90022 - Châtenois-les-Forges

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Châtenois-les-Forges
Blason Châtenois-les-Forges-90022.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 90 - Blason - Territoire-de-Belfort.png    Territoire de Belfort
Métropole
Canton Blason Châtenois-les-Forges-90022.png   90-05   Châtenois-les-Forges

Blason Châtenois-les-Forges-90022.png   90-10   Châtenois-les-Forges (Ancien canton)

Code INSEE 90022
Code postal 90700
Population 2517 hab. (1990)
Nom des habitants Châtenais, Châtenaises
Superficie 867 hectares
Densité 290 hab./km²
Altitude Mini: 328 m
Point culminant 415 m
Coordonnées
géographiques
47.5586° / 6.85° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
90022 - Châtenois-les-Forges carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

  • Première mention à la fin du XIe siècle.
  • Établissement d'un prieuré au siècle suivant.
  • Possession des Habsbourg, maison d'Autriche, jusqu'au traité de Westphalie.
  • Exploitation du minerai de fer aux XVIIIe et XIXe siècle grâce à un haut-fourneau et une forge.

Héraldique

« D'azur aux trois tours d'or maçonnées de sable ».

Toponymie

Chastenoy[1], Châtenois, Châtenois-les-Forges depuis 1933, pour le différencier des communes homonymes et en référence à son passé industriel.

Histoire administrative

  • Département -
    • 1801-1871 : Haut-Rhin (=>1871-1919 : Allemagne)
    • 1871-2018 : Territoire de Belfort (Dép. en 1922)
  • Arrondissement - 1801-2018 : Belfort
  • Canton - 1801-1967 : canton de Belfort (unifié) - 1967-2018 : Canton de Châtenois-les-Forges

Résumé chronologique :

  • 1801-1871 : Cton de Belfort, Arrt. de Belfort, Dép. du Haut-Rhin
  • 1871-1967 : Cton de Belfort, Arrt. de Belfort, (Dép. du) Territoire de Belfort
  • 1967-2018 : Cton de Châtenois-les-Forges, Arrt. de Belfort, Dép. du Territoire de Belfort

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Étienne

Façades Est et Sud
Photo B.ohland
Clocher comtois
Photo B.ohland

C'est déjà à la fin du XIIe siècle que l'église est citée et dédiée à saint Étienne.
Une reconstruction commence en 1743 et l'édifice est béni en 1745. Ce n'est qu'une quarantaine d'années plus tard que le clocher est élevé « par l'architecte Kléber »[2].
De nombreux éléments intérieurs sont classés au titre des objets historiques, dont la chaire en chêne sculpté, de Joseph Breton[3], réalisée en 1754 ainsi que l'orgue des frères Verschneider, de 1859[4].

À l'extérieur, la statue de Marie sur son piédestal fait office de Croix d'indulgence :
- « Doux cœur de Marie, soyez mon refuge » : 300 jours d'indulgence chaque fois et une indulgence plénière une fois le mois si on l'a dite chaque jour.
- « Souvenez-vous » : 300 jours d'indulgence chaque fois.

Anciennes fontaines

Fontaine près de l'église
Fontaine Vautherin
  • La fontaine lavoir est située près de l'église. Elle est surmontée d'un abri à arcades en grès, non daté, qui a été restauré en 2007.


  • La fontaine Vautherin est aussi appelée fontaine Mazarin, car mentionnée à l'époque où la duchesse Mazarin possédait des biens dans le secteur. L'entrée de la source est protégé par un abri avec fronton sur deux pilastres. Le lieu a été aménagé en lavoir vers 1864, du temps du maire Antoine Vautherin.


Anciennes usines

Deux anciennes usines sont classées à l'inventaire du patrimoine historique :

- une usine de matériel d'équipement[5]
- Une usine de bonneterie[6].


Repère géographique.png Repères géographiques

Le territoire châtenais se situe à peu près à mi-hauteur du département, dans l'angle Ouest qui jouxte les départements de la Haute-Saône et du Doubs. La commune se trouve à équidistance de Montbéliard et de Belfort, à l'Ouest de l'autoroute A36. La limite Est du ban communal longe le rivière la Savoureuse, laquelle est enjambée, ainsi que l'autoroute, par le "Viaduc de la Savoureuse", ouvrage d'art le plus long sur la ligne du TGV Rhin-Rhône.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 565 646 817 873 1 128 1 131 1 049 1 015 1 004 900
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 948 964 974 1 020 1 079 1 128 1 250 1 516 1 606 1 815
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 141 1 916 2 053 2 231 2 160 1 866 2 167 2 548 2 468 2 704
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 2 691 2 517 2 680 2 760 2 723 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Martin COURTOT 1635 - 1644 Maire de Châtenois-les-Forges, avait été auparavant Maire de Botans. Né avant 1580, décédé après 08/1646. Fils de Guénat COURTOT (échevin) et de X BOTANS.  
Hugues MEILLIÈRE - Baptisé le 2 septembre 1602. Marié à Jeanne de Bermont en 1626, d'où six enfants. Maire de Châtenois-les-Forges. Décédé entre 1653 et 1668  
Jean-Pierre COURTOT ... - 1683 Fils de Martin COURTOT. Maire de Châtenois-les-Forges. Né avant 1626 à Botans, décédé le 30/03/1683 à Châtenois-les-Forges. Il épouse à Châtenois-les-Forges, le 30/09/1646, Eve MEILLIERE, née le 04/02/1627 Châtenois-les-Forges, y décédée le 14/09/1712.  
Pierre LAURENT Le Major cité en 1683 et 1696 Baptisé ici avant 1645. Décédé ici le 14 ou 19 juin 1712.  
Pierre BERMONT - Baptisé ici le 2 février 1662. Maire de Châtenois-les-Forges.  
Jean-Pierre COURTOT ... - avant 1742 Fils du précédent. Maire de Châtenois-les-Forges. Né en ce lieu le 11/01/1667, y décédé le 19/02/1742. Il épouse à Châtenois-les-Forges, le 28/05/1686, Marie COURTON, née avant 1668 à Essert (Belfort), décédée le 12/10/1736 à Châtenois-les-Forges, fille de Pierre et de Catherine BERMONT.  
Pierre François COURTOT ... - avant 1779 Fils du précédent. Maire de Châtenois-les-Forges. Cultivateur. Né à Châtenois-les-Forges le 04/03/1706, décédé à Belfort le 01/03/1779. Il épouse entre 1726 et 1728 Anne Josépha BELOT. Le couple aura 10 enfants, dont Jean Jacques COURTOT (1729-1807), directeur des forges de Belfort.  
- - -  
Pierre François VAUTHERIN - Baptisé ici le 27 octobre 1745. Laboureur, maire de Châtenois-les-Forges. Marié à Marie-catherine BARRÉ en 1777. Remarié à Françoise THÉVENOT en 1785.  
François GROSJEAN 1836 - Maire en 1836 lors du baptême de la petite cloche.  
Laurent ALBERT 1851 - Maire en 1851 lors du baptême de la moyenne cloche refondue.  
Antoine VAUTHERIN 1863, 1864, - Né ici le 3 septembre 1820. Médecin. A écrit un glossaire de patois local et un livre de légendes. Décédé ici le 25 mai 1893.  
- - -  
Jean-Claude MATHEY 2001 - 2014 -  
Florian BOUQUET 2014 - 2015 Démissionne pour cumul de mandats  
André BRUNETTA 2015 - (2020) -  

Cf. : Mairesgenweb
(Autres sources : Arbres généalogiques sur Geneanet)

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean-Claude MONNIER 13 février 1826 - 1836, 1851
90022 - Châtenois-les-Forges Plaque Curé.JPG
Né à Grosne le 26 mars 1800. Baptise la petite cloche en 1836 et la moyenne en 1851.
Décédé ici le 21 septembre 1882.  
- - -  
 ? MAIRE-AMIOT 1980 - Est présent en 1980 avec l'abbé COURGEY, lors du baptême de la moyenne cloche refondue.  
- - -  
Jean BOUHELIER 2014- -  
- - -  

Les titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Joseph BASELLI 25 octobre 1889 - Dossier non communicable  
Joseph BEAUSEIGNEUR 30 octobre 1903 - Résistant. Déporté.
Chevalier le 7 novembre 1958. Son dossier  
Marcel Louis BIDAUX 12 mai 1918 5 décembre 1957 Lieutenant d'infanterie.
Chevalier le 21 février 1944. Son dossier  
Pierre Antoine COURTOT 26 janvier 1760 Châtenois-les-Forges 2 janvier 1829 Strasbourg Commandeur de la Légion d'Honneur (10/1842). Général de division dans l'armée du Rhin. Petit-fils de Pierre François (voir dans les Maires)   et fils de Jean Jacques (1729-1807), directeur de forges à Belfort, et de Marie Anne MARCONNOT. Il épouse à Strasbourg, le 24/04/1787, Marie Thérèse SCHMITT. Son fils, Pierre Antoine (1786-1853) sera maréchal de camp et aussi commandeur de la Légion d'Honneur (1842).

Jean Jacques aura un autre fils, Jean-Baptiste (1771-1847), receveur des douanes et Maire de Triembach-au-Val (Bas-Rhin).

Paul Georges Yves GARRIGUE 7 septembre 1918 18 juin 1957
douar HOUNET
Commune de SAIDA
Capitaine de réserve au régiment de Corée.

Chevalier le 15 juin 1954, Officier le 8 octobre 1957 pour prendre rang le 18 juin. Son dossier  

François GEHANT 24 février 1828 13 octobre 1877 Artificier du 6e régiment d'artillerie.
Chevalier le 20 novembre 1872. Son dossier  
Jean-Pierre GEHANT 11 septembre 1828 11 avril 1892 Adjoint principal de 2e classe du Génie.
Chevalier le 3 février 1880. Son dossier  
Marcel Jean GROSJEAN 6 novembre 1910 13 novembre 1966 Lieutenant du Bataillon de l'Air 1/136.
Chevalier le 15 juillet 1949. Son dossier  
Henri MARRE 11 février 1879 25 mai 1956 Secrétaire général de groupement départemental des mutilés du travail.
Chevalier le 10 février 1951. Son dossier  
Lucien Jules Auguste PERRET 26 juin 1898 - Dossier non communicable  
Émile Charles THOMAS 5 janvier 1913 24 mai 1964 Sous-lieutenant dans l'artllerie, puis chef d'escadron, puis capitaine.
Chevalier le 14 juin 1946, officier le 29 décembre 1961. Son dossier  
Joseph VAUTHERIN 27 juillet 1827 - Médecin à Belfort.
Chevalier le 5 mai 1871. Son dossier  
Edmond WELFELÉ 18 septembre 1888 23 février 1929
Val de Grâce
Médecin capitaine du Service de Santé de la Place de Troyes.
Chevalier le 18 décembre 1928. Son dossier  

Les personnalités

  • COURTOT Jean Jacques, né le 15/03/1729 à Châtenois-les-Forges, décédé le 26/08/1807 à Strasbourg. Directeur de forges à Belfort. Fils de Pierre François, Maire de Châtenois-les-Forges, et de Anne Josépha BELOT. Il épouse à Châtenois-les-Forges, le 21/07/1750, Marie Anne MARCONNOT, née le 05/02/1731 à La Chapelle-sous-Chaux (Belfort), décédée le 03/10/1773 à Belfort, fille de Claude et de Marguerite GRISEY. Ils auront 9 enfants.

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 8h30 - 11h30 8h30 - 11h30 8h30 - 11h30 8h30 - 11h30 9h30 - 11h30 -
Après-midi 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 - -
90022 - Châtenois-les-Forges Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 18 voie du Tram - 90700 CHÂTENOIS-LES-FORGES

Tél : 03 84 29 40 67 - Fax : 03 84 29 46 72

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.