93005 - Aulnay-sous-Bois ~ Les derniers seigneurs d'Aulnay

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


<<< Retour à Aulnay-sous-Bois

Les derniers seigneurs d'Aulnay

Jacques de COITIER

Jacques de COITIER né à Poligny mort le 24 octobre 1506 Contois qui se fit naturaliser français
Médecin privé et conseiller du roi Louis XI
Le 18 juillet 1481, Jacques de COITIER acheta la seigneurie d'Aulnay et de Savigny pour 3 156 écus d'or. En 1493, il réunit à ses terres le fief de Nonneville, qui appartenait à Jean ROLLET de PRÉCY
Il mourut sans enfant mâle de sa femme légitime Marguerite Le CLERC, fille de Jean Le CLERC seigneur de Tremblay et conseiller au parlement.
Par contre il avait eu, d'une liaison illégitime , deux fils : Michel COITIER et Pierre COITIER qui furent légitimés par le roi le 26 janvier 1480. Sous l'influence de sa femme, Jacques de COITIER adopta comme fils son neveu et filleul Jacques Le CLERC, fils de Pierre Le CLERC, seigneur du Tremblay et conseiller au parlement, en faveur duquel il fit des donations entre vifs, et, enfin, il en fit son légataire universel.
À la mort de Jacques de COITIER, un procès opposa les deux fils légitimés au fils adoptif, le quel fut maintenu en possession de la seigneurie d'Aulnay

La lignée de seigneurs d'Aulnay; " Le CLERC de COITIER "

  • Jacques Le CLERC de COITIER ✞ 1545
  • Jean Le CLERC de COITIER
  • Jean II Le CLERC de COITIER , né 1566 mort en 1609
  • Louis Le CLERC de COITIER, décéda en 1679, à l'âge de soixante-treize ans ne laissant qu'une héritière
  • Élisabeth Le CLERC de COITIER

Famille De GOURGUES ou De GOURGUE

L’histoire de la famille de GOURGUES à Aulnay débute avec :

  • Armand de GOURGUES, fils d’Ogier de GOURGUES et de Suzette d’ASPREMONT.
En 1607, il se marie avec Marie de VIGNEAU avec qui il a un fils
  • Jean de GOURGUES.
Celui-ci se marie avec Marie LARCHER de BOJACOURT avec qui il aura trois fils :
  • Armand Jacques GOURGUES
  • Jean Michel GOURGUES
  • Jacques Joseph GOURGUES


Armand Jacques de GOURGUES
Marquis d'Aulnay
8 mars 1643 5 mars 1726 Lieutenant général de la Sénéchaussée de Guyenne
Maître des requêtes (1679)
Intendant des généralités de Limoges (1684-1686) et de Caen (1686)
Armand-Jacques de GOURGUES obtient en 1683 du roi Louis XIV l'érection de la baronnie en marquisat, faisant de lui le premier marquis d'Aulnay-sous-Bois.
Marié le 29 avril 1669, avec Élisabeth Le CLERC de COITIER dont
  • Jean François Joseph de GOURGUES 1670-1734
  • Louis Armand de GOURGUES 1673-1708
  • Jacques Dominique de GOURGUES 1681-1720


Jean François Joseph de GOURGUES [1]
Marquis de Vayres et d'Aulnay
3 mai 1673 24 juillet 1734 Conseiller au parlement de Paris (1691)
Maître de requêtes au Conseil d'État (1696)

Marié le 6 août 1696 avec Gabrielle Elisabeth de BARILLON dont

* Louise-Gabrielle de GOURGUES

Marié le 28 avril 1709 avec Catherine Le MARCHAND de BARDOUVILLE dont

  • Armand Pierre Marc Antoine de GOURGUES, d'Aulnay
  • Élisabeth de GOURGUES ca 1717-
  • Alexis François Joseph de GOURGUES, marquis d Atys
    Né le 5 juillet 1777 à Paris (Seine) et décédé le 10 août 1841 à Vayres (Gironde)
  • Catherine Marthe de GOURGUES, marquis de Rouvres


Armand Pierre Marc Antoine de GOURGUES
Marquis de Vayres et d'Aulnay
30 avril 1717 20 juillet 1743
Bouville (Essonne)
Conseiller au parlement de Paris
Maître de requêtes
Marié le 3 juillet 1735 avec Louise Claire de LAMOIGNON (1716-1755) dont
  • Armand Guillaume François de GOURGUES, marquis de Vayres (1736-1794)
  • Françoise Claire de GOURGUES (1738-1757)


Armand Guillaume de GOURGUES
Marquis de Vayres et d'Aulnay
10 juin 1736 20 avril 1794 Conseiller au Parlement (1763)
Président au Parlement de Paris (1779)
Dernier seigneur d'Aulnay, il sera guillotiné lors de la Révolution
Contrat de mariage le 16 mai 1756 avec Elisabeth Olive DE LAMOIGNON à l'étude notariale parisienne de Maître JOURDAIN Jean François [2]

Marié en 1773 avec Agnès Claire PINON (1752-1812) dont

  • Agnès Françoise de GOURGUES (1775-1862)
  • Armand Dominique Ange Louis de GOURGUES (1777-1841) )
  • Auguste François de GOURGUES (1779-1839)


Armand Dominique Ange Louis de GOURGUES
Marquis de Vayres et d'Aulnay
5 juillet 1777
Paris
7 août 1841
Vayres (Gironde)
Député du Tarn et Garonne
Pair de France

Marié le 2 mai 1809 à Paris, avec Anne Charlotte "Albertine" de MONTBOISSIER BEAUFORT CANILLAC dont

  • Cécile Eugénie Jacqueline de GOURGUES (†1894)
  • Agnès Alice de GOURGUES
  • Albertine Françoise Pauline de GOURGUES
  • Mélanie Agnès Gabrielle de GOURGUES


Auguste François de GOURGUES
Marquis d'Aulnay
Né en 1779 2 juin 1839
Aulnay-sous-Bois
Maire d'Aulnay-lès-Bondy (1808 à 1830)
Maire du Blanc-Mesnil (1816-1821)

Marié avec Françoise Bonne Aymardine "Henriette Emilie" de FOUQUET (1802-1859) dont

  • René Dominique de GOURGUES ~~ Né le 16 janvier 1820 et décédé le 21 septembre 1864 au château d'Aulnay à Aulnay-sous-Bois, à l'âge de 44 ans
Marié le 22 avril 1846 à Paris, avec Pauline de MEYRONNET CHÂTEAUNEF (1824-1877) dont
  • Pierre de GOURGUES (†1883)
  • Dominique Armand de GOURGUES (1824-1893)


Dominique de Gourgues.jpg

Dominique Armand de GOURGUES
Marquis d'Aulnay
Comte de GOURGUE
Chevalier de la Légion d'honneur (1877)
6 juillet 1824
Paris
9 mars 1893
Aulnay-sous-Bois
Maire d'Aulnay-lès-Bondy (1866-1870)
Maire élu (1870-1893)
La construction de la ligne ferroviaire de Bondy à Aulnay-sous-Bois (1875), parfois surnommée ligne des Coquetiers est lancée à l’initiative d’un groupement d’industriels et de propriétaires locaux, le marquis d'Aulnay Dominique de GOURGUES. ( depuis 2006, parcourue par les rames de la ligne 4 du tramway d'Île-de-France)

Mariée le 20 mars 1849 avec "Marie Louise" Joséphine Jeanne de CHAZELLES (1828-1914)

  • Ils n’ont pas d’enfant et c’est avec lui que s’arrête l’histoire de la famille de GOURGUES à Aulnay en 1893.

Le château

Etait situé près de l’église Saint-Sulpice
(à l’angle des actuelles rues J. Duclos et R. Lemaire)

En 1667, Louis LECLERC de COITIER, demeurant à Paris, déclare qu'il possède à Aulnay un château ancien
Contenance du château et de ses dépendances, 5 arpents (soit environ 17 090 m² ou un peu plus d'un hectare ; selon l'arpent de Paris équivalent à 3 418 m².)
En 1696, des réparations coûtèrent 40 000 livres.
En 1701 Jean François Joseph de GOURGUES édifie une chapelle
En 1728, l'orangerie du château est construite : c'est là que résidera le régisseur.
Château fort au XIIe siècle (appartenant aux seigneurs d’Aulnay), puis ayant subit nombre de transformations, il sera propriété du marquis Dominique Armand de Gourgue jusqu’à sa mort en 1893.
Le dernier marquis de GOURGUES, Domonique Armand l'agrandit en reliant deux corps du bâtiment peu avant 1870.
Quarante ans plus tard, le château sera détruit. [3]
Plusieurs fermes dépendant du châtelain d'Aulnay:
  • Ferme du château (57 ha)
  • Ferme du Marais (86 ha)
  • Ferme de l'Olive (54 ha)
  • Ferme du Moulin Neuf (41 ha)



^ Sommaire

Visuel sources.png Sources

  • Aulnay Sous Bois jeunesse d'un vieux pays de Jacques VARIN ~~ octobre 1982 ~~ ouvrage réalisé sous la responsabilité du service d'information municipale d'Aulnay-sous-Bois

Référence.png Notes et références

Notes:

  • Son nom a été diversement orthographié, le plus souvent COICTIER, mais aussi COITTIER, COTIER, COYTIER ou COCTIER. C'est l'analyse approfondie de ses signatures par Achille CHÉREAU qui a permis de la fixer en COITIER, nom sous lequel il est le plus souvent cité dans les annales médicales.
  • Jacques COITIER, orthographié COICTIER, est un personnage secondaire important du roman Notre-Dame de Paris de Victor Hugo.
    Les héritiers de Jacques COITIER sont mis en scène par Victor Hugo dans son œuvre, «Notre Dame de Paris» dans le chapitre intitulé « Abbas Beati Martini »
  • On retrouve souvent le nom de GOURGUE sans "S", mais la Boulevard d'Aulnay en hommage à la famille GOURGUES comporte bien le "S"

Références:

  1. Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l'histoire & la …
    De François-Alexandre Aubert de la Chesnaye des Bois
  2. Geneanet ; relevé des actes cités dans les répertoires des notaires parisiens. : Cote / Source : RE/CXII/10/B
  3. Celui-ci ayant été détruit en 1907