MELANIE, 30 ans, cuisinière
  • Jacques VALIERGUE, 30 ans, charretier
  • Jean TANGUY, 19 ans, ouvrier agricole
  • Henri GERARD, 20 ans, ouvrier agricole
  • Jean HELLIO, 23 ans, ouvrier agricole

Photos des fermes de Savigny et de Nonneville

La ferme de Savigny en 1907
Ferme de Savigny (11).jpg
La ferme de Nonneville en 1908
Ferme de Nonneville (1).jpg

Les fermes familiales

La ferme du Vieux-Pays

Appelée autrefois « BELLEVILLE » puis « FROTTIÉ » puis « Vieux pays »,
Aujourd'hui la ferme est devenue propriété de la ville
À l’intérieur, on entrevoit l’élévation de la magnifique charpente en bois de la toiture, qui peut être datée du XVIIIe siècle, supportée par d’imposants piliers en bois reposant sur des blocs de calcaire

La famille FROTIÉE

La famille FROTIÉE, derniers exploitant de la ferme dite du Vieux Pays

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Louis Etienne FROTIÉE 17 mai 1823
Orly (Val-de-Marne)
3 juin 1910
Aulnay-sous-Bois
Marié le 5 septembre 1848, Aulnay-sous-Bois, avec Françoise Félicité BONNENFANT (1827-1910)
Cultivateur à Gonesse  
Louis Henri FROTIÉE 14 décembre 1848
Villepinte
1914 Fils de Louis Etienne FROTIÉE et de Françoise Félicité BONNENFANT
Représentant - Gonesse  
Edouard FROTIÉE 31 décembre 1852
Villepinte
1923 Fils de Louis Etienne FROTIÉE et de Françoise Félicité BONNENFANT
Cultivateur à Gonesse  
Henri Alphonse FROTIÉE 20 août 1854
Villepinte
- Fils de Louis Etienne FROTIÉE et de Françoise Félicité BONNENFANT
Cultivateur à Savigny
Adjoint au maire à Aulnay-sous-Bois (Seine-et-Oise)  
Georges Alexandre FROTIÉE 1856 1857 Fils de Louis Etienne FROTIÉE et de Françoise Félicité BONNENFANT
✞ Mort jeune  
Paul Léon FROTIÉE 6 juillet 1857
Aulnay
1939 Fils de Louis Etienne FROTIÉE et de Françoise Félicité BONNENFANT
Cultivateur à Savigny
Marié le 18 novembre 1886 à Aulnay-sous-Bois, avec "Marie" Pauline Eugénie PAPILLON (Fille de Dominique Germain PAPILLON et de Joséphine Emilie BILLORÉ)  
Louise Philomène FROTIÉE 1862 1862 Fille de Louis Etienne FROTIÉE et de Françoise Félicité BONNENFANT
✞ Morte jeune  
Marie Philomène FROTIÉE 1866 1849 Fille de Louis Etienne FROTIÉE et de Françoise Félicité BONNENFANT
Mariée le 12 novembre 1889, Aulnay, avec Just Eugène FLEURY (Cultivateur)  
Maria Philomène Blanche FROTIÉE 1866 1950 Fille de Louis Etienne FROTIÉE et de Françoise Félicité BONNENFANT  
Lucie FROTIÉE 1868 1956 Fille de Louis Etienne FROTIÉE et de Françoise Félicité BONNENFANT  
- - -  
Louis Eugène FROTIÉE 28 octobre 1887
Aulnay
3 décembre 1965
Saint-Arnoult (Calvados)
Fils de Paul Léon FROTIÉE et de "Marie" Pauline Eugénie PAPILLON
Marié civilement, le 17 octobre 1913 à Aulnay, à l'église le 22 octobre 1913 à St Germain l'Auxerrois (Paris), avec Armande Yvonne Marie BREZET
Marié le 2 octobre 1947 à Saint-Arnoult avec Eugénie Suzanne MANSOT
Cultivateur à Savigny  
Georges Dominique FROTIÉE 15 août 1889
Aulnay
31 août 1954
Aulnay
Fils de Paul Léon FROTIÉE et de "Marie" Pauline Eugénie PAPILLON
Cultivateur à Savigny  
Suzanne FROTIÉE 10 juillet 1891
Aulnay
27 août 1944
Le Blanc-Mesnil
Fille de Paul Léon FROTIÉE et de "Marie" Pauline Eugénie PAPILLON
Mariée le 17 octobre 1912 à St Germain l'Auxerrois (Paris), avec Edouard BOUQUIN (cultivateur)
✞ Morte pour la France (victime civile de la libération du Le Blanc-Mesnil)  
Madeleine Marie Emilie FROTIÉE 20 janvier 1895
Aulnay
17 juin 1980
Messy (Seine-et-Marne)
Fille de Paul Léon FROTIÉE et de "Marie" Pauline Eugénie PAPILLON
Mariée le 17 juin 1919 avec Henri BOUQUIN  
- - -  

Photos de la ferme du Vieux Pays

La ferme du Vieux Pays en 1914 Ferme du Vieux Pays aujourd'hui
FermeduVieuxPays.jpg
93005 - Aulnay-sous-Bois Ferme.jpg

La famille DALLEUX

Famille de fermiers cultivateurs et propriétaires originaires du nord de la Seine-et-Marne, installés à Aulnay-lès-Bondy vers 1829.

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Pierre Antoine DALLEUX 24 décembre 1780
Villeroy
(Seine-et-Marne)
11 avril 1841
Aulnay
Marié en 1808 avec Lucille Charlotte GUENOT (1789-1809)
Marié en 1813 avec Emilie Joséphine BOUCHER (1790-1857)
Cultivateur à Juilly puis à Aulnay les Bondy  
Louis Antoine Marie DALLEUX
Maire d'Aulnay de 1844 à 1866
18 avril 1814
Juilly
(Seine-et-Marne)
18 mai 1881 Fils de Pierre Antoine DALLEUX et d'Emilie Joséphine BOUCHER
Epoux de Louise Joséphine GAUTIER ( 1822-1899)
Cultivateur  
Victor Emile DALLEUX 22 février 1843
Aulnay
16 février 1931 Fils de Louis Antoine DALLEUX et de Louise Joséphine GAUTIER
Marié le 7 juin 1866 à Drancy, avec Amélie Joséphine CAILLE (1844-1928)  
Jean-Baptiste Simon DALLEUX 3 décembre 1815
Juilly
(Seine-et-Marne)
13 août 1877
Meaux
(Seine-et-Marne)
Fils de Pierre Antoine DALLEUX et d'Emilie Joséphine BOUCHER
Marié le 15 avril 1844 à Brumetz (Aisne) avec Pélanie BOULINGRE (1827-1891)
Meunier au Moulin d'Ouacre à Compans  
Delphine Emilie Pélanie DALLEUX 10 mai 1845
Compans
(Seine-et-Marne)
12 octobre 1855
Compans
(Seine-et-Marne)
Fille de Jean-Baptiste Simon DALLEUX et de Pélanie BOULINGRE
 
Auguste Emile DALLEUX 23 août 1848
Compans
(Seine-et-Marne)
- Fils de Jean-Baptiste Simon DALLEUX et de Pélanie BOULINGRE
 
Léonie Marie DALLEUX 7 juin 1856
Compans
(Seine-et-Marne)
11 juin 1932
Meaux
(Seine-et-Marne)
Fille de Jean-Baptiste Simon DALLEUX et de Pélanie BOULINGRE
mariée en 1877 avec Nicolas Alphonse DUFLOCQ (1850-1934)  
- - -  

La ferme CHARTIER

Elevage de brebis "Mérinos"

  • François Noël CHARTIER

La ferme PAGE

  • Théodore PAGE

La ferme PAPILLON

Ferme rue de Gonesse

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Marie Honoré PAPILLON 1810 20 septembre 1861
Aulnay-sous-Bois
Marié avec Amélie Delphine GOBERT,  
Dominique Germain PAPILLON 14 octobre 1839
Aulnay-sous-Bois
1904 Fils de Marie Honoré PAPILLON et d' Amélie Delphine GOBERT
Marié le 28 décembre 1863 à Crépy-en-Valois, avec Joséphine Émelie BILLORÉ (1847)
Propriétaire  
Émile PAPILLON 16 novembre 1864
Aulnay-sous-Bois
1911 Fils de Dominique Germain PAPILLON et de Joséphine Emilie BILLORÉ
Cultivateur rue de Gonesse en 1901  
"Marie" Pauline Eugénie PAPILLON 6 mars 1866
Aulnay-sous-Bois
1934 Fille de Dominique Germain PAPILLON et de Joséphine Emilie BILLORÉ
Mariée le 18 novembre 1886 à Aulnay-sous-Bois, avec Paul Léon FROTIÉE (1857-1939)  
Henri PAPILLON 7 avril 1868
Aulnay-sous-Bois
1901 Fils de Dominique Germain PAPILLON et de Joséphine Emilie BILLORÉ  
Émelie Adrienne PAPILLON 23 mars 1873
Aulnay-sous-Bois
1948
Tremblay-en-France
Fille de Dominique Germain PAPILLON et de Joséphine Emilie BILLORÉ
Mariée e 3 juin 1893 à Aulnay-sous-Bois, avec Paul Charles BERNIER, cultivateur à Tremblay-en-France,  

Employés de la ferme en 1901

  • Auguste VALTA , âgé de 50 ans, charretier
  • Eugène HÉRIN, âgé de 37 ans, manouvrière , époux de Pauline BONNARDEL
  • Auguste GIBERT, âgé de 27 ans, charretier
  • Elie CRIMIER, âgé de 48 ans , chauffeur
  • Emile CRIMIER, âgé de 15 ans, journalier
  • Jules GILBERT, âgé de 27 ans, manouvrier
  • Joseph DUTILLEUL, âgé de 29 ans, charretier, époux d'Alexandrine PAPILLON (°1880)
  • René PIOCHET, âgé de 29 ans, domestique
  • Pierre JONNEAU, âgé de 23 ans, bouvier
  • Hector DUREUX, âgé de 38 ans,
  • Eugénie EMERY, âgée de 34 ans,
  • Victor JOLIVET, âgé de 47 ans, charretier
  • Pauline BONNARDEL, âgée de 26 ans, manouvrière, épouse d'Eugène HÉRIN
  • Jean MARTIN, âgé de 19 ans, bouvier
  • Marie GUILLET, âgée de 49 ans, servante
  • Charles DIEHL, âgé de 38 ans, garde particulier
  • Alexandre LATRAGE, âgé de 44 ans, bouvier
  • Charles VERON, âgé de 53 ans, charretier

La laiterie GARCELON

avenue de la Croix-Blanche / du Clocher

La construction de cet ensemble formant une étable, une écurie, une maison d’habitation et une laiterie, sur un terrain de 10 480 m², date du 19e – début 20e siècle.
Cela témoigne bien de la vocation anciennement agricole du territoire sud de la ville.
Ce terrain a accueilli durant de nombreuses années un relais de chasse pour des Parisiens en quête de villégiature à Aulnay suite à l’arrivée du chemin de fer.
La construction d’origine sera complétée durant l’Histoire par des bâtiments à vocation agricole.
Une boutique destinée à la vente du lait fabriqué sur place sera ensuite aménagée dans le prolongement d’un café.
Cette exploitation familiale, tenue par Jeanne TERRISSE et Géraud Léon Antonin GARCELON, restera en activité jusque dans les années 1960.
Pour le protéger de la spéculation foncière, la ville a récemment acquis cet espace pour en faire, demain, un équipement à destination de la jeunesse et un restaurant gastronomique.
Mêlant découverte des sens et éducation, ce lieu pourrait également comporter une ferme et un jardin pédagogique.

  • Géraud Léon Antonin GARCELON
  • Jeanne TERRISSE

Les moulins

Le Moulin Neuf (XIème - 1900 env.)

Depuis, à l'emplacement du moulin a été construit en 1969, le gymnase du Moulin Neuf puis le stade du Moulin Neuf quelque temps après.

En 1593, Nicolas FLATIER, l'un des meuniers du moulin à vent, commit une négligence qui amena la destruction de l'édifice par le feu.
Il aurait été condamné à en reconstruire un, à eau, qui aurait été "le Moulin Neuf".
En plus du moulin, fut construite une petite ferme qui servait d'habitation au meunier et à sa famille
Les bâtiments durent s'agrandir pour former un hameau
Quand le moulin a-t-il cessé de tourner ?
En 1950, la Morée fut entièrement recouverte et canalisée

Le Moulin de la Ville (avant 1050-1870)

De nos jours, l'emplacement du moulin, de la ferme et de l'étang est occupé par le Protectorat Saint-Joseph

Au XVIIIe siècle, il appartient à la famille de GOURGUES, seigneurs d'Aulnay et autres fiefs.
Le moulin fut en partie détruit par les Prussiens lors de leur passage durant la guerre de 1870-1871. Le marquis et la marquise de GOURGUES déplorent de nombreuses déprédations dans leurs propriétés.
La marquise écrira en 1870 : "le moulin est cassé, qu'allons-nous faire ?"


^ Sommaire

Visuel sources.png Sources

  • Aulnay Sous Bois jeunesse d'un vieux pays de Jacques VARIN ~~ octobre 1982 ~~ ouvrage réalisé sous la responsabilité du service d'information municipale d'Aulnay-sous-Bois
  • Les documents de la bibliothèque de Geneanet Premium
  • Les Arbres en ligne de Geneanetet les relevés d’état-civil des associations partenaires de Geneanet.
  • Les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis en ligne

Référence.png Notes et références

Notes:

Références:

  1. Extrait de l'Atlas du Patrimoine
  2. Petite chapelle Saint Jean-Baptiste située dans l’actuelle rue Alix (sur l’emprise des numéros 100 a 108)
  3. De récentes découvertes faites lors de l’agrandissement d’une maison rue Alix ont permis de mettre à jour des squelettes humains situés tout près de ladite chapelle.
  4. Source Journal Oxygène - CAHRA N. 118.